Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > z_Colonne Droite1 > Le courrier des lecteurs > bonjour à tous,

Partager  | Autres liens

Oui c’est bien moi Stephane Drai qui vous écris. Étrange réaction de ma part ?Non je ne crois pas je vous interpelle pour vous « réveiller », et ce réveil doit être plus qu’imminent.

Pourquoi devrais-je m’activer pourquoi devriez vous vous activer ? La réponse est simple mes amis. Nous nous trouvons dans une situation critique et plus que détestable. Nous le savons tous, je n’ai pas besoin de vous décrire notre position. Mais il y’a un fossé qui s’élargit quotidiennement....

Je vous demande d’avoir plus qu’un sursaut de réaction, je vous le répète il faut se réveiller....Je sais que beaucoup d’entre nous choisissent la voie de la facilite en se prononçant pour un départ pour Israël.

Seulement voila, comme je vous l’explique auparavant, il y’a une énorme distinction entre savoir et réagir. Beaucoup d’entre nous ne peuvent se rendre en Israël pour diverses raisons, mais si aujourd’hui cette alternative nous vient souvent a l’esprit, il faut se souvenir que tous les matins, quand nous nous réveillons nous sommes, certainement de façon temporaire, mais de façon réelle en France.

Qu’est ce qui m’arrive ? ?Est ce que c’est une plaisanterie ? Pourquoi cette démarche ?

Je vais répondre à ces 3 questions.

Tout d’abord je tiens a expliquer que cette démarche m’est incommune. Je n’ai jamais pris le soin de m’exprimer de cette façon, et je vous invite a en faire de même.

Mes amis, comment est ce possible que des juifs, le matin quand ils doivent se rendre à leur travail, leur école, leur université, doivent faire preuve d’une extrême vigilance quand a leur judaïcité. Comment est ce possible d’emprunter des lignes de métro en fonction du degré de dangerosité quant à notre judaocit Ê ?. Comment est ce possible que des juifs s’expriment de façon anonyme a la TV par peur des représailles ? Comment est ce possible de se faire poignarder, sans forcément porter une kippa, mais plutôt en propageant de la bonne humeur par la musique ?

Ce n’est pas une plaisanterie mes amis, la plaisanterie c’est qu’aux yeux de la France entière nous nous faisons insulter, fustiger. Et tout cela dans la bonne humeur, sous de vifs applaudissements et sous la direction de l’un de nos amis.

Aujourd’hui je n’ai pas la prétention de pouvoir régler tous les maux de la terre. ces maux ont malheureusement toujours exister .La France est peut être « perdue », mais pour le moment nous y vivons.

Alors battons nous, réveillons-nous avec nos armes. Ce que ce que nous faisons et ce que nous accomplissons est juste et bon. Il faut nous rappeler qu’être juif, est loin d’être un drame, mais l’histoire et le présent peuvent nous rappeler de façon soudaine, qu’être juif pourrait être une tragédie.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette