Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Le ministre des Affaires étrangères français et ses soixante-neuf homologues (...)

Le ministre des Affaires étrangères français et ses soixante-neuf homologues peuvent-ils être complices du racisme et du terrorisme de l’Autorité palestinienne ?

Hélène Keller-Lind

vendredi 13 janvier 2017
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Le ministre des Affaires étrangères du gouvernement français, le cinquième sous la mandature de François Hollande, et ses homologues de soixante-neuf autres pays se réunissent à Paris le 15 janvier 2017 pour un affligeant spectacle de Grand-Guignol devant entériner une scandaleuse réécriture de l’histoire juive et chrétienne en actant les affirmations absurdes des résolutions de l’UNESCO et du Conseil de sécurité amputant, de fait, Israël du Mont du Temple ou de la Vielle Ville de Jérusalem. Entre autres forfaitures. Une prime insensée accordée à une Autorité palestinienne prônant racisme et terrorisme.

Grand-Guignol à Paris

La Conférence dite de paix de Paris sera une gigantesque farce puisqu’elle entend forcer un État démocratique à accepter, contre sa volonté, des frontières absurdes, indéfendables et sans la moindre justification recevable. Des « colonies », comprendre des implantations dans des territoires disputés qui fournissent du travail à une population locale subissant un taux de chômage élevé, empêcheraient la terre de tourner en rond. Non, pas la Syrie ou l’Irak ou la Libye ou l’Iran, ni le Liban, avec sa milice chiite terroriste armée jusqu’aux dents en violation flagrante de la résolution du Conseil de sécurité 1701, pour ne prendre que des problèmes aigus régionaux.

Imposer à Israël, ou tenter de le faire, est bien plus facile que de se colleter avec la question syrienne et ses quelque 300.000 morts et millions de déplacés ou avec le Hezbollah et ses milliers de roquettes et missiles pointés vers Israël, ce dont se vante ouvertement le chef terroriste Nassrallah.

Effacer l’histoire juive et chrétienne

Par ailleurs, comment la France a-t-elle pu mettre sur pied une telle farce dont le but est d’accorder à l’Autorité palestinienne ce qu’elle et le monde arabo-musulman revendiquent pour une première étape (n’oublions pas que Mahmoud Abbas dit et répète que « l’occupation » concerne la totalité d’Israël), soit effacer l’histoire juive, et, de ce fait, chrétienne, pour les remplacer par un mythe musulman, l’islam n’étant apparu qu’au VIIème siècle, alors que le principal bénéficiaire palestinien prône racisme et terrorisme à longueur de déclaration. Ce que les soixante-dix compères à l’instar du Conseil de sécurité dans sa résolution de décembre 2016 feront nul doute mine de condamner/minimiser/excuser. « L’oppression, la colonisation, vous savez, ça provoque la violence... » Alors que le centième ne serait toléré dans aucune démocratie digne de ce nom.

Antisémitisme et incitation au terrorisme officiels palestiniens

La dernière déclaration antisémite en date, vue à la télévision palestinienne de l’Autorité palestinienne – PA TV-colle à l’actualité, comme le relève l’Institut de recherches et observatoire Palestinian Media Watch, puisqu’il s’agit d’un commentaire concernant le gang de voleurs qui a dépouillé Kim Kardashian à Paris. Reprenant, mais déformant soigneusement, un article du quotidien israélien Yediot Aharonot, « l’expert aux Affaires israéliennes de PA TV », occulte le fait que les cerveaux du gang sont deux Algériens et ne retient qu’un fait : suspectés, eux aussi, le chauffeur de la star de télé-réalité (dont PA TV, fâchée avec l’exactitude, fait une chanteuse) et le frère de celui-ci seraient juifs. Et donc, pour cet expert palestinien officiel, ce sont « les Juifs qui ont fait le coup ». Il précise :
« C’est ce qui est écrit, ce n’est pas moi qui dit que ce sont des voleurs. C’est écrit dans le Yediot Aharonot, ça ne vient pas de moi. Ça dit « juifs ». Ce sont des voleurs. Autrement dit, ils volent des terres ici, non ? Mais la bague de fiançailles qui vaut cinq millions de dollars n’a pu être retrouvée. On ne l’a pas trouvée. Les Juifs l’ont cachée et transformée en autre chose. »

Vidéo :

PMW souligne que propager l’antisémitisme est une constante de l’Autorité palestinienne et l’Institut y a consacré un rapport fourni en 2015. Ce qui n’a pas empêché l’Autorité palestinienne ou le Fatah de Mahmoud Abbas de continuer sur leur lancée, sachant ne devoir craindre aucune réaction sérieuse de la part de leur bailleurs de fonds occidentaux, dont la France.

Autorité palestinienne ou Fatah de Mahmoud Abbas ne font guère mieux en matière d’incitation à la violence et au terrorisme...En juillet 2016 PMW consacrait un rapport tout aussi fourni à l’incitation au terrorisme de Jibril Rajoub, Secrétaire-adjoint du Comité central du Fatah, Président de l’association palestinienne de football, entre autres titres. Un personnage éminent dans la nomenclature de l’Autorité palestinienne....

Jibril Rajoub étant loin d’être le seul à promouvoir la violence.... Les attentats terroristes sont pour les responsables palestiniens « des actes de bravoure ». Et ceux qui perdent la vie en les commettant parviennent à la plus haute distinction en islam : « le martyre », comme le rappelaient des responsables palestiniens, venant de toutes factions, à propos du terroriste qui a commis le récent attentat meurtrier de Jérusalem. N’oublions pas que ces terroristes, s’ils sont jugés et emprisonnés touchent de bons salaires et que leur famille touche des pensions confortables à vie s’ils sont tués. Autre forme d’incitation au terrorisme...

Un exemple récent, dans la foulée du vote de la résolution effarante 2334 du Conseil de sécurité de l’ONU de décembre dernier est édifiant : le Fatah de Mahmoud Abbas publiait un dessin, avant et après ce vote, le second remerciant les pays signataires avec un couteau planté dans le mot « colonie » d’où se répand une flaque de sang. La résolution 2334 étant considérée comme un permis de tuer donné par le Conseil de sécurité aux Palestiniens. L’attentat de Jérusalem vient de le démontrer. Fatah de Mahmoud Abbas et autres factions palestiniennes se sont d’ailleurs empressés de glorifier son auteur.

Il n’y a eu aucun désaveu de la part de ces pays qui vont se retrouver pour le Grand-Guignol parisien du 15 janvier 2017.

Mondo Cane


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette