Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Visite d’Ariel Sharon en Italie

Visite d’Ariel Sharon en Italie

lundi 17 novembre 2003
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

La perception d’une hausse de l’antisémitisme en Europe va figurer dès lundi au centre des discussions entre Ariel Sharon et les dirigeants italiens lors d’une visite de trois jours du Premier ministre israélien à Rome, a déclaré un responsable israélien.

Selon un récent sondage de l’Union européenne, 59% des Européens estiment qu’Israël pose une menace à la paix dans le monde, ce qui a entraîné la conclusion que l’antisémitisme est en hausse dans l’Union Européenne , a déclaré le conseiller d’Ariel Sharon, Raanan Gissin.

A la suite de la publication de ce sondage, l’Union Européenne a condamné le sentiment anti-israélien reflété par ces résultats. Silvio Berlusconi a même appelé le Premier ministre israélien Ariel Sharon afin d’exprimer sa « surprise et son indignation » face aux résultats de ce sondage, assurant que la question a été posé de façon « trompeuse ».

Toujours est-il que « beaucoup de temps va être passé à évoquer ce nouveau phénomène de la hausse de l’antisémitisme (...) pas uniquement dans le monde arabe mais en Europe - ainsi que la relation entre la hausse de l’antisémitisme et la croissance du terrorisme global contre Israël et les autres pays occidentaux », a-t-il ajouté.

Le gouvernement israélien a souvent sévèrement critiqué la politique européenne depuis le début de la seconde Intifada, estimant que de nombreux gouvernements européens adoptent une ligne anti-israélienne et pro-palestinienne.

L’Italie, qui dispose actuellement de la présidence tournante de l’Union Européenne , est une des rares exceptions à cette tendance anti-israélienne en Europe, a précisé un responsable israélien, ayant requis l’anonymat.

Lors de cette visite de trois jours à Rome, Ariel Sharon ne se rendra pas au Vatican. Le Premier ministre israélien n’a pas requis d’audience auprès du pape Jean Paul II qui a critiqué dimanche la « clôture de sécurité » qu’Israël est en train d’ériger pour isoler la Rive Occidentale et prévenir des violences palestiniennes.
« En réalité, la Terre sainte n’a pas besoin de murs, mais de ponts », a déclaré le souverain pontife aux catholiques réunis sur la place Saint-Pierre de Rome.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette