Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Pour que Facebook cesse de protéger les négationnistes (I)

Pour que Facebook cesse de protéger les négationnistes (I)

Jean Corcos

jeudi 19 mai 2016
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Comme annoncé dimanche 15 mai, juste avant les deuxièmes Assises de la lutte contre la haine sur le Net, l’Union des Etudiants Juifs de France et SOS Racisme (rejoints depuis par l’association « J’accuse ») vont assigner en référé les trois géants de l’Internet américains (Facebook, Twitter et Youtube) « pour non-respect de leurs obligations de modération légales, qui imposent aux hébergeurs de supprimer dans un délai raisonnable les contenus manifestement illicites. »

Comme annoncé dimanche 15 mai, juste avant les deuxièmes Assises de la lutte contre la haine sur le Net, l’Union des Etudiants Juifs de France et SOS Racisme (rejoints depuis par l’association « J’accuse ») vont assigner en référé les trois géants de l’Internet américains (Facebook, Twitter et Youtube) « pour non-respect de leurs obligations de modération légales, qui imposent aux hébergeurs de supprimer dans un délai raisonnable les contenus manifestement illicites. »

Ceci avait été décidé suite aux résultats désastreux d’un « testing en ligne », mené par ces deux associations ainsi que par SOS Homophobie et dont les résultats détaillés furent présentés lors de ces Assises.

Or un élément particulier de cette enquête doit être souligné : le taux de réponse positive pour les signalements de publications négationnistes est de 0% pour les trois réseaux sociaux. Concernant Facebook, si l’échantillon était de taille modeste pour l’étude précitée, les résultats de notre propre enquête, concernant elle des dizaines de cas et faite depuis plusieurs mois, confirment ce constat accablant : on enregistre le rejet systématique des signalements, la propagande négationniste n’étant jamais considérée comme contraire à leurs « standards de la communauté », et ceci pouvant être prouvé par des captures d’écran systématiques.

Ceci est parfaitement insupportable, pour plusieurs raisons évidentes : la violence inouïe de la parole antisémite portée par ce type de publications, présentant les Juifs comme des escrocs et des menteurs ; l’offense faite aux millions de victimes de la Shoah, tuées symboliquement une seconde fois ; la réhabilitation ainsi accordée à l’idéologie nazie ; enfin, la protection de facto accordée à des publications totalement illicites et engageant la responsabilité de l’hébergeur, comme cela a été rappelé lors de ces Assises.

Cette situation révoltante a suscité une pétition citoyenne, lancée le 22 février sur la plate-forme « Change.org » : « Pour que Facebook cesse de protéger les négationnistes »

.

Déjà signée par plus de 5.700 personnes, elle a reçu très rapidement le soutien d’environ 80 personnalités : responsables religieux juifs, chrétiens et musulmans ; présidents de plusieurs grandes institutions juives ; militants de la mémoire de la Shoah ; historiens, dont des experts des théories du complot et du négationnisme ; élus locaux et députés ; journalistes ; responsables associatifs.

Notre pétition s’achève ainsi : « Nous exigeons que FaceBook cesse de se considérer comme au dessus des lois européennes. Nous demandons que, le plus vite possible et après échanges avec des associations antiracistes, soient mises en œuvre des procédures permettant que soit mis un terme à cette situation insupportable. »


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette