Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Israël veut établir une zone tampon de deux kilomètres dans le sud du Liban (...)

Israël veut établir une zone tampon de deux kilomètres dans le sud du Liban dans laquelle il n’y aura pas le Hezbollah, selon Ehoud Olmert

mercredi 26 juillet 2006
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Israël veut mettre en place une zone tampon de deux kilomètres de large dans le sud du Liban afin d’éloigner le Hezbollah de la frontière israélienne, a déclaré mercredi le Premier ministre israélien Ehoud Olmert.

Le chef du gouvernement s’exprimait devant la Commission parlementaire de la Défense et des Affaires étrangère et ses propos ont été rapportés par des participants de cette réunion à huis clos. Pour la première fois mardi, le ministre de la Défense Amir Peretz avait évoqué la création d’une zone tampon, sans préciser si les forces israéliennes resteraient au Liban ou la feraient respecter par l’artillerie et l’aviation.

Mercredi, M. Olmert a expliqué aux députés de la Commission que cette zone aurait une largeur de « deux kilomètres ». Il s’agira d’un « espace » dans lequel « il ne sera pas possible de tirer des roquettes sur les soldats et les habitations des civils et dans lequel il n’y aura pas de contact avec les patrouilles militaires frontalières », a-t-il ajouté.

Israël a maintenu une « zone de sécurité » de 1982 à 2000 dans le sud du Liban. Cette fois, a indiqué Ehoud Olmert aux députés, « nous n’avons pas l’intention de revenir à la zone de sécurité mais voulons créer un secteur dans lequel il n’y aura pas le Hezbollah », a-t-il dit.

Par ailleurs, a-t-il réaffirmé, « nous avons besoin de forces internationales d’intervention disposant de capacités militaires, de réponse et d’application, non de forces semblables à la FINUL », déployée depuis 1978 dans le sud du Liban. La FINUL ne dispose pas du mandat d’empêcher les attaques de la milice chiite contre Israël à partir du Sud-Liban, ce qui lui a valu les critiques de l’Etat hébreu.

« Je ne sais pas quand il y aura un cessez-le-feu », a poursuivi Ehoud Olmert. « Nous voulons mettre un terme à l’opération violente aussi vite que possible, mais nous ne l’arrêterons pas avant » de « parvenir à des résultats qui justifient le prix que nous payé », a-t-il dit.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette