Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > L’UNESCO et les illettrés

L’UNESCO et les illettrés

Hélène Keller-Lind

mardi 19 avril 2016
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

« L’UNESCO est » réputée « être l’organisation « intellectuelle » des Nations unies ». Description figurant sur le site de l’organisation onusienne sise à Paris. Elle affirme aussi qu’une « paix durable...doit s’établir sur le fondement de la solidarité intellectuelle et morale de l’humanité. » Paroles creuses, grotesques mêmes, dès lors que cette organisation vote des résolutions ubuesques et nocives qui, en réalité, menacent gravement tout espoir de paix. Car des analphabètes y ont droit de cité et votent des absurdités en toute impunité. Comme on vient de le voir le 14 avril 2016...

Serge et Beate Klarsfeld condamnent une résolution absurde

« Ambassadeurs honoraires et Envoyés spéciaux de l’UNESCO pour l’enseignement de l’histoire de l’Holocauste, nous condamnons la résolution du 14 avril 2016 du Conseil Exécutif de l’UNESCO qui a décidé d’ignorer le lien historique évident existant entre le Judaïsme et le Mont du Temple.
Cette résolution proposée par plusieurs États musulmans a été adoptée par 33 voix dont regrettablement celle de la France contre 6 et 17 abstentions. » Ce communiqué de Serge et Beate Klarsfeld résume parfaitement les faits. Que l’on détaillera ici.

Pour la 199e session du Conseil Exécutif de l’UNESCO qui se décrit comme « l’organisation « intellectuelle » des Nations unies » et prétend œuvrer pour une « paix durable » basée sur « solidarité intellectuelle et morale de l’humanité » a examiné en avril 2016 un projet de décision présenté par des pays aussi éclairés que l’Algérie, l’Égypte, le Liban, le Maroc, Oman, le Qatar et le Soudan. Concernant « la Palestine occupée ».. Un pays n’existant pas et dont la quasi totalité des habitants sont gérés par l’Autorité palestinienne en Judée Samarie et par le Hamas dans la Bande de Gaza. Le nom d’Israël n’apparaît pas, manière symbolique de l’effacer..

Cet intitulé donne la mesure de la dimension morale et intellectuelle de ce projet de résolution. Mais il y a pire...Il y a le contenu de la résolution adoptée le 14 avril 2016. Si ridicule sur le plan historique et factuel il montre que ceux qui ont voté en sa faveur sont des analphabètes...à moins qu’ils soient d’une totale mauvaise foi et n’ont aucune dimension morale ou intellectuelle.

L’UNESCO condamne, en effet, à tour de bras « la puissance occupante » pour des actions imaginaires qui auraient été commises sur les lieux de « la mosquée Al-Aqsa, le Haram Al-Sharif et leurs environs » - soit l’esplanade des mosquées, de fait le sommet du Mont du Temple, ce qui ne sera jamais mentionné-. La Résolution « déplore », « exige » « exprime sa préoccupation croissante » etc. Le refrain habituel connu anti-israélien. Mais, surtout, efface de fait tout lien entre le Mont du Temple et le judaïsme. Ce que déplorent Serge et Beate Klarsfeld.

Ce qu’a déploré aussi le Premier ministre israélien le 16 avril au soir en ces termes : « voici une décision absurde de plus des Nations unies. L’UNESCO ignore le lien unique entre le Judaïsme et le Mont du Temple où les deux temples se sont tenus pendant mille ans et vers lequel tous les Juifs du monde ont prié pendant des milliers d’années. Les Nations unies sont en train de réécrire une partie fondamentale de l’histoire de l’humanité et prouve à nouveau qu’elle est prête à n’importe quelle bassesse ».

Pour la petite histoire on notera que les musulmans qui prient sur le Mont du Temple, se prosternent le dos à Dôme du Rocher et donc Mosquée Al-Aqsa, ce qui ne dénote pas un très grand respect…

La résolution de l’UNESCO affirme aussi que de « fausses tombes juives » auraient été installées pour occuper le terrain dans des cimetières musulmans et autres imbécillités.

Une réécriture de l’histoire par des illettrés

On assiste donc à une tentative de réécriture de l’histoire demandée et entérinée par des illettrés ou des individus prêts à tout pour des gains bien peu glorieux,sans doute politiques ou une haine viscérale d’Israël. Parmi eux la France. Dont le Président au plus bas dans les sondages recevait le 15 avril 2016 Mahmoud Abbas, pseudo-président palestinien, qui incite au meurtre en utilisant justement, entre autres, la mosquée Al-Aqsa que ses administrés devraient, selon lui, défendre de menaces imaginaires, avec leur sang, rien que ça. De ce terrorisme François Hollande ne dit mot. Exprimant, au contraire, confiance et soutien au petit dictateur corrompu....

Parmi les trente-trois pays s’étant comportés en analphabètes, outre la France on trouve l’Algérie, l’Afrique du sud, le Bangladesh, le Brésil, la Chine, l’Égypte, l’Espagne, la Fédération de Russie, l’Inde, l’Iran, le Liban, la Malaisie, le Maroc, le Mexique, le Mozambique, le Nicaragua, le Nigéria, Oman, le Pakistan. Le Qatar, la suède, etc.
Se sont abstenus la Grèce, l’Italie, le Japon, la république de Corée, l’Ukraine et quelques autres.

Les seuls pays ayant eu une attitude honorable et ayant voté contre ces absurdités étant au nombre de six : l’Allemagne, l’Estonie, les États Unis, la Lituanie, les Pays Bas, le Royaume- Uni.

On n’entendra, bien entendu, pas un mot de ministres français censés savoir ce qu’il en est et avoir un minimum de connaissances historiques, comme le ministre de l’Éducation nationale, Najat Valaud-Belkacem, qui, alors qu’elle était membre du PS et « membre du cabinet du maire de Lyon » était nommée par le roi du Maroc en décembre 2007 au Conseil de la Communauté Marocaine à l’Etranger et semble y avoir siégé jusqu’en 2011, ou le ministre de la Culture, Audrey Azoulay, « fille du conseiller du roi du Maroc André Azoulay ».

On laissera le mot de la fin aux époux Klarsfeld qui terminaient leur communiqué par ces mots, illustrant bien ce qui se joue ici : «  Dans combien d’Etats musulmans du Moyen-Orient nous accorde-t-on, à nous ambassadeurs de l’Unesco, le droit d’aller enseigner l’histoire de l’holocauste ? »


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette