Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Retour des vieux démons du Quai d’Orsay ?

Retour des vieux démons du Quai d’Orsay ?

Michèle Mazel

mercredi 17 février 2016
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Coalition internationale militaire – oui militaire contre Israël ? Boycott ? Suspension de toute coopération ? Allusion aux lobbies juifs ? Non, il ne s’agit pas d’une nouvelle initiative du BDS mais la très sérieuse proposition faite par un « collectif d’ambassadeurs » comprenant douze anciens ambassadeurs de France à l’étranger à la tête des quels se trouve un ancien vice-président de l’institut du monde arabe qui fut en poste en Jordanie, au Yémen, en Syrie, au Maroc, en Tunisie et en Egypte.

C’est le journal Le Monde qui accueille ce brûlot. Jugez-en : « Depuis de nombreuses semaines une intifada à l’arme blanche et à la voiture bélier se poursuit dans les territoires palestiniens, à Jérusalem et en Israël même. Cette vague de violence, si déplorable soit-elle, exprime la frustration et l’humiliation ressenties après près de cinquante ans d’occupation militaire et policière par Israël. Elles sont aggravées par les rumeurs concernant la récupération par les Juifs du Mont du Temple. » Ainsi débute la tribune, intitulée « Paris et Bruxelles doivent agir pour sauver l’Etat palestinien, » publiée le 3 février dernier. Il est urgent d’agir, pensent ces diplomates chevronnés, mais malheureusement « l’Europe est inhibée par l’ombre de la Shoah et la puissance des lobbies (sic) qui défendent les options les plus extrêmes de la droite israélienne. »

C’est pourquoi ils ont pris la plume pour proposer un plan d’action. « Ne pourrait-on pas imaginer que la coalition internationale contre Daesh fasse un effort équivalent à celui qu’elle fait sur le plan militaire dans la recherche d’une paix qui permettrait au peuple palestinien de jouir enfin de ses droits ? » Se demandent les ambassadeurs, qui suggèrent que, dans l’attente d’une telle mesure, il faudrait reconnaître immédiatement l’état palestinien, suspendre le traité d’association entre Israël et l’union européenne et mettre en veilleuse la coopération économique et scientifique. D’ailleurs au fond, n’agissent-t-ils pas pour le bien d’Israël ? Ecoutons-les : « Il faut oser cette rigueur pour détourner Israël d’une politique d’apartheid où il perdra son âme. »

Beau programme en effet. Et les commentaires, que le modérateur laisse passe, lui, sans état d’âme, sont à l’avenant. Deux exemples : « Hollande n’agit que pour l’Etat israélien ( !!!) , il fait harceler judiciairement les citoyens qui exercent leur droit de boycotter pacifiquement un Etat qui maltraite toute une population ; » « Les Etats arabes sont intervenus en mai 1948 pour protéger la population palestinienne qui était en train d’être expulsée massivement par les milices sionistes. Le sionisme est à l’origine de ce conflit. Légitimer le sionisme n’est donc pas une solution. »

Mais revenons au manifeste des douze valeureux diplomates. Difficile de décider de ce qu’il y a de plus choquant. L’appel à peine voilé à une intervention militaire ? Le ramassis d’accusations éculées sur les lobbies dont la puissance inhiberait l’Europe ? Le collectif parle de rumeurs concernant la récupération par les Juifs du Mont du Temple. Qui colporte ces rumeurs cent fois démenties par le gouvernement israélien ? Comment de ne pas relever ce choix du mot « Juifs. » De quelle politique d’apartheid est-il question ? De celle qui fait du Parti arabe uni le troisième parti de la Knesset israélienne ? Et comment comprendre que des personnalités comme Jean Marc de la Sablière, qui a représenté la France à l’ONU, et de Jean-Louis Lucet qui fut ambassadeur de France en Israël de 1993 à 1995, aient pu accepter d’apposer leur nom au bas de ce texte répugnant ? Tout de même, les signataires sont tous à la retraite et il faut espérer que le Quai d’Orsay qu’ils ont longtemps servi ne partage pas leurs vues.

Publié le 17 février 2016 dans la rubrique « opinion » du Jerusalem Post en français


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette