Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Israël a exclu toute idée d’échange entre des prisonniers palestiniens et le (...)

Israël a exclu toute idée d’échange entre des prisonniers palestiniens et le caporal Gilad Shalit, qui se porterait bien ...

dimanche 2 juillet 2006
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Une semaine après l’enlèvement, dimanche dernier, du jeune soldat de Tsahal par des terroristes venus du sud de la bande de Gaza, les trois factions palestiniennes qui ont revendiqué l’attaque ont réclamé, rien de moins, dans un communiqué, que la libération d’un millier de prisonniers détenus en Israël et la fin de l’offensive menée par Tsahal.

« Le Premier ministre Ehud Olmert a réaffirmé qu’il n’y aurait pas d’accord ; soit Shalit est relâché, soit nous agirons pour obtenir sa libération », a répliqué Mark Regev, porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères.

Si Tsahal a gelé pour l’heure ses plans de déploiement dans le nord de la bande de Gaza, des affrontements au sol ont éclaté en revanche dans le sud, près de la ville de Khan Younès, où des terroristes du Hamas disent avoir attaqué au lance-grenade RPG un blindé israélien.

De source militaire israélienne, on indique en fait qu’une grenade a été tirée contre un bulldozer de l’armée.

Depuis le début de l’opération « Pluie d’été », dans la nuit de mardi à mercredi, les pertes humaines sont très faibles, deux terroristes palestiniens ont été tués. Ehud Olmert semble décidé à éviter une offensive trop appuyée susceptible d’accentuer le soutien populaire au Hamas.

D’après les diplomates étrangers et palestiniens, qui s’efforcent d’obtenir la remise en liberté de Shalit, la médiation est dans une impasse.

Des sources palestiniennes expliquent que les terroristes détenant Shalit ont rejeté une proposition égyptienne consistant à faire libérer par Israël un groupe de détenus.

Dans leur « communiqué militaire n°2 », l’aile militaire du Hamas, les Comités de résistance populaire (CRP) et l’Armée de l’Islam réclament la libération d’un millier de prisonniers « Palestiniens, arabes et musulmans ».

De sources diplomatiques, on indique par ailleurs que Le Caire a invité la Syrie à user de son influence auprès des dirigeants Hamas en exil à Damas. Ces derniers semblent plus proches de la branche armée que les membres du gouvernement, qui disent ne pas avoir été informés du projet d’enlèvement. L’Egypte, selon Haaretz, essaierait de faire pression sur Khaled Mashal, le chef du bureau politique du Hamas, par l’intermédiaire du ministre égyptien des Renseignements, Omar Suleiman.

À Washington, George Bush a souligné que la libération de Shalit était essentielle au règlement de la crise à Gaza et que cela devait constituer « l’objectif initial ».

Dimanche dans la nuit un hélicoptère de l’Armée de l’air d’Israël a tiré des missiles sur les bureaux de Premier Ministre palestinien Haniyeh dans la Bande de Gaza, Tsahal voit Haniyeh comme aussi responsable de la capture du soldat enlevé Shalit.

Il faut remarquer qu’aucune preuve visible n’a été publiée sur l’état de santé de Shalit par les preneurs d’otages, les « bulletins de santé » émanent d’officiels du gouvernement Hamas de l’Autorité Palestinienne ou de responsables du Fatah, les derniers communiqués ont été publiés Samedi midi, Shalit se porterait bien. « Selon les diplomates, il est dans un état stable », a dit Ziad Abou Eïn un officiel du Fatah, à Ramallah, dans le Nord de la Rive Occidentale... « Il a été soigné par un médecin palestinien. Il va bien maintenant », le Ministre adjoint des affaires de prisonniers du gouvernement Hamas de l’Autorité Palestinienne a déclaré que « le soldat enlevé est dans un état stable ».

« Un médecin palestinien s’est rendu au chevet du soldat Shalit qui a reçu trois blessures par balles », a déclaré Ziad Abou Ein, vice-ministre en charge des prisonniers, membre du Fatah du président Mahmoud Abbas, lors d’une conférence de presse à Ramallah.

Kol Israël citant des sources palestiniennes a indiqué que le médecin qui a visité le militaire, apparemment jeudi, a estimé que sa vie n’est pas en danger.

Shalit a été blessé légèrement au ventre et plus profondément à l’épaule par des éclats lors de l’attaque, a ajouté Kol Israël.

C’est suite à des pressions égyptiennes que le chef du bureau politique du Hamas à Damas, Khaled Mechaal, aurait autorisé la visite du médecin, a précisé Kol Israël.

Devant l’indécision du Hamas qui semblerait être le principal obstacle à la libération de Shalit, l’Egypte a exigé que le Hamas réponde dimanche matin à la proposition pour finir la crise et obtenir la libération de Gilad Shalit, sain et sauf.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette