Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > La paix s’éloigne, l’état Palestinien aussi : Yasser Arafat garde la haute main (...)

La paix s’éloigne, l’état Palestinien aussi : Yasser Arafat garde la haute main sur la sécurité

lundi 10 novembre 2003
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Le Premier ministre Ahmed Qoreï a présenté son gouvernement.
Un porte-parole du gouvernement israélien : « Si les ministres de Qoreï veulent suivre la voie du cartel terroriste d’Arafat, ils n’auront pas d’Etat. »

Selon Jean-Luc Allouche dans Libération, « en fin de semaine, le nouveau Premier ministre Ahmed Qoreï (alias Abou Ala) s’engageait dans des tractations intenses avec le président de l’Autorité palestinienne, Yasser Arafat, pour la composition de son gouvernement.(...)

A Ramallah, Ahmed Qoreï a annoncé hier la formation de son nouveau cabinet, un cabinet élargi de 24 ministres, qui sera soumis à l’approbation du Conseil législatif palestinien, mercredi. C’est la conclusion d’une longue série de négociations dans les coulisses du pouvoir palestinien, alors même que le cabinet d’« urgence nationale » a vu son mandat prendre fin le 4 novembre.

Le poste de ministre de l’Intérieur pour les Affaires civiles sera confié à Hakam Balaawi, un proche de Yasser Arafat, au détriment du candidat du Premier ministre, le général Nasser Youssef, pour lequel il a bataillé ferme mais en vain. Ce dernier s’était vu proposer l’un des postes des quatre vice-premiers ministres, mais a « refusé d’occuper une quelconque fonction dans ce gouvernement ».

Ainsi le contrôle des organes de sécurité devrait demeurer aux mains de Yasser Arafat, sous le couvert du Conseil national de sécurité. Eventualité qui a suscité aussitôt l’opposition d’Israël, par la voix de Raanan Guissin, l’un des porte-parole du gouvernement : « Si les ministres de monsieur Qoreï veulent suivre la voie du cartel terroriste d’Arafat, ils n’auront pas d’Etat. Toutefois, nous souhaitons donner une chance à Abou Ala. Tout gouvernement, quelle que soit sa composition, sera jugé par son action visant à mettre en oeuvre la feuille de route pour la paix. » »

Serge Dumont dans « Le Soir »de Bruxelles parle d’une hypothétique rencontre Sharon-Qoreï et d’ajouter « C’est une victoire politique importante que vient de remporter Yasser Arafat en imposant Hakam Balaoui, l’un de ses proches, en tant que ministre de l’Intérieur dans la nouvelle équipe gouvernementale définitivement constituée samedi par le Premier ministre Ahmad Qoreï. La victoire du président de l’Autorité palestinienne est d’autant plus grande que Qoreï a accepté de voir le contrôle des services de police et de sécurité palestiniens placé sous la tutelle du Conseil national de sécurité palestinien, qui est uniquement formé de fidèles d’Arafat et présidé par ce dernier.

Quant à Ahmed Qoreï, il sort affaibli de son bras de fer avec son président puisqu’il n’a pas mis à exécution sa menace de démissionner si son candidat, Nasser Yossef, n’était pas promu à la tête du département de l’Intérieur et si la tutelle des services spéciaux de l’Autorité palestinienne n’était pas partagée avec ce dernier.

Sauf retournement, le nouveau cabinet palestinien (vingt-quatre membres), dans lequel les fidèles d’Arafat sont majoritaires, sera approuvé par le Conseil législatif national (parlement), convoqué mercredi à Ramallah. Mais la suite sera problématique. Car dans le courant de ces dernières semaines, l’entourage du Premier ministre palestinien et celui d’Ariel Sharon, le chef du gouvernement israélien, ont pris contact afin de préparer une rencontre entre les deux hommes.

Celle-ci est censée officialiser la reprise de pourparlers en vue de la conclusion d’un cessez-le-feu entre l’Etat hébreu et l’Autorité palestinienne. Or, le fait que Qoreï ait renoncé au contrôle des services de sécurité provoque de vives critiques dans l’entourage de Sharon. Arafat va ligoter son nouveau Premier ministre comme il l’avait fait avec son prédécesseur Mahmoud Abbas, a notamment déclaré Raanan Gissin, l’un des nombreux porte-parole du Premier ministre. »


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette