Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Le cabinet Israélien a ratifié l’échange de prisonniers ; le Hezbollah : aucun (...)

Le cabinet Israélien a ratifié l’échange de prisonniers ; le Hezbollah : aucun accord sans Kuntar

Par Aluf Benn, Gideon Alon, Anshel Pfeffer et Yoav Stern, Correspondants de Haaretz - traduction Desinfos

lundi 10 novembre 2003
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Des sources du Hezbollah ont dit qu’un échange de prisonnier avec Israël, approuvé de justesse à une réunion du cabinet Israélien de dimanche, ne serait pas effectué sans la libération de Samir Kuntar, emprisonné en Israël depuis une attaque en 1979 dans la ville israélienne du nord de Nahariyah, dans lequel il est entré dans un appartement et a assassiné trois membres d’une famille et un policier israélien, a annoncé lundi Galei Tsahal la radio de l’armée .

Les officiels Israéliens seniors sont inflexibles, Kuntar restera emprisonné en Israël. des officiels du Hezbollah ont été cités maintenant que l’organisation a une lettre d’Israël qui certifie que Kuntar ferait partie d’une libération de prisonnier future.

Bassam Kuntar, le frère de Samir Kuntar a dit au média arabe Al Jazeera que le Scheik Nasrallah un chef du Hezbollah lui a promis que l’accord ne serait pas exécuté sans libération de son frère, a annoncé Galei Tsahal.

« Nasrallah était très clair quand il a dit il n’y aurait aucun échange sans [la libération de ] Samir et Nasrallah ne manque jamais à sa parole sur ses promesses, » a dit Samir Kuntar cité sur le site Web d’Al Jazeera.

L’annonce est venue après que le Premier Ministre Ariel Sharon ait obtenu dimanche la garantie d’une majorité du cabinet pour soutenir l’échange de prisonnier proposé, mais le groupe libanais doit encore publier une réaction officielle à la décision du cabinet israélien.

Le cabinet a entendu dire dimanche que Kuntar ne serait pas inclus dans l’accord d’échange.

Le ministre des Affaires Etrangères Silvan Shalom a dit dimanche que Kuntar ne serait pas inclus dans l’accord. « Israël a des lignes rouges aussi, » a dit le ministre.

Hassan Nasrallah un chef du Hezbollah a annoncé samedi soir que le groupe rejetterait n’importe quel échange de prisonnier avec Israël qui ne mènerait pas à la libération de tous les détenus libanais, y compris Samir Kuntar.

Les familles des trois soldats enlevés ont exprimé leur satisfaction à la décision, tandis que l’avocat de la famille Arad a qualifié le vote de politiquement motivé.

Des 23 membres du cabinet, 12 ont voté en faveur de l’accord, qui aspire à garantir le retour de l’homme d’affaires Elhanan Tannenbaum et les corps de soldats israéliens Benny Avraham, Adi Avitan et Omar Suwad, qui ont été enlevé près de la frontière entre le Liban et Israël en octobre 2000. On s’attend à ce qu’Israël libère 20 prisonniers libanais et environ 400 Palestiniens dans l’échange.

En plus de Sharon, ceux qui ont voté en faveur inclus le Ministre des Finances Benjamin Netanyahu, le Ministre de la Défense Nationale Shaul Mofaz, le Ministre de Sécurité Public Tzachi Hanegbi, le Ministre de l’Industrie et du Commerce Ehud Olmert, le Ministre des Affaires Etrangères Silvan Shalom, le Ministre sans Portefeuille Gideon Ezra, le Ministre du Trésor Meir Sheetrit, le Ministre de la Santé Dan Naveh du Likoud et le Ministre de l’Environnement Yehudit Naot, le Ministre de la Science et de la Technologie Eliezer Sandberg et le Ministre de l’Infrastructure National Yosef Paritzky de Shinui.

Avant le vote, Sharon a dit que l’appui de cabinet pour l’accord sauverait un citoyen Israélien vivant, une référence à Tannenbaum. L’échec dans l’approbation de l’accord, a-t-il dit, voudrait dire « de laisser un citoyen Juif, israélien dans les mains du Hezbollah et ainsi provoquer sa mort. »

Les ministres qui ont voté contre l’accord étaient, du parti Likoud : le Ministre de l’Education, de la Culture et du Sport Limor Livnat, le Ministre de la Diaspora Natan Sharansky, le Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural Yisrael Katz, le Ministre de l’Absorption d’Immigrant Tzipi Livni et le Ministre sans portefeuille Uzi Landau. du parti d’Union Nationale : le Ministre de Tourisme Binyamin Elon et le Ministre des Transports Avigdor Lieberman. du parti Nationale Religieux : le Ministre du logement et de la Construction Effi Eitam et le Ministre du Travail et des Affaires Sociales Zevulun Orlev. du parti Shinui : le Ministre de l’Intérieur Avraham Poraz et le Ministre de la Justice Yosef Lapid.

Netanyahu a consenti à voter en faveur de l’accord après que le cabinet ait consenti à ajouter dans la formulation de la proposition que « aucun prisonnier avec du sang sur les mains » serait libéré dans l’accord.

An-Nahar un journal du Liban a annoncé dimanche que l’équipe allemande, qui a obtenu par médiation l’accord, est venue à Beyrouth pendant le week-end pour achever les détails. Le rapport a dit que l’accord entre Israël et Hezbollah pourrait être effectué jeudi, mais seulement si les deux côtés sont d’accord avec les conditions de l’autre.

La proposition de cabinet israélienne révisée a inclus une section spécifiant qu’Israël prendra des mesures complémentaires quant au navigateur de l’Armée de l’air d’Israël Ron Arad, dont on est sans nouvelles depuis qu’il a sauté de son avion sur le Liban en 1986.

De telles mesures doivent être prise sur les conseils de Sharon, Mofaz et du négociateur supérieur sur les prisonniers, Ilan Biran.

La famille Arad a fait pression contre l’inclusion de l’activiste libanais Mustafa Dirani dans l’accord, soutenant qu’il a été capturé par Israël en 1994 spécifiquement comme un pion de négociation pour de l’information sur le navigateur disparu. On croit que Dirani avait été le ravisseur d’Arad.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette