Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Mobilisation antiraciste en mémoire d’Ilan Halimi : une manifestation (...)

Mobilisation antiraciste en mémoire d’Ilan Halimi : une manifestation silencieuse dimanche prochain à 15h de la place de la République à la place de la Nation.

par Jacques Clément (Reuters)

mardi 21 février 2006
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Plusieurs organisations de lutte contre le racisme ont appelé à une manifestation silencieuse dimanche prochain à la mémoire d’Ilan Halimi, dont l’enlèvement et le meurtre sont désormais considérés par la justice comme un acte raciste.

De nombreuses voix se sont élevées mardi pour dénoncer la séquestration et les actes de torture qu’a subis avant de mourir le jeune homme de confession juive.

« Au-delà du caractère crapuleux de cette affaire, l’aspect antisémite apparaît de façon manifeste, notamment dans le choix de la ’cible’, supposée riche car juive », déclarent dans un communiqué SOS-Racisme et l’UEJF, qui appellent avec la Licra à manifester dimanche à Paris en silence « contre la barbarie raciste ».

A cette occasion, la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra) a demandé « solennellement aux partis politiques républicains, aux organisations de défense des droits de l’homme, aux syndicats de taire leurs divergences de l’instant pour exprimer la solidarité de la Nation ».

La Licra a appelé Jacques Chirac à prendre la tête du cortège entre les places de la République et de la Nation.

L’affaire Ilan Halimi a pris lundi un tour nouveau avec la décision de la juge d’instruction Corinne Goetzmann de retenir l’hypothèse d’un crime « commis en raison de l’appartenance de la victime à une religion déterminée » dans les mises en examen de sept protagonistes présumés du dossier.

Cette décision a été prise contre l’avis du procureur qui considérait que cet aspect de l’affaire n’était pas avéré.

« PAS UN FAIT DIVERS PARMI D’AUTRES »

Ilan Halimi a été retrouvé agonisant le 13 février dans l’Essonne, dans la banlieue sud de Paris, après avoir été séquestré plus de trois semaines et torturé par le « Gang des barbares ».

Selon une source judiciaire, l’hypothèse du crime raciste ne repose que sur deux éléments d’enquête.

Les suspects ont déclaré qu’ils s’en étaient pris à un Juif parce qu’ils supposaient qu’en tant que tel il aurait de l’argent et serait soutenu par sa communauté.

Un suspect a par ailleurs affirmé avoir entendu d’un autre suspect qu’une troisième personne lui avait dit avoir brûlé Ilan avec une cigarette en raison de sa religion. Cette allégation est démentie par la personne mise en cause.

Lors de la séance des questions au gouvernement à l’Assemblée, le ministre de l’Intérieur Nicolas Sarkozy a affirmé mardi qu’il s’agissait d’une affaire « d’antisémitisme par amalgame ».

Pour le porte-parole du Parti socialiste, Julien Dray, ces actes « ne sont pas un fait divers parmi d’autres mais le révélateur de la situation réelle de la délinquance dans notre pays : des gangs organisés, dont certains sont à connotation raciste, tissent des réseaux et font régner un calme apparent dans des quartiers où les forces de l’ordre ne pénètrent plus ».

LE CHEF DU GANG EN COTE D’IVOIRE

Sur le plan judiciaire, deux policiers de la brigade criminelle sont partis mardi en Côte d’Ivoire sur les traces de Youssef Fofana, présenté comme le chef du gang.

Corinne Goetzmann et Baudoin Thouvenot, co-saisis de l’affaire, ont lancé une commission rogatoire en Côte d’Ivoire après avoir appris que le suspect s’y était rendu le 15 février.

Dix personnes, dont trois femmes, sont en détention provisoire. Deux hommes, arrêtés la semaine dernière, devaient être présentés aux juges dans la soirée de mardi pour une mise en examen. Un treizième suspect interpellé en Belgique est visé par un mandat d’arrêt européen.

Selon une source judiciaire, le groupe des suspects, âgés de 17 à 32 ans, n’est pas constitué uniquement de jeunes musulmans. Le mobile crapuleux semble dominant, ce gang étant mis en cause dans au moins six autres tentatives d’enlèvement, qui n’ont pas visé uniquement des personnes de confession juive.

De son côté, Nicolas Sarkozy a mis en garde contre tout amalgame à la suite de la découverte de documents religieux.

« Lors des perquisitions ont été découverts des documents de soutien au Comité de bienveillance et de secours aux Palestiniens, ainsi que des prescriptions de caractère salafiste », a déclaré le ministre de l’Intérieur.

De source judiciaire, on a appris mardi que les documents en question avaient été saisis chez les parents d’un suspect et qu’ils ne les reliaient qu’à des organisations caritatives musulmanes, non à des groupes terroristes clandestins.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette