Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Sous forte pression, le président Jacques Chirac a écrit au Premier ministre (...)

Sous forte pression, le président Jacques Chirac a écrit au Premier ministre malaisien Mohamad Mahatir pour condamner ses récents propos, que l’Union européenne avait jugés antisémites.

lundi 20 octobre 2003
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Cette lettre du président français fait suite à des articles de presse selon lesquels Jacques Chirac et le Premier ministre grec, Costas Simitis, auraient bloqué la déclaration de l’Union européenne.

Le président Jacques Chirac a condamné dimanche les propos tenus jeudi par le Premier ministre malaisien Mohamad Mahatir sur le rôle des Juifs.

« Vos propos sur le rôle des Juifs ont suscité une très forte réprobation en France et dans le Monde. Bien que vous-même et votre gouvernement ayez pris soin de récuser toute accusation d’antisémitisme, ces propos ne peuvent qu’être condamnés par tous ceux qui gardent la mémoire de l’Holocauste », écrit le président au Premier ministre malaisien.

« Vous avez certainement pris connaissance de la déclaration de la Présidence de l’Union européenne du 17 octobre », ajoute Jacques Chirac.

L’Union européenne avait accusé Mohamad Mahathir d’avoir proféré des remarques antisémites lors de son discours au sommet de l’Organisation de la conférence islamique. Mahatir avait accusé les Juifs de diriger le monde par procuration.

Cette lettre du président français fait suite à des articles de presse selon lesquels Jacques Chirac et le Premier ministre grec, Costas Simitis, auraient bloqué la déclaration de l’Union européenne.

« Le président s’est associé à la condamnation (par l’Union Européenne ) de ces propos antisémites », a affirmé une porte-parole de l’Elysée.

Par ailleurs, le Premier ministre Jean-Pierre Raffarin a « condamné fermement » dimanche l’agression dont a été victime le rabbin Michel Serfaty à Ris-Orangis vendredi soir.

Il a réaffirmé dans un communiqué sa « volonté déterminée de lutter contre tout acte antisémite et de combattre toute forme d’intolérance religieuse ».


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette