Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Le chef de la centrale syndicale Histadrout, Amir Peretz, a été élu à la tête (...)

Le chef de la centrale syndicale Histadrout, Amir Peretz, a été élu à la tête du parti travailliste face à Shimon Peres

service de Presse de l’ambassade de France en Israël

jeudi 10 novembre 2005
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Shimon Peres était pourtant donné vainqueur par tous les sondages ces dernières semaines.

Amir Peretz a récolté 42,35% des voix contre 40% pour le n°2 du gouvernement, le taux de participation ayant été de 63.88%

Les sites Internet des quotidiens Yédiot Aharonoth et Maariv, ainsi que les radios, commentaient largement cette victoire surprise en reproduisant des extraits du discours de M. Peretz.

Ce dernier, souligne la radio publique, a annoncé qu’il réunirait le Comité central du Parti travailliste dans 3 semaines pour débattre du départ du gouvernement d’Ariel Sharon.

(...) « Je vais m’entretenir avec les membres du Parti sur la façon de quitter le gouvernement. Nous voulons nous séparer du gouvernement Sharon pour que le parti travailliste devienne une alternative », a-t-il déclaré.

« Je veux du haut de cette tribune m’adresser à mon maître, Shimon Peres : Shimon, j’ai besoin de toi. J’ai besoin de savoir que tu seras à mes côtés lorsque j’aurai besoin de tes conseils », a-t-il affirmé.

Selon Ynet, l’édition en ligne du Yédiot, le Premier ministre israélien Ariel Sharon a téléphoné au vainqueur pour le féliciter et pour l’inviter à le rencontrer dès dimanche.

Les médias relaient en outre les nombreuses réactions de la classe politique israélienne.

Dans l’entourage d’A. Sharon, on s’inquiétait de la secousse que risque de subir le gouvernement suite à l’élection du nouveau président du parti travailliste.
« Le choix de Péretz risque d’avancer encore plus la date des élections », ont estimé des sources proches du Premier ministre, cités par YNET. « Il ne fait aucun doute que S. Pérès, en tant que membre du gouvernement israélien nous aurait fait la vie plus facile. Mais tel est le choix démocratique d’un parti et nous le respectons. Maintenant, nous allons devoir réfléchir pour savoir comment continuer ensemble, jusqu’aux élections prévues le 7 novembre 2006, comme l’a annoncé le Premier ministre ».

La crainte au bureau du Premier ministre est que Péretz suscite une crise au gouvernement, alors qu’on entre dans une période délicate avec le vote pour le budget de l’Etat, poursuit YNET. « Avec Peres, nous avions convenu d’un plan pour la lutte contre la pauvreté et on pouvait se mettre d’accord en négociant », ont déclaré les proches de Sharon. « Il se pourrait qu’avec Péretz, la situation soit complètement différente. Ses nombreuses exigences sont plus radicales et cela pourrait entraîner la fin du gouvernement d’union nationale ».

Le dirigeant de l’opposition, Yossef Lapid, a félicité Péretz et a également poussé le parti travailliste vers la gauche. « La victoire de Péretz place le parti travailliste à l’extrême gauche sur le plan politique, social et économique », a-t-il déclaré sur le site. « Le parti travailliste et le Likoud se disputeront le même public d’électeurs et de ce fait, le Shinouï restera le seul parti représentant la classe moyenne. »

De son côté, le chef du PNR ( parti national religieux), Effi Eitam, a appelé Péretz à négocier immédiatement avec les partis de l’opposition pour convenir d’une date pour des élections anticipées.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette