Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Israël fera ce qu’il faut pour survivre - « l’opinion mondiale » peut aller au (...)

Israël fera ce qu’il faut pour survivre - « l’opinion mondiale » peut aller au diable

Par Ed Koch - Jewish World Review - Adaptation française de Simon Pilczer, volontaire de l’IHC

jeudi 3 novembre 2005
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

La semaine dernière, le président récemment élu d’Iran, Mahmoud Ahmadinejad, a déclaré au monde qu’ « Israël doit être rayé de la carte ». Des pays qui reconnaissent Israël, dit-il, « brûleraient dans le feu de la furie de la nation islamique »

Des leaders mondiaux comme le Secrétaire général de l’ONU Kofi Annan a exprimé sa consternation face à ces remarques. Certains pays, comme la France, ont appelé leurs ambassadeurs en consultation. Le Premier Ministre Tony Blair de Grande-Bretagne a déclaré, « s’ils continuent comme ça, la question que les gens poseront sera de nous demander » quand allez-vous faire quelque chose avec l’Iran ? Pouvez-vous imaginer un Etat avec une attitude comme celle-ci détenir des armes nucléaires ? "

Il y a peu de substance derrière cette démonstration de soutien à Israël. Si l’Iran devait lancer une attaque nucléaire contre Israël, il y aurait peu de chance qu’aucun de ces pays vienne à la défense d’Israël. Le Conseil de Sécurité de l’ONU serait empêché d’adopter en faveur d’Israël toute résolution autorisant une participation militaire de l’ONU, par les vetos russe et chinois. Ces deux pays courtisent la bonne volonté de l’Iran, cherchant à accéder à ses énormes réserves de pétrole et aux contrats de vente.

La Grande-Bretagne est maintenant au beau milieu d’une campagne anti-Blair incessante menée par l’aile gauche du Nouveau Parti Travailliste, qui veut le faire tomber à cause de son alliance étroite avec les USA en Irak. Les USA, pour leur part, ont leurs forces militaires très lourdement engagées dans la guerre en Irak, avec le Président gravement atteint par le scandale ici sur place et par la quantité de victimes militaires en Irak. Le dernier sondage montre que le taux d’approbation du Président est au « point le plus bas que ce type de sondage ait enregistré pendant sa présidence, en chute à partir de 45 % dans une enquête réalisée du 26 au 28 septembre ; et le taux de désapprobation se montait jusqu’à 50 % », selon CNN. Les morts américains dépassent maintenant 2.000, et plus de 25.000 membres du personnel américain ont subi des blessures non létales mais graves. Les victimes irakiennes civiles dépassent 25.000, parmi lesquelles environ 6.000 sont des morts liés au terrorisme poursuivi par les Sunnites.

Alors qui va venir à l’aide d’Israël ? Je crains qu’aucune nation ne le fera. Alors que les USA et la Grande-Bretagne procureront indubitablement des armes à Israël, comme l’a fait le Président Nixon pendant la guerre de 1973. Ce pays assiégé, allié loyal des USA partageant ses valeurs occidentales, sera abandonné à sa propre défense comme il l’a fait à chaque fois depuis 1948.

La population d’Israël, qui compte désormais cinq millions de Juifs et un million d’Arabes, a toujours été minuscule comparée à celle des Etats arabes immédiatement environnants qui ont maintenant une population de plus de 120 millions d’habitants. Les Israéliens ont repoussé des invasions des pays arabes environnants cinq fois depuis 1948, parce qu’ils n’avaient pas le choix - " Eïn brerah) [il n’y a pas d’issue en hébreu, ndt]

Israël a le droit à l’autodéfense selon l’article 51 de la Charte de l’ONU, de même que chaque pays membre de l’ONU. Israël doit-il attendre jusqu’à ce qu’une bombe nucléaire soit lancée contre lui, ou doit-il agir maintenant pour défendre son peuple ?

En 1981, quand Saddam Hussein menaça Israël de destruction, Israël bombarda et détruisit l’usine nucléaire destinée à la bombe de l’Irak, et fut condamné à l’ONU ; le Vice-Président George H.W. Bush [le père de l’actuel président était alors VP des USA, ndt] se joignant au chœur de la dénonciation. Pourtant, comme elles furent bienheureuses, l’ONU et la coalition de nations pendant la première guerre du golfe contre l’Irak dix ans plus tard (en 1991), quand la coalition des forces avec la sanction de l’ONU, et sous la conduite des USA,ont rejeté l’Irak hors du Koweït et l’ont empêché de menacer d’invasion l’Arabie saoudite. Grâce à Israël, les forces de la coalition n’ont pas eu à se soucier de l’utilisation par l’Irak d’armes nucléaires. C’est alors que des voix s’élevèrent autour du monde pour exprimer la gratitude envers les Israéliens pour leur action sur l’Irak en 1981, en dépit des frondes et des flèches lancées contre lui à cette époque.

Alors que doit faire Israël maintenant ? Evidemment, le commandement militaire d’Israël conseillera à son gouvernement civil ce qu’Israël peut et doit faire militairement. Je n’ai aucun doute que si le haut commandement militaire conseille qu’Israël peut et doit détruire la capacité nucléaire de l’Iran, il le fera.
Etant donnée sa taille minime, Israël ne peut pas se permettre d’être attaqué avec des armes nucléaires. Toute attaque de ce type serait aussi le départ d’une plus vaste guerre nucléaire. Israël est sans doute prêt à répliquer en cas de besoin.

Hélas, il apparaît que l’opinion mondiale n’accepte pas le fait que les fanatiques islamistes, comprenant de nombreux millions de Musulmans dans le monde, croient que les Chrétiens, les Juifs et les Hindous et d’autres sont des infidèles - n’acceptant pas la suprématie de l’Islam - et donc qu’ils doivent mourir. Pendant le week-end, des terroristes islamiques ont tué 59 personnes en Inde, et en ont blessé plus de 200 pour la plupart des civils indiens. Ce type de terrorisme se poursuit à travers le monde. Nous sommes dans une guerre de civilisations. Ceux qui refusent de le reconnaître comme tel ont leur tête dans le sable, ou ailleurs.

Beaucoup d’Américains aimeraient voir le Président Bush politiquement affaibli, même si nous sommes en guerre. Bien sûr, la critique du Président sur quantité de questions est justifiée, et je m’y joins régulièrement. Mais quand il s’agit de politique étrangère, la critique doit être respectueuse et responsable, et non pas faite avec jubilation et venin, comme c’est souvent le cas maintenant. L’Amérique et son futur devraient être notre principal souci, pas un avantage politique partisan.


http://www.jewishworldreview.com/11...


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette