Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > La crise s’envenime entre Arafat et Qoreï

La crise s’envenime entre Arafat et Qoreï

samedi 11 octobre 2003
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Loin de s’apaiser, la querelle entre Yasser Arafat et Ahmad Qoreï s’est encore envenimée samedi soir lors d’une réunion à huis clos à Ramallah, en Cisjordanie, relançant l’éventualité d’une démission du nouveau Premier ministre palestinien moins d’une semaine après sa nomination, selon des responsables palestiniens.

« Nous avons une crise et nous essayons toujours de la résoudre », a reconnu le ministre Saeb Erekat, principal négociateur palestinien.

L’âpre face-à-face se poursuivait tard dans la soirée entre Yasser Arafat et Ahmad Qoreï, qui s’opposaient durement sur le nom du ministre de l’Intérieur, poste éminemment sensible qui donne à son titulaire la haute main sur les services de sécurité palestiniens.

Le mois dernier, le refus de Yasser Arafat de renoncer au contrôle total des forces de sécurité avait conduit à la démission l’ancien Premier ministre palestinien, Mahmoud Abbas, prédécesseur d’Ahmad Qoreï, quatre mois seulement après sa nomination.

Cette fois encore, le différend entre le président de l’Autorité palestinienne et son nouveau Premier ministre avait trait au contrôle des services de sécurité. Yasser Arafat, qui a pourtant lui-même nommé Nasser Youssef au poste de ministre de l’Intérieur au sein d’un gouvernement restreint dimanche dernier, lui a retiré sa confiance après le refus de ce dernier de participer mardi à la cérémonie de prestation de serment.

Le ministre de l’Intérieur désigné -pourtant allié de longue date du dirigeant palestinien- exigeait au préalable que le gouvernement nommé par décret par Yasser Arafat reçoive l’investiture du Conseil législatif (Parlement). Une exigence interprétée comme un affront pour Yasser Arafat et comme un signal d’indépendance adressé à l’administration américaine. Cette dernière attend en effet des forces de sécurité palestiniennes qu’elles démantèlent les infrastructures terroristes.

Samedi, lors de la réunion à huis clos à Ramallah en présence de la direction du Fatah, Yasser Arafat a souhaité évincer Nasser Youssef du nouveau cabinet et le remplacer par Hakam Balaoui, un haut responsable du Fatah, son propre formation, a rapporté un autre responsable du parti, présent à cette réunion et ayant requis l’anonymat.

Ahmad Qoreï a refusé la mise à l’écart de Nasser Youssef, moins d’une semaine après sa nomination, affirmant que cette éviction plongerait le nouveau cabinet et lui-même dans l’embarras, a ajouté ce responsable du Fatah.

Déjà, jeudi, Ahmad Qoreï avait menacé de démissionner. Furieux du report du vote d’investiture de son cabinet par le Conseil législatif, il avait mis son poste dans la balance, sans toutefois remettre formellement sa démission. On ignorait dans l’immédiat si le nouveau Premier ministre avait à nouveau parlé de démission samedi soir.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette