Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Le Hamas orchestre ces derniers jours une escalade de la violence pendant (...)

Le Hamas orchestre ces derniers jours une escalade de la violence pendant que les Israéliens se préparent au désengagement de la Bande de Gaza.

Rachel Samoul - Service d’Information - Ambassade d’Israël en Belgique et au Luxembourg

mardi 19 juillet 2005
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Quelques pays membres de l’Union Européenne s’étaient dits prêts à rencontrer uniquement des membres du Hamas, qui avaient des responsabilités locales et municipales alors même que le Hamas est qualifié par l’Union Européenne d’organisation terroriste. Pourtant, des contacts fréquents ont eu lieu, au mois de juin, entre des représentants européens et des hauts responsables du Hamas comme Mahmoud Al-Zahar.

Le Hamas encourage ce genre de rencontres qui lui confère une légitimité tant envers de la communauté internationale qu’auprès des Palestiniens.

Le Hamas a par ailleurs décidé de ne pas coopérer avec Mahmoud Abbas et appelle à des élections le plus rapidement possible.

Parallèlement à un discours relativement modéré vis-à-vis d’interlocuteurs européens, le Hamas continue à pratiquer la politique du double langage et durcit le ton en déclarant qu’il n’a pas l’intention de renoncer à l’option armée.

Cette organisation intensifie ses efforts pour déplacer de la bande de Gaza vers la Cisjordanie les structures de fabrication des roquettes Qassam, tout en augmentant leur portée.

Un article argumenté paru sur le site Internet du Hamas explique sa stratégie. Il fait valoir que « la distance entre Tulkarem et Netanya ne dépasse pas 4 km », Ramallah et Bethléem jouxtent Jérusalem, et « la distance entre Kalkiliya et Tel-Aviv est de7 km ». Le Qassam sera « la prochaine arme palestinienne de dissuasion, comme les attentats-suicides l’ont été, ces dernières années ».

D’autre part, Mahmoud Al-Zahar, un chef du Hamas, s’est fait fort de rappeler, dans le quotidien italien Corriere Della Sera, qu’il n’était pas question de réaliser « le moindre compromis sur la Palestine ».

A la question : « Le Hamas est-il prêt à la coexistence avec Israël dans les frontières de 67 ? », la réponse du chef terroriste a fusé : « Non, jamais. Cela ne peut-être qu’une solution provisoire de cinq à dix ans. Au final, toute la Palestine sera musulmane et Israël disparaîtra de la surface de la terre ».

S’en prenant à la « prétentieuse hégémonie américaine », il prédit la chute des Etats-Unis dans moins d’un siècle.

Refusant de condamner véritablement les attentats de Londres, il s’est justifié : « Je n’ai pas entendu beaucoup de condamnations lorsque Israël a tenté de m’assassiner en septembre 2003 en tirant des missiles, et ont tué, à ma place, ma femme et l’un de mes fils ».
a
Les rencontres d’officiels européens avec les représentants du Hamas leur laissent entendre qu’il serait possible de constituer une force politique, reconnue internationalement, tout en perpétrant des actes terroristes.

Et surtout, les contacts avec le Hamas affaiblissent l’Autorité palestinienne.
Dans un communiqué du 17 juillet, le Ministère de l’Intérieur de l’Autorité palestinienne met en garde les habitants de Zeitoun à Gaza, un quartier pro-Hamas, les prévenant que le Hamas aurait installé des colis piégés dans ce secteur.

L’escalade perpétrée par le Hamas ces derniers jours, - une jeune fille tuée par une roquette Kassam dans la commune de Nativ Haasara le 14 juillet 2005. Dans la seule journée du 15 juillet, les terroristes du Hamas ont lancé plus de 33 obus de mortier et 15 roquettes Kassam sur les implantations - est avant tout un bras de fer entre Palestiniens.

Aujourd’hui, après avoir mis le feu aux poudres, le Hamas se dit prêt à respecter une « trêve relative », (l’adjectif relatif restant à définir), et rejette la faute sur Israël.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Articles associés

Hamas
Les Terroristes qui ont combattu les Américains en Irak prennent le chemin de Gaza - août 2009
le Parlement Européen soutient le terrorisme en se faisant l’avocat du Hamas - mai 2006
Encore un acte de sauvagerie du Hamas contre le Fatah - août 2010
Proche-Orient : Paris pousse l’Europe à avoir une attitude plus souple avec le Hamas - janvier 2009
Le dialogue interpalestinien du Caire annulé à la demande du Hamas - novembre 2008
Le déploiement militaire du Hamas dans la bande de Gaza - mai 2008
Le Hamas a lancé une campagne visant à placer Jérusalem en tête de l‘ordre du jour palestinien - novembre 2007
Danse diplomatique avec le Hamas - mai 2008
TPO : Les humanitaires à Gaza, en mauvais termes avec le Hamas - février 2009
Lieberman exige un dsarmement du Hamas pour renouer le dialogue - avril 2009
Désengagement
le Premier ministre Sharon a affirmé que les implantations de la Rive Occidentale ne resteront pas toutes en place dans le cadre d’un règlement avec les Palestiniens. - août 2005
le gouvernement américain exige qu’Israël coordonne son plan de désengagement des territoires avec l’Autorité Palestinienne - février 2004
Le désengagement va commencer en août - juin 2004
25 familles de la Bande de Gaza vont partir ensemble - décembre 2004
Aide aux habitants des implantations - mars 2005
Les enjeux après Gaza - août 2005
Elie Wiesel : « Israël veut la paix - août 2005
Le « plan de convergence » pour déterminer les frontières d’Israël du futur Premier ministre israélien, Ehoud Olmert - avril 2006
Si les Palestiniens n’appliquaient pas la feuille de route alors Israël pourrait prendre des mesures unilatérales de désengagement. - décembre 2003
Garanties américaines données dans le cadre du plan de désengagement - juin 2004

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette