Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > La lettre que j’ai adressée à une collègue de travail et amie d’origine serbe, (...)

La lettre que j’ai adressée à une collègue de travail et amie d’origine serbe, au lendemain de l’effroyable tuerie à Toulouse, où je réside.

Par Pascale Davidovicz

samedi 8 décembre 2012
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Pascale Davidovicz a adressé en Novembre à France-Inter, Radio-France un message dénonçant une « information » honteusement erronée. (publié sur desinfos.com : Je souhaitais vous faire lire le message que j’ai adressé ce jour à France Inter Radio France.). Cela lui a valu de nombreuses visites et encouragements. Elle a décidé de poursuivre ce combat et aujourd’hui , de publier cette lettre qu’elle a adressée à une collègue pour répondre à son vif désir de compréhension. Elle nous propose d’utiliser les arguments, pour réagir aux attaques de délégitimation d’Israël et ne pas le laisser se défendre seul !
Nous vous demandons de diffuser ce beau texte et de le faire circuler le plus possible

Chère Lara,

Après l’effroyable tuerie à Toulouse, tu m’as dit que tu ne comprenais pas comment, en 2012, on pouvait encore tuer des juifs pour ce qu’ils sont, même si, as-tu pris la peine d’ajouter, tu condamnes la politique israélienne.
Ton étonnement et ton incompréhension, sincères et spontanés, m’ont conduite à m’interroger sur l’abime qui sépare ta connaissance et ta perception, de ce qui est pour nous juifs, une évidente réalité depuis longtemps.
Israël est indissociable du peuple juif.
Je t’offre donc ce livre Comment le peuple palestinien fut inventé de David Horowitz et Guy Millière, qui te dira mieux que je ne saurais le faire, pourquoi on a tué, et on tuera encore, des juifs en France.
Parce que l’ignorance, voire la déformation des faits historiques avérés, pervertissent le jugement du plus grand nombre,
Parce qu’Israël est l’objet d’une « délégitimation » systématique de la part des médias, de certains partis politiques et d’organismes internationaux acquis aux causes arabes,
Parce que le révisionnisme ne donne plus guère lieu qu’à de symboliques réprimandes,
Parce qu’on diabolise la revendication légitime, et actée par les Nations Unies, du peuple juif à avoir son Etat, sur ces terres ancestrales qu’il a toujours occupées,
Parce ce qu’on bourre les crânes des jeunes ignorants des cités, d’inepties et de mensonges, et ceux des enfants palestiniens, qu’on appelle à la mort des juifs dans les livres scolaires, (payés par les subventions européennes, donc par nos impôts !),
Parce qu’on préfère pleurer des larmes de crocodile sur le peuple juif, le peuple le plus persécuté au monde, et s’étonner qu’ils se soient laissés mener à l’abattoir par les nazis (ce qui, soit dit en passant, est faux car il y a eu pléthore de résistance juive !),
Mais quand ce « peuple d’élite, fier de lui et dominateur », comme a dit De Gaulle, et je prends cela comme un compliment ! , se forge une armée forte et déterminée, qui tient tête avec un courage exemplaire à plusieurs armées arabes en 1948, 1967 et 1973, alors on crie au scandale ! les juifs victimes ça émeut, les juifs vainqueurs ça dérange !
Parce que de cyniques dirigeants arabes et organisations islamiques radicales et terroristes, instrumentalisent et entretiennent depuis des décennies les conditions des « réfugiés » dont ils se moquent comme de leur premier keffieh ! Réfugiés qui auraient pu depuis longtemps être intégrés dans les pays avoisinants qui se sont bien gardés de les accueillir,
Parce que le retour aux « frontières » de 1967 est une imposture, car ce n’est qu’une ligne de cessez-le-feu imposée à Israël par les Nations Unies, et que l’obliger à d’autres concessions, alors que sa superficie représente à peine plus que la région Picardie, mettrait définitivement sa sécurité en danger.
Pourtant, en créant leur Etat au sein des Nations, les juifs pensaient débarrasser le monde de leur présence « suspecte » et toujours entachée de trahison.

Interdits pendant des siècles de pratiquer la plupart des professions, de posséder des terres, de participer à la vie de la cité, ils ont été retranchés dans des professions subalternes et le prêt d’argent, interdit aux chrétiens, ce qui a permis à leurs détracteurs de les accuser d’avarice.

Pourtant, ils ont toujours été fidèles et loyaux envers les nations qui les avaient accueillis.
Nombre d’entre eux, combattants de la 1ère guerre mondiale, ont été arrêtés par les sbires de Vichy et gazés avec leurs familles.
Pour l’anecdote, les polonais, antisémites notoires, qui avaient pensé s’en sortir en livrant leurs juifs aux nazis, et qui se sont fait massacrer en retour, s’étonnaient à la fin de la guerre de ne plus trouver un médecin ! Evidemment, les médecins étaient juifs !

Les juifs ont une tradition scientifique, et ont toujours privilégié l’étude.
La matière grise comme facteur de puissance, la maîtrise des hautes technologies, la recherche en matière d’énergies renouvelables, les avancées médicales confèrent au « nain » israélien l’attrait des investisseurs étrangers et une croissance annuelle de 5 à 6 % !
Un rêve pour la France !
Israël compte le plus grand nombre d’ingénieurs par travailleur au monde ! Loin devant les Etats Unis.
Ses investissements en R&D sont supérieurs à ceux du Japon et des Etats Unis.
Il a récolté un nombre de prix Nobel, et déposé un nombre de brevets, qui proportionnellement à sa population, en fait un recordman.

Enfin, Israël est la SEULE démocratie libérale du Proche et Moyen Orient, qui n’a pas connu de dictature, ni d’élections truquées, qui ne fait pas de prosélytisme, et qui n’envisage de répandre nulle part son hégémonie ni sa religion.
Car, contrairement à une autre idée répandue, le pays est laïc et la religion est affaire personnelle.

Israël subit un boycott économique, qui va à l’encontre des lois internationales, sous prétexte qu’il affame, persécute et tue des « palestiniens ».
Pourtant, des centaines de camions passent quotidiennement les points de contrôles et ravitaillent (à nos frais !) une population « otage » du groupe terroriste Hamas, qui s’en sert de « victimes » et de « boucliers humains » pendant qu’il fait main basse sur les millions de dollars qui sont envoyés par l’Occident !
Le Hamas a fait construire, à son profit, hôtels et centres commerciaux.
Tu découvriras, sur les photos que je vais t’adresser, la réalité de ce qui est présentée par d’ignobles manipulateurs comme un camp de concentration !

Quand le Hamas a pris de force le pouvoir à Gaza, il a traqué ses « frères » du Fatah, et plutôt que de les tuer, il les a torturés et leur a tiré des balles dans les genoux.
Pour en faire des invalides, et donc des poids pour leurs « frères » cisjordaniens, accusés de vouloir la paix avec Israël.
Des centaines d’entre eux se sont précipités, blessés, à la frontière israélienne pour réclamer de l’aide. Ils ont été accueillis et soignés !

Ce que tu ignores aussi, c’est que des dizaines d’enfants palestiniens rentrent en Israël chaque année pour se faire soigner, par des filières à l’abri des regards de leurs chers frères terroristes.
En effet, pour cause de consanguinité, les enfants sont atteints de malformation cardiaque.
Ils subissent des opérations à cœur ouvert qui les sauvent.
Mais quel est donc ce pays surprenant qui sauve des enfants qu’on lui renverra peut-être un jour se faire exploser ?

Alors tu vois, je suis fière d’être juive, et fière d’Israël !
Fière de ses valeurs et de sa culture.
Fière de sa démocratie.
Fière de ses réalisations et de son dynamisme.
Fière de ses organisations humanitaires, qui sont toujours présentes sur les lieux de cataclysmes.

  • En Haïti, des sauveteurs israéliens ont mis au monde un enfant après avoir dégagé sa maman des décombres du tremblement de terre. Ils ont été ovationnés et l’enfant s’appelle Israël.
    Fière de son armée, certainement, et de loin, la plus humaine et irréprochable au monde, qui n’a commis ni épuration ethnique, ni viols, ni massacres à grande échelle.
    Et qui s’efforce, malgré les pièges tendus par ses cyniques adversaires, d’épargner les populations civiles.

    J’aime l’anecdote qui raconte que Golda Meir, premier ministre d’Israël, lors d’un des entretiens secrets avec le roi Hussein de Jordanie, amené par un hélicoptère de Tsahal, l’aurait reçu dans la cuisine d’une villa et lui aurait raconté ses rocambolesques entrevues avec son grand-père, l’émir Abdallah, tout en lui cuisinant des pâtes.
    Il va jusqu’à l’avertir de l’imminence de l’attaque égypto-syrienne d’octobre 1973.
    Et pour cause, il doit au soutien d’Israël d’avoir sauvé son trône menacé par le terrorisme palestinien.
    Et, en ce qui le concerne, il n’est jamais question de ripostes « disproportionnées » quand on évoque, et du reste on se garde bien de l’évoquer ! le fameux « septembre noir » de 1970 où il ordonna de tuer par milliers ses frères « palestiniens », installés sur son « royaume » et qui en menaçait la stabilité !
    Pourtant la Jordanie, comme le Liban, la Syrie et l’Irak, ne sont que des découpages créés par les Occidentaux.

    Golda Meir a dit en 1969 : « Puisque les palestiniens n’ont jamais existé, comment pourrions-nous rendre les territoires occupés ? Il n’y a personne à qui les rendre ».

    Elle n’a jamais jugé nécessaire de rechercher des compromis avec les palestiniens. À ce sujet, elle a dit cette phrase : « Nous pouvons pardonner aux Palestiniens de tuer nos enfants, mais nous ne pourrons jamais leur pardonner de nous obliger à tuer leurs enfants. La Paix viendra quand les Arabes aimeront leurs enfants plus qu’ils nous haïssent. »

    Récemment, des corans ont été distribués gratuitement dans les rues par des salafistes à des milliers d’exemplaires en Allemagne.
    Hitler avait aussi fait distribuer Mein Kampf dans tous les foyers allemands.

    L’histoire ne se répète pas.
    Mais celui qui oublie son passé est amené à le revivre.

    Je souhaite que la lecture de ce livre te fasse reconsidérer la légitimité du droit des Israéliens, avec au moins autant d’objectivité que celle que tu accordes aux revendications serbes sur des territoires bosniaques.

    Bonne lecture !
    Ton amie.
    Pascale

Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette