Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Pilier de Défense, Jour II, : ce que montrent les frappes venant de la Bande (...)

Pilier de Défense, Jour II, : ce que montrent les frappes venant de la Bande de Gaza

Hélène Keller-Lind

samedi 17 novembre 2012
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

En dépit de plus de 200 frappes ciblées israéliennes sur des cibles terroristes dans la Bande de Gaza les tirs contre les populations civiles d’Israël se poursuivent sans relâche. Ce qui donne une idée de la quantité d’armes accumulées dans cette Bande de Gaza qui n’est donc ni isolée, ni sans défense mais est bel et bien une base militaire iranienne. Parmi les questions qui se posent on se demande ce qu’a bien pu coûter un tel arsenal et ce qui pousse les dirigeants gazaouis à installer leurs infrastructures militaires dans les zones les plus peuplées...

Plus de 200 cibles terroristes touchées mais les tirs sur les populations israéliennes continuent : l’énorme arsenal du Hamas

Le décompte des frappes ciblées israéliennes fourni le 15 novembre à 15 h 35 par l’armée israélienne est précis : « depuis le début de l’Opération Pilier de Défense, plus de 200 sites d’activités terroristes ont été ciblés par Tsahal dans la bande de Gaza. Plusieurs cellules terroristes responsables de tirs de roquettes ont également été visées ».

Ce qui appelle les réflexions suivantes.

En dépit de ces frappes faisant nécessairement mouche à chaque fois, « 245 roquettes ont été tirées de Gaza sur Israël depuis le début de l’Opération Pilier de Défense », nous apprend la même source militaire israélienne à 15 h 22 dans son dernier bilan. Puis, à 19h29, on apprend que « 274 roquettes ont été tirées par les terroristes de Gaza sur Israël depuis hier »....

Étant donné quelque 200 sites terroristes ont été mis hors d’état de nuire, ces tirs incessants montrent donc que la capacité de feu du Hamas & Co., puisque divers mouvements terroristes opèrent depuis la Bande de Gaza, est loin d’avoir été touchée de manière significative. L’arsenal amassé dans la Bande de Gaza est donc énorme, les infrastructures terroristes permettant de continuer à lancer des roquettes et missiles, très étendu, le nombre de terroristes très élevé.

Le ministre de la Défense Ehoud Barak parlait en connaissance de cause quand, en annonçant le début de cette Opération, il avertissait que des épreuves attendaient Israël...

On est très loin de cette image d’Épinal nous présentant une Bande de Gaza exsangue car soumise à un blocus qui serait inhumain.

Si de telles quantités d’armement y entrent par voie terrestre, étant donné qu’Israël impose un blocus maritime légitime, comme l’a reconnu l’ONU, pour prévenir l’importation de plus d’armement encore, tout peut donc y entrer. Prétendre que les Gazaouis manqueraient de tout relève dès lors de la désinformation la plus absurde qui ne tient guère un instant, compte tenu de ce que montre cette offensive palestinienne. Offensive qui a débuté bien avant le déclenchement de cette Opération, venue en réplique à des dizaines de tirs contre des populations civiles du sud d’Israël, faut-il le rappeler.

Pour mémoire il faut également rappeler que des tonnes de marchandises entrent également dans la Bande de Gaza par des voies terrestres depuis Israël. Ainsi, en dépit des tirs de terroristes gazaouis, le 14 novembre 2012, c’est le contenu de 305 camions et 148 tonnes de gaz qui sont entrés dans la Bande de Gaza depuis le passage de Kerem Shalom. Livraison coordonnée par Israël comme de coutume avec l’administration palestinienne de coordination et liaison de Gaza. Des rapports hebdomadaires sont d’ailleurs disponibles pour qui veut se donner la peine de vouloir les lire...

Par ailleurs, une fois encore en dépit de ces attaques contre Israël, avec ses victimes, tuées ou blessées, l’État hébreu continue à fournir la Bande de Gaza en électricité. Un député du Likoud, Danny Danon, a initié une pétition pour demander que cela cesse nous apprend le Jerusalem Post. Il a recueilli 5.000 signatures avant que son site soit piraté par des Koweïtiens qui y ont posté des photos du chef terroriste Jabaari, éliminé par Israël au début de l’Opération Pilier de Défense .

Quant au nombre de victimes gazaouies, il est clair que les sites terroristes, pourtant frappés de manière précise par les forces israéliennes, ont été délibérément installés dans des zones fortement peuplées. Plus il y aura de victimes palestiniennes, plus le Hamas et ses supporters pourront accuser Israël de « barbarie ». Comme le font les Frères Musulmans égyptiens, ou Saeb Erekat, le négociateur à vie du Fatah, ou encore des responsables iraniens...

Pourtant le Conseil de Sécurité, sollicité, n’a pas condamné Israël, et Washington ou Ottawa soutiennent Israël en état de légitime défense selon eux.

Pourquoi Téhéran paie-t-il ?

Autre remarque : un tel arsenal a forcément un coût, un coût élevé. Étant donné que le fournisseur d’armes est ici l’Iran qui a fait de la Bande de Gaza une base militaire surarmée il semble qu’en dépit des sanctions appliquées contre le régime des mollahs pour qu’il renonce à tout faire pour se doter de l’arme nucléaire, Téhéran, non seulement poursuit son enrichissement de l’uranium mais aussi dépense des sommes conséquentes pour armer les terroristes de Gaza...Alors que ces sanctions appauvrissent la population iranienne dont les dirigeants se soucient comme d’une guigne... Voilà qui donne raison au premier ministre israélien quand il dit, encore et encore, que ces sanctions ne sont pas suffisantes...

Si ces provocations du Hamas, avec ces dizaines de tirs ayant provoqué la réplique israélienne en cours, interviennent aujourd’hui on peut se poser une nouvelle question : pourquoi ? L’Iran demande aujourd’hui au G 5 + 1 un retour à la table des négociations... alors qu’en septembre dernier, pour la énième fois, l’Agence Internationale à l’Énergie Atomique déplorait que la République islamique ne tenait aucun compte des demandes de l’ONU. Une opération d’intox iranienne de plus ?

Et puis l’Iran soutient le régime d’Assad en Syrie..un régime aujourd’hui en difficulté...Provoquer des combats dans la Bande de Gaza serait-ce une manière de détourner l’attention de ce qui se passe à Damas ? Et dont on ne sait à qui cela va aboutir, comme le disent les dirigeants israéliens qui s’inquiètent de l’installation de rebelles appartenant au Jihad Mondial à ses frontières... Et qui s’inquiètent aussi des obus ou balles « perdus » ayant touché son territoire.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette