Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > L’Autorité palestinienne reprend son incitation à la violence et la haine (...)

L’Autorité palestinienne reprend son incitation à la violence et la haine anti-israéliennes adressée aux enfants, thème favori pendant la seconde Intifada

Hélène Keller-Lind

jeudi 4 octobre 2012
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

L’observation des médias palestiniens montre que l’un des thèmes favoris utilisés par l’Autorité palestinienne pendant la seconde Intifada est réutilisé aujourd’hui. Palestinian Media Watch relève, en effet, une incitation à la haine et la violence anti-israéliennes allant de pair avec une diabolisation d’Israël, dans divers programmes à l’adresse des enfants palestiniens. Cette « Autorité » incite clairement les enfants à verser leur sang pour combattre l’ennemi israélien...

Un thème récurrent de la seconde Intifada : l’incitation au « martyre » des enfants palestiniens

Cela avait été l’un des thèmes récurrents utilisés par l’Autorité palestinienne et les dirigeants palestiniens, à commencer par Yasser Arafat : l’incitation au « martyre » - Shahada ou mort pour Allah récompensée de maint bienfait dans l’au-delà pour les « martyrs » et leur famille - des enfants palestiniens, poussés à « se sacrifier », à « verser leur sang » pour combattre « l’ennemi israélien » présenté comme monstrueux. Ce qui avait fait l’objet d’une étude détaillée de Palestinian Media Watch – PMW – montrant cette utilisation odieuse des jeunes Palestiniens, leur mort en « martyrs », censée résulter de conditions de vie épouvantables soi-disant imposées par « l’occupation » devant frapper le monde extérieur. PMW montrait, entre autres, une fillette palestinienne déclarer au cours d’une émission télévisée que la mort violente d’un enfant était le but ultime à rechercher...Y compris au-delà même de toute considération politique. Mort présentée aussi comme voulue par Allah et « douce à ses yeux »

On se souvient d’ailleurs que Souha Arafat avait déploré avoir une fille car, disait-elle, si elle avait eu un fils, elle en aurait fait un « martyr »...

Le réalisateur Pierre Rehov montrait d’ailleurs dans son documentaire « Le Cheval de Troie » un Yasser Arafat déclarant dans un discours public « quel plus beau message à adresser au monde que la mort d’en enfant »... Car il s’agissait-là d’une stratégie délibérée palestinienne dont le but était de présenter Israël en bourreau et de rallier les sympathies à la « cause palestinienne », quel qu’en ait pu être le prix.. Itamar Marcus, fondateur et directeur de PMW dénonçant alors pour sa part une grave maltraitance des enfants palestiniens aux mains de leurs dirigeants...

A quoi correspond cette reprise de l’incitation au « martyr » des enfants palestiniens ?

Cette incitation barbare s’était estompée dans les médias palestiniens après la fin de la seconde Intifada. Or, voici qu’elle réapparait, indiquant un tournant inquiétant. Car il s’agit-là d’une stratégie délibérée, laissant envisager la possibilité d’une éventuelle utilisation de jeunes « martyrs » à venir.

Ainsi, le 8 septembre dernier, dans un programme pour enfants une fillette chante un poème prédisant la défaite d’un Israël présenté comme monstrueux, privant les enfants palestiniens de jeux, d’école, les brutalisant, les séparant de leurs parents. La chanson se termine par une INCITATION adressée aux enfants : libérez-vous en vous sacrifiant et en versant votre sang...Le tout sous le regard extatique d’une monitrice rayonnante qui l’applaudit très fort.. Le « martyre » est présenté comme le but ultime de la vie d’un enfant.

Même incitation faite aux enfants palestiniens de « saturer la terre de leur beau pays de leur sang » faite publiquement lors d’une représentation en janvier dernier devant le Premier ministre palestinien Salam Fayyad, le Secrétaire général du Bureau du Président, Taeb Al-Rahim et Yasser Abd Rabbo, Secrétaire général de l’OLP. Même ravissement sur leur visage pendant le spectacle et mêmes applaudissements. Cette fois un crooner palestinien et une chanteuse mêlent leur voix à celles de fillettes...Le message à la jeunesse palestinienne est le suivant : « mourez, mourez pour votre pays et Jérusalem et en chasser l’occupant ». On notera aussi l’insistance fréquente sur le sang versé dans ce qui sont des hymnes gore...# !

En février un clip sur fond d’images de jets de pierres et de violences apprend aux enfants que mourir pour sa terre n’est pas du terrorisme mais de l’héroïsme mais que ce sont les Israéliens qui sont des terroristes contre qui il faut prendre tous les risques.

En mars, toujours à la télévision palestinienne, deux fillettes récitent un texte bien appris, gestuelle y compris. Ces jeunes nièces d’une terroriste emprisonnée déclarent, le sourire aux lèvres, vouloir « porter une mitrailleuse lorsque la guerre commencera et frapper Israël »...

Les enfants palestiniens livrés à un endoctrinement barbare

Soit dit en passant, aucun de ces enfants filmés dans ces clips et à qui l’Autorité palestinienne propose « le martyre » comme aspiration ultime ne semble souffrir le moins du monde de ce qui serait une occupation barbare les privant de tout... mais ils souffrent clairement d’un endoctrinement barbare et des plus préjudiciables pour leur avenir dispensé méthodiquement par leurs « responsables ».


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette