Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Agence Internationale à l’Énergie Atomique : l’Iran n’honore pas ses demandes (...)

Agence Internationale à l’Énergie Atomique : l’Iran n’honore pas ses demandes et poursuit un programme nucléaire avec de possibles dimensions militaires

Hélène Keller-Lind

vendredi 31 août 2012
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Dans son Rapport très détaillé du 30 août 2012 Agence Internationale à l’Énergie Atomique – AIEA – constate qu’en dépit de diverses négociations avec l’Iran et de résolutions contraignantes du Conseil de sécurité aucune de ses demandes de visite, notamment sur le site de Parchin, n’ont été acceptées, aucune des mesures réclamées n’a été appliquée et qu’il n’y a aucune coopération. Mais les nombreuses données dont dispose l’AIEA montrent que le programme nucléaire iranien « a de possibles dimensions militaires ».

L’Iran doit se conformer aux résolutions du Conseil de sécurité

Le Rapport publié par l’Agence à l’Énergie Atomique -AIEA – donne un ensemble de détails techniques inquiétants, recueillis malgré le refus de l’Iran de laisser les inspecteurs de l’Agence onusienne se rendre sur ses sites de production nucléaire, en dépit de nombreuses résolutions pourtant contraignantes du Conseil de Sécurité, évoquées à Téhéran par le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon dans le cadre du Sommet des Pays Non Alignés. Il appelait l’Iran à avoir « une politique responsable » dans ce domaine, estimant que « il n’y a pas de menace pour la paix et l’harmonie mondiales plus grave que la prolifération nucléaire ». Il faut, dit-il, que l’Iran « renforce la confiance internationale dans la nature exclusivement pacifique de son programme nucléaire. Cela peut se faire en se conformant pleinement aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité et en coopérant pleinement avec l’AIEA »..

Dans ce même cadre et le même jour le Guide Suprême de la République Islamique d’Iran y était allé de ses assurances verbales affirmant que le nucléaire iranien était purement pacifique, tentant de rallier les cent-vingt pays représentés à ce Sommet, soit quelque deux-tiers des pays membres des Nations unies à la cause iranienne, se posant en défenseur des valeurs contre ce qu’il qualifiait d’hégémonie américaine, occidentale et sioniste, consacrant une grande partie de son intervention à invectiver violemment Israël. Il fustigeait également le Conseil de sécurité, dont on notera qu’il a voté un ensemble de résolutions exigeant que l’Iran coopère avec l’AIEA

Données inquiétantes recueillies en dépit du refus de l’Iran d’autoriser l’accès d’inspecteurs de l’AIEA

Ce Rapport de l’AIEA fournit de nombreux détails quant au taux d’enrichissement de l’uranium, jusqu’à 20 %, à l’installation de cascades de centrifuges permettant cet enrichissement, au poids d’uranium enrichi obtenu. Les diagrammes inclus montrent une augmentation très nette de la production entre 2010 et aujourd’hui. Chiffres obtenus par divers moyens, comme les matières nucléaires déclarées par l’Iran, la quantité de gaz ou de fuel utilisée dans les installations nucléaires déclarées, soit seize plus neuf installations secondaires. Deux sites principaux sont mentionnés, celui de Bushehr, mais surtout celui de Parchin. Où des images satellite ont permis de constater et de suivre ce qui semble être de grands travaux destinés à faire disparaître des traces d’essais de détonation d’explosifs nucléaires

En l’état actuel des choses, l’AIEA ne peut exclure qu’il y ait des dimensions militaires au programme nucléaire iranien

Dans ses conclusions, forcément prudentes et mesurées, l’AIEA note que « l’Iran ne fournit pas la coopération nécessaire, y compris en n’appliquant pas son Protocole Additionnel, l’Agence ne peut pas donner d’assurances crédibles concernant l’absence de matières nucléaires non déclarées et d’activités en Iran et donc conclure que toutes les matières nucléaires sont utilisées pour des activités pacifiques ».Par ailleurs, en dépit « de négociations intenses », le manque total de résultats rend impossible pour l’AIEA « d’exclure l’existence de possibles dimensions militaires du programme nucléaire iranien ».

Les travaux réalisés sur le site de Parchin sont évoqués. Ils rendront toute vérification réelle impossible, souligne l’AIEA qui y réclame un accès immédiat.
Enfin, le Directeur général de l’Agence enjoint l’Iran à appliquer et respecter sans délai ses obligations. En clair, l’AIEA sait que la nature de ce programme doit avoir cette dimension militaire, même si elle n’en a pas les preuves, ayant été empêchée de les recueillir...

Israël a avertit encore et encore que l’Iran joue la montre

Pour mémoire, on sait qu’Israël n’a aucun doute quant à la dimension militaire de ce programme nucléaire iranien, est convaincu que la communauté internationale le sait, et met en garde le monde contre l’inefficacité des sanctions et autres mesures prises contre le régime des Ayatollahs Benyamin Netanyahou déclarait sur CNN en avril dernier qu’il est clair que « l’Iran joue la montre » en prétendant accepter de négocier

Le 22 août, Yaron Gamburg, porte-parole de l’ambassade d’Israël à Paris reprenait à son compte une déclaration de Michaël Oren, ambassadeur d’Israël à Washington, qui illustre bien la situation actuelle, avec un programme nucléaire iranien qui progresse tandis que la communauté internationale continuer à négocier ou imposer des sanctions qui restent inefficaces alors qu’Israël a tiré clairement et à plusieurs reprises un signal d’alarme très clair : « en Israël il y a des horloges qui tournent à une vitesse différente » Une vitesse plus proche de la réalité.

La question est désormais de savoir ce que va faire « la communauté internationale », notamment le Conseil de sécurité, au vu de ce Rapport...


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette