Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > L’Autorité palestinienne emboîte le pas au vice-Premier ministre iranien : (...)

L’Autorité palestinienne emboîte le pas au vice-Premier ministre iranien : Israël pourvoyeur de drogues...

Hélène Keller-Lind

dimanche 1er juillet 2012
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Les déclarations éhontées de Mohammed Reza Rahim qui vient d’accuser Israël, Juifs et Talmud de contrôler le trafic de drogue dans le monde ont été vivement condamnées. Pourtant l’Autorité palestinienne qui, décidément se croit tout permis puisque rien ne lui est jamais reproché, lui emboîte le pas. Israël, viennent de dire plusieurs de ses « hauts responsables », veut détruire la société palestinienne en disséminant des drogues. Diffamation déjà souvent utilisée. Israël étant souvent accusé aussi, pour faire bonne mesure, de répandre prostitution ou SIDA. Entre autres...

Cela a un aspect comique. Lorsque le Premier vice-Président iranien Mohammed Reza Rahim accusait « l’entité sioniste » et les Juifs de tenir le trafic de drogue sans le monde pour appliquer les enseignements du Talmud, il y avait eu un tollé. Le ministre des Affaires étrangères israélien soulignait que l’Iran, comme Hitler, avait une vision de la société bien précise et que la destruction des Juifs était au cœur de cette vision. Et même Catherine Ashton, en charge de la politique extérieure de l’Europe, très peu favorable à Israël avait condamné ses propos.

Pourtant, silence radio quand ce sont les Palestiniens représentés par l’Autorité palestinienne qui emboîtent le pas à Mohammed Reza Rahim....Palestinian Media Watch, PMW, en a relevé, en effet, plusieurs exemples. Au lendemain des déclarations iraniennes il y a eu « pas moins de cinq articles dans le quotidien officiel de l’Autorité palestinienne – AP -, citant différents responsables de l’AP qui accusaient Israël d’avoir pour politique de disséminer des drogues parmi la jeunesse palestinienne ».

Pour le Gouverneur de Jéricho, ce faisant ou en laissant faire, Israël applique « une politique systématique destinée à détruire la société palestinienne en visant sa jeunesse ».
Al-Hayat Al-Jadida, quotidien officiel de l’Autorité palestinienne, 27 juin 2012

Pour le Gouverneur de la Région de Jénine, Israël « cherche à porter tort au peuple palestinien et à le détruire et l’entreprise nationale menée [ avec des drogues ] est dans la droite ligne de son entreprise Sioniste »
Al-Hayat Al-Jadida, quotidien officiel de l’Autorité palestinienne, 27 juin 2012

Pour le Gouverneur de la Région de Ramallah qui évoquait le problème de la drogue, Israël « s’efforce d’humilier notre jeunesse, de briser leur volonté et de se distancer de leur cause [ nationale palestinienne ] et de leurs principes en répandant des drogues parmi elle ».

Ce Gouverneur déclarait aussi que « répandre le fléau de la drogue est un acte déliébér de l’occupation israélienne qui tente de porter tort à la jeune génération de Palestiniens sur qui nous comptons pour parvenir à notre but légitime:l’établissement d’un État palestinien ».
Al-Hayat Al-Jadida, quotidien officiel de l’Autorité palestinienne, 27 juin 2012

PMW note que ce n’est pas la première fois que de telles accusations sont portées contre Israël et on en trouve maint exemple sur son site .

Le 2 avril dernier, par exemple, ce même quotidien officiel palestinien rendait compte d’une table-ronde organisée par le Département Educatif du Centre Culturel de Beit Anan avec l’Université Ouverte d’Al-Quods – Jérusalem-. Con thème : « débarrassons notre société du fléau de la drogue ». Ce qui montre l’ampleur du problème. Or il faut rappeler que la quasi totalité de la population palestinienne vit dans des villes ou villages contrôles par l’Autorité palestinienne. A cette occasion le Commandant de la police palestinienne pour la Région de Jérusalem, Yasser Yassin, avait évoqué les moyens mis en œuvre pour ce fléau dont il rendait responsable « l’occupation » et les « conditions économiques ». Bouc émissaire classique mais cette fois le Commandant n’accusait pas Israël directement de trafic de drogue...

PMW note aussi que d’autres accusations diffamatoires de ce type sont monnaie courante. Ainsi, par exemple, le 9 décembre dernier, Al-Hayat Al-Jadida rapportait que « le Directeur de la Santé Publique du ministère de la Santé, le Dr. Assad Ramlawi, attribuait la dissémination du SIDA au phénomène croissant de l’utilisation de la drogue....l’occupation – Israël- étant un facteur qui influence beaucoup la dissémination de ces maladies ».

Le 23 juin 2010, c’est un conseiller du Premier ministre Salam Fayyad qui déclarait à la télévision officielle palestinienne du Fatah, PA TV, qu’Israël « répand prostitution et drogues » parmi les habitants arabes de Jérusalem.

Une incitation à la haine systématique qu’aucun bailleur de fonds, hormis les États-Unis, ne condamne. Pourquoi, dès lors, l’Autorité palestinienne y renoncerait-elle ? Mahmoud Abbas vient d’être reçu en héros à Paris, emportant


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette