Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > La France interdit la chaîne iranienne Sahar1 pour diffusion d’émissions (...)

La France interdit la chaîne iranienne Sahar1 pour diffusion d’émissions antisémites

MEMRI

vendredi 25 février 2005
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

L’un des objectifs de MEMRI TV est de surveiller la programmation d’émissions à caractère antisémite sur les chaînes télévisées arabes et iraniennes. De décembre 2004 à février 2005, MEMRI TV a traduit et mis en ligne des clips tirés du feuilleton iranien Les yeux bleus de Zahra, série iranienne qui met en scène l’armée, le gouvernement et des civils israéliens complotant pour voler les yeux d’enfants palestiniens. Ce feuilleton a été produit par un ancien responsable du ministère iranien de l’Education.

Suite à la diffusion des clips traduits par MEMRI, le feuilleton iranien a été condamné par le gouvernement des Etats-Unis. Le Voice of America a publié un « éditorial reflétant les vues du gouvernement américain », accusant la série d’ « incitation à la haine ». Michael Kozak a été cité en ces termes : « L’antisémitisme représente un fléau pour notre monde depuis des siècles. Les formes d’antisémitisme les plus viles et les plus extrêmes - l’Holocauste - ou plus subtiles mais non moins viles, ont brisé des vies, bouleversé des communautés et imposé des clivages sociaux entre communautés et Etats. Dans le monde où nous vivons, en interdépendance accrue, l’antisémitisme est un poids intolérable ».

En outre, quinze membres du Congrès, Démocrates et Républicains, (1) ont signé une lettre adressée au directeur de la Section des Intérêts de la République islamique d’Iran, Ali Jazini, pour condamner la série. La lettre dit : « Nous vous écrivons pour manifester notre profonde préoccupation au sujet d’un feuilleton télévisé intitulé ’Les yeux bleus de Zahra’ (...) Ce feuilleton iranien hebdomadaire présente une fiction diffamatoire odieuse et particulièrement incendiaire (...) »

Hier, la télévision iranienne a rapporté que Sahar TV, chaîne iranienne très vue, a été interdite de diffusion en France en raison de son contenu fortement polémique, lequel a été visualisé, traduit et diffusé par MEMRI TV. Eutelsat a été mis en demeure de cesser la diffusion du service de télévision Sahar1 par le CSA en raison de la programmation des Yeux bleus de Zahra et de celle, antérieure, d’ Al-Shatat , feuilleton de production syrienne originellement diffusé par Al-Manar, la télévision du Hezbollah.

Al-Shatat a été rediffusé par Sahar TV en persan à l’attention du public iranien (la version originale, passée sur Al-Manar, est en arabe) en janvier 2005. Al-Manar avait préalablement était interdite de diffusion en France en raison de la programmation d’Al-Shatat. Ces deux feuilletons ont été portés à l’attention des pays occidentaux, ainsi que des autorités judiciaires occidentales, suite à la diffusion de dépêches et clips traduits par MEMRI.

Censé jouer le rôle de « feuilleton de Ramadan » pour l’année 2003, Al-Shatat a créé une onde de choc après la traduction et la diffusion de passages du feuilleton par MEMRI. Ces passages ont été visionnés par le Premier ministre français, Jean-Pierre Raffarin, le Chancelier allemand Gerhard Shroeder, le ministre allemand des Affaires étrangères, Joschka Fischer, le Premier ministre suédois Goran Persson et un grand nombre d’autres responsables gouvernementaux américains et européens.

Pour visualiser des passages d’Al-Shatat, consulter http://www.memritv.org/Search.asp?ACT=S9&P1=491 <http://www.memritv.org/Search.asp?ACT=S9&amp ;P1=491> et http://stream.realimpact.net/rihurl.ram?file=realimpact/memri/shatat.rm <http://stream.realimpact.net/rihurl.ram?file=realimpact/memri/shatat.rm> (RealPlayer doit avoir été préalablement téléchargé).

Voici l’annonce, sur les télévisions iraniennes Sahar TV et Jaam-E-Jam 3, de la décision française d’interdire Sahar TV, suivie d’une interview du producteur de la série, Ahmed Mir-Alawi. Pour visionner ces moments, une courte compilation d’extraits des Yeux bleus de Zahra et l’interview, consulter http://www.memritv.org/search.asp?ACT=S9&P1=568 <http://www.memritv.org/search.asp?ACT=S9&amp ;P1=568> .

L’annonce, sur les télévisions Sahar TV et Jaam-E-Jam 3, le 23 février 2005

Sahar TV

Présentateur du journal télévisé : « Le CSA a décidé, le 10 février, d’annuler [la diffusion de »target=_blank] la télévision iranienne Sahar, qui dépend de la République islamique d’Iran, sur le satellite Hotbird. Ceci en raison de la diffusion des feuilletons Al-Shatat et Les yeux bleus de Zahra’. Ce dernier a évidemment eu de fortes répercussions car il voulait révéler la vérité, faire ressortir la vérité dans l’esprit de tous, mais pas à la façon des sionistes. Notre seul crime est d’avoir voulu prendre parti pour les opprimés. Notre seul crime est d’avoir voulu être les disciples de l’enseignement de l’imam Hussein, que la paix soit sur lui, Hussein qui nous a appris et continue de nous apprendre à affronter les agresseurs."

Jaam-E-Jam 3 TV

Présentateur : « Après l’interdiction d’Al-Manar TV en France, nous constatons que les émissions de Sahar TV ont aussi été interdites dans ce pays, qui se prétend libre et démocratique. »

Présentatrice : « Oui, malheureusement (...) Comme vous l’avez dit, la France a interdit les émissions du réseau de Sahar, en raison de programmations anti-israéliennes. Le CSA a communiqué sa décision à la société Eutelsat. Sharif-Zadeh, directeur du réseau Sahar, a fait le commentaire suivant : »

Mohsan Sharif-Zadeh : "Nous avons dernièrement diffusé un feuilleton intitulé ’Les yeux bleus de Zahra’ et un autre intitulé ’Al-Shatat’. Ce dernier a été produit dans un pays arabe ; nous l’avons diffusé ici, sur le réseau Sahar. Une grande partie du feuilleton n’a pas encore été programmée. Nous n’en avons diffusé que 10 épisodes. Ils se sont servis de cette série comme prétexte.

Nous poursuivons la diffusion. Nous nous efforçons de régler le problème par voie politique et dans des forums sur les droits de l’Homme, afin de faire réévaluer la décision. Nous espérons que nos efforts porteront des fruits. Bien entendu, nous avons agi ainsi pour soutenir le peuple palestinien et présenter les fondements mensongers du régime sioniste. Naturellement, nous continuerons la programmation tant qu’Eutelsat n’aura pas mis fin à la diffusion. Et même après cela, nous poursuivrons notre programmation.« Interview du producteur des Yeux bleus de Zahra  : »Un navire sioniste kidnappe des enfants en bas âge. Les sionistes se servent d’eux à des fins médicales - de leurs cœurs, de leurs reins et de leurs autres organes."

Les extraits suivants sont tirés d’une interview d’Ahmed Mir-Alawi, qui a produit les Yeux bleus de Zahra. Dans cet entretien, Mir-Alawi mentionne l’existence d’un « navire sioniste » parcourant les océans, rempli de petits enfants enlevés à leurs parents.

Sahar TV a diffusé l’interview le 8 février 2005 en farsi, doublé en arabe. La traduction suivante a été faite à partir de l’original en farsi :

Ahmed Mir-Alawi : « Nous n’avons présenté qu’une petite partie des crimes sionistes. Au cours de notre travail [sur le film »target=_blank], nous avons reçu des informations, parfois même de Juifs solidaires de notre point de vue, eux-mêmes anti-sionistes - des Juifs monothéistes. Ils nous ont fourni des informations qui nous ont fait regretté d’avoir terminé le film. Si seulement nous avions eu ces informations avant de faire le film ...

Ô, sionistes ! Vous avez occupé les habitations de gens innocents. Vous les tuez, vous les forcez à affronter des escouades ouvrant le feu, vous leur arrachez les yeux en face de leurs parents. Dans ce film, nous vous avons traité plus que justement, en vous présentant en train de leur arracher les yeux dans une salle d’opération.

Il y a un navire blanc qui parcourt les océans. Il ne pénètre pas dans les eaux territoriales de l’Iran ou de pays similaires. Nos frères arabes sont à l’affût de ce bateau. Dans ce navire, [les sionistes« target=_blank] détiennent des enfants âgés de seulement un ou deux ans, ignorants de tout. Ce sont des enfants dont nul ne s’est occupé. Ils ont été enlevés par différents moyens sous prétexte de soins à recevoir. Ces enfants sont détenus sur ce navire, et nul ne connaît leur sort. Ils deviennent adolescents, ignorant quel sera leur destin. Ils reçoivent les meilleurs soins médicaux et leur santé physique est sous constante surveillance. Pourquoi [les sionistes »target=_blank] s’occupent-ils si bien d’eux ? Pour se servir d’eux à des fins médicales. Ils se servent de leurs cœurs, de leurs reins et de leurs autres organes.

En racontant l’histoire de cet homme qui voulait devenir président, ou qui était candidat aux élections, et de cet enfant issu de telle famille, portant tel nom - et autres détails, l’intrigue n’a pas pour but de suivre dans les moindres détails un cas précis en Israël. Ce n’est pas un documentaire à part entière. Ce récit est le fruit de recherches et d’informations que nous avons rassemblées d’un peu partout et réunies pour en faire une histoire. Cette histoire réunit des faits. Comme je l’ai dit, nous avons mené des recherches et atteint des conclusions dont nous avons fait un film pour que le monde soit conscient de ce que les sionistes font aux Palestiniens."

(1) Steve Rothman (D-NJ), Nita Lowey (D-NY), John Shimkus (R-IL), Sheila Jackson-Lee (D-TX), Anthony Weiner (D-NY), Joseph Crowley (D-NY), Steve King (R-IA), Dan Burton (R-IN), Carolyn Maloney (D-NY) , Edward Markey (D-MA), Robert Wexler (D-FL), Barney Frank (D-MA), Tom Lantos (D-CA), Adam Schiff (D-CA), Chris Chocola (R-IN)


L’Institut de Recherche Médiatique du Moyen-Orient (MEMRI) est une organisation indépendante à but non lucratif qui traduit et analyse les médias du Moyen-Orient. Des copies des articles et autres documents cités, ainsi que toute information d’ordre général, sont disponibles sur simple demande.

The Middle East Media Research Institute (MEMRI),

Email : memri.eu memri.org.uk  memri.org.uk>
Site : www.memri.org/french

MEMRI détient les droits d’auteur sur toutes les traductions. Les textes ne peuvent être cités qu’avec mention de la source


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette