Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Deux Israéliens ont été assassinés dans une attaque terroriste pendant la fête (...)

Deux Israéliens ont été assassinés dans une attaque terroriste pendant la fête de Rosch Hashanah dans l’implantation de Negohot

Par Amos Harel - Haaretz

lundi 29 septembre 2003
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Un bébé, une petite fille de sept mois et un homme ont été assassinés vendredi soir, erev Rosh Hashanah , dans une attaque terroriste dans l’implantation de Negohot, au sud-ouest de Hebron. Deux autres civils israéliens ont été légèrement blessés dans l’infiltration. Le terroriste, du Jihad Islamique, a été tué par Tsahal.

L’attaque est survenue peu d’heures après le début de la fête du Nouvel An Juif, autour de 21h30. Le terroriste, qui était armé d’un fusil M 16 et de deux grenades à main, a infiltré l’implantation au nord-ouest. Le point d’entrée ne comporte pas d’obstacle de barrière qui pourrait empêcher une telle infiltration.

Personne n’a découvert le terroriste alors qu’il se glissait dans l’implantation sous la protection de l’obscurité et a attaqué la première maison qu’il a vu, une caravane où loge la famille Avraham.

Le terroriste a frappé sur la porte plusieurs fois, mais n’a pas répondu à la question « qui est là ? » Un des invités de la maison, Eyal Yeverbaum, qui était armé d’un pistolet, est allé ouvrir la porte. Aussitôt qu’il l’a ouvert, le terroriste a tiré deux balles dans l’axe de l’homme. Quoique mortellement blessé, Yeverbaum a réussi à claquer la porte fermée.

Quelques invités étaient dans la caravane, assis à la table pour la célébration de la fête. Un invité qui était réserviste de Tsahal avait son fusil appuyé contre un mur. Le chef de la famille Avraham a été le premier à répondre et a tiré une balle du fusil du réserviste à travers la porte fermée ; le réserviste a alors pris le fusil et a tiré plusieurs rafales vers le terroriste.

En reculant de la caravane, le terroriste a tiré quelques balles par la porte. Ces décharges ont mortellement blessé le bébé, la petite Shaked Avraham ; sa mort a été confirmée un court moment plus tard. Une équipe médicale de secours sur place a aussi essayé, en vain, de ranimer Eyal Yeverbaum. Deux autres invités ont été légèrement blessés par les éclats de balles ; ils ont été admis au Centre Médical Soroka de Be’er Sheva, pour traitement.

Le terroriste s’est enfui à pied de la caravane de la famille d’Avraham et a tiré des décharges sur d’autres maisons dans l’implantation. Ce tir n’a touché personne. Les réservistes de Tsahal placés à Negohot ont entendu les décharges et ont couru à la scène. D’abord, ils se sont trompés sur le terroriste, qui portait des jeans et une chemise noire, qu’ils ont pris pour un habitant des implantations. « Pourquoi n’êtes vous pas dans une maison, » lui ont-ils hurlé. « Allez dans une maison. »

Le terroriste a répondu avec un hurlement arabe et ouvert le feu sur les soldats, mais a manqué ses cibles. Les réservistes, menés par un commandant de bataillon adjoint, le major « Haim » , ont riposté dans sa direction et l’on tué.

Negohot est resté en haute alerte pendant quelque temps ensuite, comme les soldats ratissaient le secteur pour s’assurer qu’un deuxième terroriste n’était pas en mouvement. Les soldats de Tsahal ont établi que le terroriste est venu seul, sans l’aide de guides locaux - juste un jeu d’empreintes de pas menait à Negohot.

Le jihad Islamique a revendiqué l’attaque. Le terroriste a été identifié comme Mahmoud Hamedan, 21 ans, de Durrah, une ville de la Rive occidentale pas loin de Negohot. Les officiels de sécurité ont révélé que Hamedan avait emprisonné pendant 14 mois pour des violations liées à la sécurité et a été libéré à la fin de son terme il y a deux mois.

Les réservistes de l’armée dans l’implantation ont agi promptement et ont tué l’assaillant juste deux minutes après qu’il ait ouvert le feu, ont dit les sources de Tsahal.

Dans le passé, les résidants de Negohot s’étaient opposés à la construction d’une barrière autour de l’implantation. Ils ont modifié leur position après un incident survenu un samedi soir en mars dernier, quand deux terroristes armés de paquets explosifs ont été tués avant qu’ils ne puissent entrer à Negohot. Les plans ont été alors approuvés pour ériger une sécurité électrique clôturant Negohot mais cela n’a pas été achevé.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette