Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Le dîner du CRIF doit rester le dîner du CRIF

Le dîner du CRIF doit rester le dîner du CRIF

Alain Rajchman

lundi 14 février 2005
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Au dîner du CRIF, l’exercice de Roger Cukierman est celui de dénoncer une année de désinformation, de politique étrangère hostile et de poursuite d’actes antisémites. Il a joué les trouble-fêtes, tant pis pour les mondains !

Décidément le dîner du CRIF tourne à l’événement parisien « bon chic bon genre » qui ne s’accorde plus avec aucune critique formulée à l’encontre du gouvernement. Toute critique exprimée est mal perçue, comme si elle gâchait ce qui est devenu une grande fête mondaine. Il est regrettable que l’esprit de cette rencontre majeure des représentants du gouvernement avec ceux de la communauté juive soit devenue un salon de précieux qui pavanent sans autre souci que celui de leur propre personne.

Le Président Roger Cukierman a donc eu raison de jouer les trouble-fêtes en effectuant son bilan traditionnel et exigeant d’une année de désinformation, de politique étrangère hostile dans un climat - rappelons-le - où certains humoristes antisémites peuvent encore se produire en toute impunité à Paris. Ces propos ont aussi souligné les évolutions récentes qui sont porteuses d’espoir, tant sur le plan du rapprochement israélo-palestinien, que des relations diplomatiques entre la France et Israël.

Le président du CRIF a le mandat des institutions juives pour dresser ce bilan. Le CRIF doit sa crédibilité à la rigueur de ce discours. Il représente l’un des rares moments de la vie politique et communautaire où peuvent être exprimés - de manière publique et en toute franchise - les points positifs et négatifs de la relation entre les juifs de France et leurs gouvernants. Et même la critique d’Israël, quand elle blesse le cœur des juifs de France, doit être dénoncée.

Le discours avait reçu l’aval de l’Elysée et son ton intransigeant s’inscrivait - semble-t-il - bien dans la tradition de l’exercice. Il n’a choqué que les non-initiés relayés par quelques journalistes trop heureux de faire du papier en cassant du sucre sur le dos du Président du CRIF.


Discours de Roger Cukierman, président du CRIF, au dîner annuel du CRIF samedi 12 février 2005


Discours de Monsieur le Premier Ministre - Dîner du CRIF Samedi 12 février 2005


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette