Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Fier d’être Israélien

Fier d’être Israélien

ISRANET DAILY BRIEFING. A Service of CIJR (Canadian Institute for Jewish Research) Volume IV, Number 987 Tuesday, November 9, 2004 - traduction française de Llewellyn Brown.

par Ismail Khaldi

dimanche 12 décembre 2004
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Il y a deux ans, quelques bédouins comme moi, fiers d’être des citoyens israéliens, se demandaient : quels sont notre position et notre statut dans l’État d’Israël dans la situation actuelle ? Après tout, les Bédouins ont contribué à la réussite d’Israël.

Au cours de ces derniers temps, quand Israël est attaqué et accusé d’être un État raciste, un « agresseur et un oppresseur », nous avons décidé que la moindre chose, et certainement la chose la plus efficace que nous pourrions faire, serait de raconter notre histoire en tant que membres de la société israélienne.

Moi, Ismaïl Khaldi, je suis Israélien. J’ai servi dans Tsahal, dans la police israélienne et dans le Ministère israélien de la Défense. L’an passé, je perdis deux amis bédouins dans l’exercice de leurs fonctions (Dieu bénisse leur mémoire), en défendant l’État d’Israël. Mes amis et ma famille estimons que nous avons un destin commun avec le peuple juif en Israël : nos grand parents fondèrent cette terre avec des immigrés juifs qui arrivèrent dans les années 1920, 30 et 40 pour construire une démocratie. En raison de ce lien à l’État d’Israël, je ne puis rester inactif dans ce temps difficile pour Israël. Je pense que je dois me prononcer et me faire entendre.

Je viens de rentrer d’une tournée de conférences dans des campus de l’Amérique du Nord, une tournée qui dura deux mois, organisée pour l’essentiel par des associations de Hasbarah... En arrivant en Amérique du Nord, déterminé à défendre Israël face au venin de la haine et des attaques dont j’avais beaucoup entendu parler, je m’attendais à retrouver le même engagement sur les campus parmi les étudiants juifs. Malheureusement, ce n’était pas le cas... Je n’étais pas venu en Amérique du Nord pour prétendre qu’Israël soit parfait... Mais, beaucoup d’étudiants tentèrent de m’empêcher de parler. Certains étudiants eurent même l’audace de me comparer à Joseph Goebbels... La haine profonde se manifesta clairement dans l’ensemble du pays dans les nombreuses questions pipées posées par des étudiants anti-israéliens. Par exemple, un étudiant musulman à l’Université de Rutgers faisait semblant de complètement ignorer qu’Israël est un État libre et demanda : « Comment pouvez-vous soutenir un État hébreu si vous n’êtes pas juif ? » ... À Milwaukee, on me demanda : « combien de vieillards et de femmes palestiniens avez-vous humiliés pendant votre service dans la police israélienne ? » Comment peut-on poser de telles questions ? Si seulement on savait la vérité, que les soldats israéliens ont, très souvent, aidé des Palestiniens.

La situation que je rencontrai sur beaucoup de campus en Amérique du Nord et au Canada était terrifiante. J’étais moins choqué par les questions posées par les Arabes que par les menaces personnelles, et la profonde apathie de la majorité des étudiants juifs... Je m’attendais à rencontrer beaucoup plus d’étudiants juifs au courant de la situation en Israël, mais ce n’était pas le cas... Les étudiants arabes et leurs sympathisants savaient presque toutes les informations les plus récentes provenant du Proche Orient. Comment la voix d’Israël peut-elle être entendue si les étudiants juifs ne connaissent pas les faits ou n’ont pas assez de connaissances pour se faire entendre ?

Soixante ans après les horreurs de l’Holocauste, j’ai constaté que, sur les campus, la voix juive est muette... Mon engagement, en ce temps crucial, alors qu’Israël se bat pour le droit d’exister, consiste à perpétuer l’héritage de mes grand-parents, s’unir et se combattre pour l’État d’Israël. L’Histoire ne nous tolérera pas si restons muets. Nous devons retrousser nos manches à nouveau afin de construire un meilleur avenir pour Israël et pour tous ses loyaux citoyens. Le droit d’exister d’Israël est mon droit et celui de mon peuple, tout comme le destin d’Israël est notre destin. Mais tout comme l’Histoire exige de moi de combattre pour Israël, l’Histoire ne tolérera pas une génération de Juifs qui reste indifférente.

Ismail Khaldi.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette