Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > L’ambassadeur de France et la « névrose anti-française » des Israéliens

L’ambassadeur de France et la « névrose anti-française » des Israéliens

vendredi 10 décembre 2004
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

L’ambassadeur de France en Israël, Gérard Araud, a affirmé jeudi 9 décembre que les Israéliens étaient atteints d’une « névrose anti-française », dans un entretien à Galei Tsahal (la radio militaire israélienne).

« Il y a une sorte de névrose dans ce pays. Une névrose anti-française. C’est très clair », a déclaré Gérard Araud.

Selon lui, « que quelque chose se passe à Londres ou à Rome, personne ne réagira. Que cela se passe à Paris, il y aura une réaction immédiate. Car les Israéliens sont convaincus que les Français sont anti-israéliens ».

"Dans ce pays, les Français sont une cible, c’est évident. En juin, deux synagogues ont brûlé dans une ville en Europe, et personne n’a réagi. Et le jour d’après, il y a eu un graffiti antisémite à Notre Dame de Paris. C’était en une du (quotidien israélien) Haaretz, a-t-il poursuivi.

Gérard Araud a en outre évoqué un article d’un journaliste israélien, Yaïr Lapid, dans le quotidien Maariv. « Après la mort d’Arafat à Paris, Yaïr Lapid a écrit dans un article qu’il désapprouvait la façon dont nous avions traité Arafat, et il a dit, c’est la preuve que les Français sont des merdes », a relaté l’ambassadeur.

« En 67, il y a eu une cassure entre la France et Israël qui étaient des alliés proches. Il y avait une histoire d’amour. Dans un certain sens, les Israéliens se sentent trahis. Et depuis 1967, depuis ce traumatisme, pour user de termes psycho-analytiques, les Israéliens constituent un dossier contre la France », a estimé l’ambassadeur.

Un communiqué du ministère israélien des Affaires étrangères, citant Ran Curiel, directeur général du desk Europe, a jugé les propos de l’ambassadeur « inacceptables », « en dehors des normes diplomatiques » et « ne contribuent pas aux efforts de la France et d’Israël pour améliorer leurs relations ».

Un haut responsable du ministère israélien des Affaires étrangères a affirmé être « consterné par des propos utilisant des termes de pathologie mentale à propos des Israéliens ».

« Lorsqu’on s’exprime de la sorte, il faut coller à la réalité et évoquer par exemple le fait qu’il est très difficile d’être israélien ou israélophile en France », a-t-il dit.

« Pour expliquer ce sentiment anti-français, il aurait fallu évoquer le retour en force de la politique arabe de la France et les différentes crises qui ont secoué les relations entre les deux pays ces dernières années », a-t-il estimé en soulignant qu’Israël n’avait « aucune intention d’envenimer cette affaire ».


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette