Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Barghouti pourrait discuter avec Mahmoud Abbas du retrait de sa (...)

Barghouti pourrait discuter avec Mahmoud Abbas du retrait de sa candidature

mercredi 8 décembre 2004
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Marwan Barghouti, emprisonné à vie en Israël, envisagerait de retirer sa candidature à la présidentielle palestinienne du 9 janvier, mais pas avant d’en avoir discuté avec le candidat officiel du Fatah, Mahmoud Abbas.

Selon un sondage palestinien rendu public lundi, Abbas et Barghouti sont au coude à coude (40% contre 38%) à un mois de l’élection, qu’Israël a promis de ne pas perturber et que des observateurs de l’Organisation de la coopération et de la sécurité en Europe (OSCE) pourraient surveiller.

Abbas, qui a déjà succédé à Arafat à la tête de l’OLP, a aussi été choisi par les instances exécutives du Fatah, le principal mouvement palestinien, comme son candidat à la présidence de l’Autorité autonome.

Autre membre de la vieille garde palestinienne, Farouk Kaddoumi, qui a succédé pour sa part à Arafat à la tête du Fatah, a menacé Barghouti d’exclusion s’il ne retirait pas sa candidature « sauvage ».

Mais l’ancien chef du département politique (affaires étrangères) de l’OLP a annoncé que, avant toute chose, il lui dépêcherait des « frères » pour tenter de le faire revenir sur sa décision.

Un député arabe israélien, Talab al Sana, a rendu visite mardi à Barghouti dans sa prison de Bersheeba pour discuter de la question et, à sa sortie, a déclaré que celui-ci n’excluait pas de retirer sa candidature pour éviter une scission au sein du Fatah, dont la base lui est favorable.

Israël soupçonne Barghouti d’être le vrai chef des Brigades des martyrs d’Al Aksa, un groupe armé clandestin issu de la base du Fatah, qui s’est lui-même rallié à la candidature d’Abbas et invité le chef du Fatah pour la Cisjordanie à renoncer à sa candidature.

Sana a précisé à Reuters que Barghouti entendait, avant de prendre sa décision, discuter de diverses choses avec Abbas et d’autres dirigeants de l’Autorité palestinienne. « Ce n’est qu’après qu’il décidera s’il se présente à l’élection ou non. »

L’épouse de Barghouti, Fadoua, a fait enregistrer sa candidature officielle à Ramallah la semaine dernière, soit dans les délais.

Mais Sana a précisé qu’il « envisageait » sa candidature, mais n’avait « pas encore pris de décision », ajoutant que, à son avis, Barghouti « agirait en fin de compte de manière responsable en prenant une décision servant la cause de l’unité du peuple palestinien ».

Figure populaire et charismatique, Barghouti, qui est âgé de 45 ans, est considéré comme le chef de file de la jeune génération de dirigeants du Fatah qui réclame une participation accrue au pouvoir. Mais Israël a catégoriquement exclu de le libérer.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette