Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > MEMRITV rapporte : Les mères des martyrs du Hezbollah se déclarent très (...)

MEMRITV rapporte : Les mères des martyrs du Hezbollah se déclarent très heureuses et prêtes à sacrifier d’autres enfants

samedi 27 novembre 2004
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

A l’occasion de la « Journée du martyre », Al-Manar, télévision du Hezbollah, a diffusé des déclarations de mères de martyrs, dont une interview d’ Oum Saïd (« la mère de Saïd »). Les mères ont exprimé fierté et joie en évoquant le sacrifice de leurs fils. L’émission a été traduite en anglais par MEMRITV : Pour en visionner un extrait, cliquer sur http://memritv.org/Search.asp?ACT=S9&P1=371. Pour plus de clips d’Al-Manar, voir www.memritv.org/special3.asp. Voici quelques extraits de l’interview : (1)

Oum Saïd : « C’est un jour béni ; c’est le jour où mon fils m’a donné une raison de me tenir la tête haute. »

Interviewer : « Non seulement vous êtes la mère d’un martyr, mais il se trouve en plus que votre fils est devenu martyr à cette date même, la date de la Journée du martyre. Commencez par dire quelques mots à tous nos téléspectateurs d’aujourd’hui. Que ressent chaque année la mère d’un martyr en cette date ? »

Oum Saïd : "Au nom d’Allah le clément et le miséricordieux… Loué soit Allah de m’avoir accordé mon fils en ce jour béni. Il m’est impossible d’expliquer tout ce que ce jour signifie pour moi, tout ce qu’il représente pour moi et pour toutes les mères de martyrs. Je parle des mères de martyrs ainsi que de toutes les mères au Liban. Tout ce que je pourrais dire d’elles ne suffirait pas, parce qu’elles ont payé le prix en sang, libéré le Liban Sud et qu’elles nous ont rapprochés de la victoire. Elles nous ont valu une grande récompense.

Il suffit qu’elles nous aient accordé le Paradis, ce qu’il y a de plus grand en ce monde. Je souhaite une bonne année à toutes les mères de martyrs et à leurs enfants ; puisse Allah les honorer. Loué soit Allah de nous avoir accordé nos fils. Loué soit Allah.« Interviewer :  »Estimez-vous qu’en tant que mère de martyr, vous avez un statut spécial, différent de celui des mères qui n’ont pas de fils martyrs ?« Oum Saïd :  »Assurément, oui…« Interviewer :  » Comment le vivez-vous ?« Oum Saïd :  »Si je me trouve en compagnie d’autres personnes, je ressens le respect et le fierté [environnants]. Ils disent : ’C’est la mère d’un martyr :’ Qu’est-ce que cette appellation veut dire ? Pour moi, elle veut dire beaucoup. Je vais la tête haute. Loué soit Allah, loué soit Allah, à chaque heure et à chaque minute.« Interviewer :  »Pouvez-vous nous raconter comment on commémore un martyr dans sa famille, en compagnie de ses frères et de ses proches ? Que laissent-ils derrière eux ? Quand un martyr s’en va, est-ce que ça se termine là ? Cesse-t-il d’exister ? Ou au contraire, ressent-on encore plus sa présence ?« Oum Saïd :  »Au contraire, sa présence est encore plus forte et son souvenir gravé à jamais dans nos cœurs. Nous nous sommes assis pour faire la fête pendant le Ramadan. Puissions-nous tous jouir d’une bonne année. Quand nous nous asseyons pour faire la fête pendant le Ramadan, je contemple sa photo, comme cela. Tout le monde croit que je m’apprête à réciter la bénédiction ’Au nom d’Allah le clément et le miséricordieux’ pour commencer le repas qui rompt le jeûne. Je le regarde et je dis : ’J’aurais souhaité que mon jour arrive avant le tien. Qu’Allah te bénisse. J’aurais aimé que tu sois ici parmi nous.’ Voilà comment je lui parle quand je me mets à table.

Interviewer : « Que vous disent ses frères, ses enfants et les autres ? Si Allah veut, vous serez toujours un modèle de force et de patience. »

Oum Saïd : « Loué soit Allah. Je suis au contraire très heureuse, surtout en cette occasion. »

Interviewer : « (…) Bien sûr : la récompense d’Oum Saïd et de toutes les mères de martyrs ne sera pas en vain. La patience, la force d’endurer la douleur et l’exemple qu’elles sont pour nous… Pas uniquement ici. C’est un exemple qu’il faudrait partager avec toutes les sociétés. Nous répétons toujours - comme vous l’avez dit tout à l’heure - qu’Allah vous accordera la force et la patience. J’aimerais vous entendre clore sur une note optimiste. »

Oum Saïd : « Loué soit Allah, je suis très heureuse. C’est de joie que je pleure. C’est un jour béni, le jour où mon fils m’a donné une raison de me tenir la tête haute… »

Les autres mères de martyrs font l’éloge de l’action de leurs fils

Mère de martyr n°2 : « Nous chérissons le souvenir du sang des martyrs. Je suis fière du martyre de mon fils. »

Mère de martyr n°3 : « Je suis prête à sacrifier ma vie. Tout ce que je désire, c’est le martyre. Je suis prête à ce que tous mes enfants deviennent des martyrs. Que mon mari aussi devienne un martyr ! Et si Allah veut, que je meure en martyre ! »

Mère de martyr n°4 : « Comparé à d’autres, mon sacrifice n’est rien. Il est vrai que j’ai sacrifié un fils, mais d’autres en ont sacrifié deux ou trois. J’espère que d’autres de mes fils deviendront des martyrs. »

Mère de martyr n°5 : « Loué soit Allah. Je remercie Allah pour tout le bien dont il nous a honorés. Il nous a béni du martyre. Si Allah veut, nous serons aussi des martyrs, tout comme eux. »


(1)Al-Manar (Liban), le 11 novembre 2004.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Articles associés

MEMRI
Le dirigeant druze libanais Walid Joumblatt défend l´arsenal militaire du Hezbollah et affirme : Nous ne voulons ni paix, ni accord avec Israël - juin 2010
Des rédacteurs en chef de journaux arabes basés à Londres réagissent à l’intervention française au Mali - janvier 2013
Magazine d’Al-Qaïda : « Ô cheikh des tueurs, Abou Mousaab Al-Zarkaoui, continuez de suivre le droit chemin, guidé par Allah ! » - octobre 2004
Le directeur d’un hebdomadaire gouvernemental égyptien : L’Association des médecins arabes vient en aide aux guerriers du djihad, mais pas aux victimes du Tsunami - janvier 2005
Menaces contre la France suite à l´intervention au Mali - janvier 2013
Le magazine Internet Sawt Al-Djihad appelle à l’intensification du combat pendant le mois de Ramadan, « mois du djihad ». - octobre 2004
Le dirigeant du parti syrien de la réforme : « Le régime syrien alimente le terrorisme » ; « Nous, en Syrie, avons plus grand besoin de la paix que les Israéliens » - septembre 2005
Le directeur d´Al-Arabiya : Les propos que l´ambassadeur des Emirats arabes unis aurait tenus concernant des frappes contre l’Iran sont politiquement valides - juillet 2010
Médias télévisés arabes, turcs et iraniens (18-24 juillet 2005) : - août 2005
Débat en Egypte au sujet du projet de traduction de textes de littérature hébraïque en arabe - septembre 2009
A lire absolument
Un journaliste progressiste palestinien : la réforme dans le monde arabe nécessite que les vrais intellectuels s’expriment haut et fort - août 2004
Les revendications légitimes de l’Etat d’Israël pour une paix juste et viable - novembre 2011
« Genèse du mythe d’un peuple Palestinien » - janvier 2009
Jénine, Jénine : un documentaire mensonger financé par l’autorité Palestinienne - janvier 2005
La rue, la mosquée et la télévision - janvier 2009
Timbres Chirac & Arafat. AP. No comment ... - mars 2006
A quelles fins les milices islamistes d’Iran affirment-elles leur détermination à défendre le droit iranien à la technologie nucléaire jusqu’à leur dernière goutte de sang ? - juin 2004
Les innocents civils... du Hezbollah ne portent pas l’uniforme, mais ils tuent, - août 2006
Olmert : l’Iran a réussi son coup - juillet 2006
L’imagerie antisémite dans les manifestations égyptiennes fait bailler les médias occidentaux - février 2011

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette