Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Prête pour un État ? L’Autorité palestinienne veut museler une journaliste (...)

Prête pour un État ? L’Autorité palestinienne veut museler une journaliste palestinienne

Hélène Keller-Lind

dimanche 7 août 2011
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Ce n’est pas la première fois que l’Autorité palestinienne veut faire taire un journaliste en arrêtant ses frères. La plupart obtempèrent car les dangers sont bien réels. Cette fois elle s’en prend à la lauréate d’un Prix de journalisme qui a dû fuir. Son « crime » ? Avoir couvert une grève...

Convoquée, elle se cache. Les services de sécurité de l’Autorité palestinienne arrêtent ses frères

Le Jerusalem Post rapporte l’affaire.... Les services de sécurité de l’Autorité palestinienne ont convoqué Majdoleen Hassouneh à leur quartier général de Naplouse. Par téléphone dans un premier temps. Elle ne s’est pas rendue à cette convocation et reçoit alors une convocation écrite. Si elle n’obtempère pas, elle sera arrêtée, lui disent ces services. Sachant que si elle obéit on lui fera signer un document dans lequel elle s’engagera à ne pas couvrir certains sujets gênants pour l’Autorité palestinienne, comme cela a été le cas avec d’autres journalistes dont la liberté d’expression a ainsi été restreinte, elle préfère se cacher.

Les forces de sécurité se rendent alors dans la maison familiale pour l’arrêter mais, ne la trouvant pas, elles arrêtent ses deux frères. Elle s’adresse alors à des ONG, organisations des droits de l’homme. Rappelons, à cet égard, que la France soutient les ONG palestiniennes à raison de 11 millions d’Euros depuis 2002 par le biais de l’Agence Française de Développement Il serait intéressant de savoir si celles-ci défendent les journalistes palestiniens ainsi traités...

Alors qu’elle était encore étudiante en journalisme à Naplouse, Majdoleen Hassouneh a remporté « le Prix de la meilleure enquête dans la catégorie jeunes journalistes pour son travail concernant le domaine médical en ’Palestine’ »

Harcèlement, poursuites, détentions de journalistes : restriction des libertés fondamentales par l’Autorité palestinienne

L’Association des Médias Palestiniens a condamné cette intervention des forces de sécurité tout comme le harcèlement subi par les journalistes et rédacteurs en chef palestiniens. L’Agence de presse palestinienne Maan News précise que cette Association estime que « les poursuites et détentions actuelles de journalistes reviennent à imposer des restrictions des libertés fondamentales et de la liberté d’expression. »

Et si les forces de sécurité de l’Autorité palestinienne ont voulu faire taire cette journaliste, « c’est parce qu’elle a couvert des manifestations qu’ont organisé des familles de prisonniers arrêtés pour des raisons politiques. » Arrêtés par l’Autorité palestinienne.

Maan News rapporte également que « le cas de Majdoleen Hassouneh est le dernier dans une série d’arrestations et actes d’intimidation contre des journalistes. En janvier un tribunal de Bethléhem a accusé le journaliste de télévision Mamdouh Hamamreh de diffamation et calomnie car il aurait insulté le Président Mahmoud Abbas sur la page Facebook de celui-ci.
Human Rights Watch par ailleurs, a publié un rapport dans lequel il montre que le harcèlement de journalistes palestiniens en Cisjordanie a eu pour effet de les effrayer, portant ainsi atteinte à la liberté d’expression. »
Nous avions commenté ce rapport lors de sa parution en avril dernier dans les colonnes de DesInfos

Constat de Maan News : « selon cette association, dans un contexte de quasi-impunité en ce qui concerne les violations graves des Droits de l’Homme par les forces de sécurité de l’Autorité palestinienne, de plus en plus de journalistes sont maltraités. »

Rappel également d’un aspect du rapport de Human Rights Watch : les donateurs qui soutiennent l’Autorité palestinienne, soit 350 millions de dollars versés par les États-Unis pour la sécurité et l’assistance en 2010, plus 150 millions pour son budget, avec plus de 315 millions versés par l’Union Européenne. » Il pourrait ou devrait donc y avoir une intervention de ces donateurs pour que cesse ce scandale.

La même remarque s’appliquant bien évidemment à l’enseignement de la haine et de la violence anti-israéliennes dispensée au quotidien par l’Autorité palestinienne.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette