Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Après « le printemps arabe » un Ramadan sanglant et le procès d’Hosni Moubarak, (...)

Après « le printemps arabe » un Ramadan sanglant et le procès d’Hosni Moubarak, un homme mourant

Hélène Keller-Lind

mercredi 3 août 2011
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Où donc est passée cette belle démocratie arabe annoncée dans la foulée des révoltes qui ont balayé une partie du monde musulman il y a quelques mois ? Assad assassine ses concitoyens à l’arme lourde, pro-Mubarak et anti-Moubarak se battent à coups de pierre, sur fond de démonstration de force des Frères musulmans, faisant couler le sang, tandis qu’on juge un homme mourant qui a choisi de ne pas fuir son pays et ses fils, personne ne sait où va la Tunisie d’où les pauvres continuent à fuir....pour ne prendre que quelques exemples.

Un homme mourant en cage...

C’est en direct que se déroule la première séance du procès d’Hosni Moubarak et de ses coaccusés. Un homme mourant de 83 ans allongé sur un brancard et ses fils, entre coaccusés, dont l’ancien ministre de l’Intérieur, sont en cage, spectacle en soi peu ragoûtant. Ils risquent la peine de mort, sauf s’ils ne sont accusés que de corruption, ce qui est le cas de ses fils, puisque les accusations ont été rassemblées pour un même procès, afin de faire au plus vite, selon le juge. L’ironie est que la cour est sans doute composée de magistrats qui avaient déjà rempli ces fonctions sous le règne du Rais déposé. Ou que c’est toujours l’armée qui est au pouvoir en Égypte...

Et les autres dictateurs ? Notamment l’assassin Assad ? Ou l’Autorité palestinienne ?

On songe au Tunisien Ben-Ali et son épouse qui ont fui à temps pour ne pouvoir être jugés sur place et aux dernières déclarations d’Hosni Moubarak, poussé à la démission, entre autres par Barack Obama, qui avait déclaré qu’il ne quitterait pas l’Égypte de son vivant, rappelant son glorieux passé militaire...Et on songe aussi à Bashar al-Assad, le dictateur syrien, qui a déjà tué plus d’un millier de ses concitoyens, y compris plus d’une centaine aux premiers jours du Ramadan, censé être la fête musulmane la plus importante. Or, mis à part des « sanctions » et déclarations poudre aux yeux, rien n’est fait pour faire cesser ces crimes...Et on se souvient de sa participation au défilé du 14 juillet dans la tribune présidentielle ou d’un Rapport parlementaire qui, sous la présidence de l’ancien Garde des Sceaux socialiste, Élisabeth Guigou, préconisait une politique de la main tendue envers Assad. Quant au Libyen Kadhafi, il reste fermement accroché au pouvoir dans une partie du pays, les opposants se battant parfois entre eux et avec une coalition qui s’enlise...En Tunisie les affrontements continuent et les pauvres continuent à fuir n’ayant aucune confiance en l’avenir du pays. Au Yémen affrontements et attentats se poursuivent. Et on retrouve partout des Islamistes qui agissent dans des manifestations ou attentats pour se saisir du pouvoir...Ce sont aussi des Islamistes qui, en se battant, empêchent les secours de parvenir aux millions d’Africains qui fuient la famine et la guerre....

Par ailleurs, il faut rappeler que Mahmoud Abbas siège en toute illégalité depuis 2006 étant donné qu’il n’y a pas eu d’élections présidentielles depuis. Juste des effets d’annonce qui n’ont pas été suivis d’effet... faisant de lui, de fait, un dictateur. Le gouvernement d’unité nationale, composé de techniciens, annoncé en mai aura été un autre effet d’annonce. Et, depuis un nombre non précisé de « ministres » palestiniens ont perdu leur immunité et font l’objet d’enquêtes pour avoir détourné les fonds attribués à leur ministère – fonds surtout européens et américains- . De cela on n’entend plus parler non plus...Même si la Banque Mondiale évoquait également cette corruption...

Et les femmes égyptiennes, excisées pour la plupart ?

Des caméras étant installées dans le tribunal, gardé par des centaines de membres de force de l’ordre, armée y compris, – autre ironie : les policiers, comme les accusés sont vêtus de blanc...- à l’extérieur, montrent que ce procès est surtout une affaire d’hommes. On ne voit que quelques femmes, portant presque toutes des foulards colorés. Et on ne peut perdre de vue qu’en Égypte, dans les grandes villes ce sont plus de 80 % des femmes qui sont excisées... Le pourcentage devant être pire en milieu rural....

Le sens du Ramadan ?

Par ailleurs, compte tenu de la date du début de ce procès, troisième jour du Ramadan, l’ironie est aussi de savoir que la définition de cette fête musulmane est la suivante : « Le mois du Ramadan est comparable à une école de formation permanente qui ouvre ses portes chaque année pour accueillir et éduquer les jeûneurs en cultivant en eux un ensemble de qualités spirituelles et morales indispensables à l’acquisition et au développement de la piété, tel l’endurance, la crainte d’Allah, la recherche permanente de son agrément et sa rétribution, le pardon, la générosité et l’amour du prochain. »

Un procès dissuasif ou qui, au contraire, encouragera une radicalisation des dictateurs ?

Pourtant, voir ainsi l’ancien Raïs tout puissant en cage, bien que mourant, est un signal fort pour tous les dictateurs de la région. Rappelons que seul Israël est un État démocratique digne de ce nom dans la région. Même s’il y a des élections également au Liban, pays où l’assassinat politique est pratiqué. Une raison de plus, sans doute, pour ces dictateurs pour faire en sorte qu’ils ne perdront pas le pouvoir....D’ailleurs le renversement, la condamnation puis la pendaison de Saddam Hussein, n’auront pas servi d’avertissement...

Et, de fait, avoir chassé Ben-Ali ou juger Hosni Moubarak, ses fils et certains de ses ministres, en laissant les mains libres à tant d’autres, contribuera sans doute à déstabiliser la région...la démocratie annoncée ne semblant guère se matérialiser...


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette