Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > z_Colonne Droite1 > Le courrier des lecteurs > Note d’appoline06 : Je n’ai pas de mot ce soir pour exprimer mon dégoût (...)

Note d’appoline06 : Je n’ai pas de mot ce soir pour exprimer mon dégoût !

[Communaute-Juive-France] rappel aux journalistes « français » devenus amnésiques !

vendredi 12 novembre 2004
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Drapeau palestinien sur le cerceuil d’un « terroriste » qui était parfaitement au courant de tout les attentats suicides de tout ses frères terroristes qui ont assassinés par leur bombes des israéliens et israéliennes bref des juifs !

Ce soir, j’avais presque la larme à l’oeil mais de colère en entendant le président de la République « Française » ! hommage présidentiel et avec tout les honneurs portés par la garde d’honneur, non ce soir j’ai halluciné ! et hop rebelotte encore un avion officiel appartenant à la République Francaise,

Le président de l’autorité palestinienne a t il dit ! l’amitié, la solidarité, il a ensuite assuré qu’il sera proche d’eux !!! mais depuis quand un état palestinien existe t-il ? Quand donc a-t-on proclamé un état palestinien ?

Pour recouvrir un cercueil d’un drapeau encore faut-il que celui-ci existe !!! et ces « rabbins » les embrassades avec les autres venus pleurer ce terroriste non comment en est-on arrivé là ? quant je pense que les Français attaqués en Côte d’Ivoire sont passés après l’annonce de la mort de ce terroriste ! finalement les Français morts en Côte d’Ivoire n’étaient pas assez importants ! Je pense que nous autres juifs, sommes divisés plus que jamais ! bravo vive la France ! que nous faut il donc de plus ? je vous le demande - MRB

Le Proche-Orient fait irruption aux Jeux de Munich 72

Cette chronique retrace l’histoire des Jeux olympiques d’été de l’ère moderne vus par le « Journal de Genève » et la « Gazette de Lausanne ».

Extraits choisis par Olivier Perrin Mardi 17 août 2004

L’équipe olympique israélienne participant aux Jeux olympiques de Munich a été attaquée par un commando de terroristes palestiniens.

L’attentat a été perpétré par cinq hommes armés de mitraillettes et a fait deux morts de nationalité israélienne, a indiqué le ministère bavarois de l’Intérieur. Selon le porte-parole de la police, les Palestiniens ont exigé qu’un avion soit mis à leur disposition à l’aéroport de Munich-Riem. On ignore encore où les auteurs de l’attentat ont l’intention de se rendre avec leurs otages israéliens.

Cinq athlètes et cinq fonctionnaires se trouvent, selon les informations recueillies à Munich et confirmées à Tel-Aviv, aux mains des fedayins.

[...] « Je fais appel à toutes les délégations pour faire tout ce qui est en leur pouvoir pour assurer la libération de nos sportifs qui se trouvent en danger de mort, et pour qu’elles prennent énergiquement position contre les crimes qui mettent en danger les relations internationales », a déclaré Mme Golda Meir à la Knesset. Mme Golda Meir a encore déclaré : « Il est inimaginable que les Olympiades puissent se poursuivre comme si de rien n’était. Les événements sportifs doivent être interrompus. J’ai donné l’ordre à la délégation israélienne de ne plus participer à aucune épreuve jusqu’à ce que les otages soient libérés. »

[...] Depuis, des pourparlers très durs ont débuté entre les autorités ouest-allemandes, représentées par M. Hans Dietrich Genscher, ministre fédéral de l’Intérieur, et le commando palestinien qui semble prêt à tout puisqu’il menace d’exécuter tous les otages si les conditions posées dans son ultimatum au Gouvernement israélien, à savoir la libération des Palestiniens détenus en Israël, n’étaient pas remplies.

Journal de Genève, 6 septembre 1972


Hier matin, peu après cinq heures, deux femmes de ménage qui nettoyaient des chambres dans un immeuble proche de celui où réside la délégation israélienne donnaient l’alarme. Entendant plusieurs coups de feu, elles alertaient immédiatement leur supérieur qui, à son tour, prévenait la police. De nombreux policiers arrivaient alors au village et s’approchaient discrètement du bâtiment de la délégation israélienne dans lequel s’étaient retranchés cinq fedayins, dont une femme, paraît-il ˆ mais le fait n’était pas confirmé par la suite ˆ armés de mitraillettes détenant en otage un nombre indéterminé de membres de la délégation israélienne ˆ les chiffres variaient entre 17 et 24 selon les dépêches.

Gazette de Lausanne, 6 septembre 1972


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette