Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Face au chaudron moyen-oriental il n’y a pas le feu au lac concernant le (...)

Face au chaudron moyen-oriental il n’y a pas le feu au lac concernant le conflit israélo-palestinien

Hélène Keller-Lind

lundi 20 juin 2011
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Une grande partie des chancelleries occidentales pressent Israël de faire des concessions inouïes à la 67 aux Palestiniens alors que l’avenir de la région, transformée en chaudron imprévisible, est plus qu’incertain. Ce qui est potentiellement criminel et ce que ne peut accepter l’État hébreu

« Tout le monde sait... » est une absurdité

Combien de fois a-t-on entendu dire dans la bouche de dirigeants européens, à propos du conflit israélo-palestinien : « tout le monde sait où se trouve la solution » ? Elle se trouverait dans des frontières établies plus ou moins sur les lignes de cessez-le-feu de 1967, avec, ajoutent les hypocrites qui se gargarisent de mots creux, des garanties pour la sécurité d’Israël....

On se demande de quelles garanties il s’agirait dès lors que ces donneurs de leçon n’ont pas été en mesure de garantir la sécurité des frontières nord et sud d’Israël où Hezbollah et Hamas ont accumulé un arsenal de destruction invraisemblable au mépris des résolutions onusiennes pour le Liban et en dépit de retraits israéliens dont l’un fut particulièrement pénible puisqu’il occasionna un déracinement d’implantations juives dans la Bande de Gaza. A l’époque, l’ambassadeur Nissim Zvili, qui avait été Secrétaire général d’Avoda, un homme de gauche, donc, avait averti que la Bande de Gaza serait un « laboratoire pour la paix »....On a vu.

Désormais la totalité d’Israël peut être atteint par des roquettes ou missiles divers lancés des frontières nord ou sud du pays.

Certes, mis à part quelques pays européens de bonne volonté mais isolés, ou le Canada, il y a les États-Unis. Or, l’air « lignes de 67 » plus ou moins revues et corrigées a été chanté par Barack Obama aussi. Mais surtout, le Président américain a montré et montre sa faiblesse en laissant Ahmadinejad massacrer des manifestants pacifiques iraniens il y a quelques mois, en laissant aujourd’hui Assad massacrer des manifestants pacifiques syriens....alors, comme garant de la sécurité d’Israël...

Toutefois il a débloqué des crédits et armement pour qu’Israël soit en mesure d’assurer sa propre sécurité, ce qui est, finalement, le plus sage et le plus efficace.
Mais certainement pas avec des « lignes de 67 » plus ou moins revues et corrigées....

Nul ne sait ce qui sortira du chaudron infernal du « printemps arabe »

Surtout lorsque des observateurs sérieux avertissent : nul ne sait ce qui sortira du chaudron infernal du soi-disant « printemps arabe » ..->http://www.desinfos.com/spip.php?pa...] Un nouveau tour d’horizon réalisé par le très sérieux Ely Karmon vient renforcer ces analyses Rien n’est certain désormais et nul ne peut prévenir l’avenir de pays aussi divers que la Tunisie, la Turquie, l’Égypte, la Jordanie, le Liban, Bahreïn, la Syrie ou la Libye où la situation est incertaine et où tout peut déraper dans un sens ou un autre.

Ni même l’avenir palestinien avec des factions palestiniennes qui vont d’accord en désaccord, d’annonce de « gouvernement d’unité » en report et ne sont finalement d’accord que sur un point, même si le Hamas – élu démocratiquement mais qui en a fini avec la démocratie - le dit clairement et le Fatah – qui n’a plus de mandat légitime puisque les élections ont été reportées sine die - à mots couverts palwatch.org : se débarrasser d’Israël...

Il se peut qu’au bout du compte, quand les remous auront cessé, et ils ne sont pas prêts de le faire, on se retrouve face à un bloc sunnite autour de la Turquie où Erdogan vient de remporter des élections, et un bloc Shiite autour de l’Iran. Mais qui sait...

Il n’y a pas le feu au lac

Alors, presser Israël de réduire encore son territoire et, partant, ses possibilités de se défendre, est irresponsable, voire pire. D’autant qu’il n’y a aucune urgence à changer quoi que ce soit puisque l’économie palestinienne se porte bien en Judée Samarie – on nous a assez vanté le savoir faire de Salam Fayyad avec nos deniers – et qu’il n’y a pas de crise humanitaire dans la Bande de Gaza - Israël y veille en y livrant des tonnes de marchandises et biens divers en coopérant avec organisations internationales et Autorité palestinienne -.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette