Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > John Kerry et le vote juif

John Kerry et le vote juif

jeudi 21 octobre 2004
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Le grand-père paternel de M. Kerry, un juif tchèque, a émigré aux Etats-Unis et a changé son nom (Kohn) pour celui de Kerry afin d’échapper à l’antisémitisme.

Il se vante d’avoir déjà volé dans un jet israélien, prononce quelques mots d’hébreu ou parle avec enthousiasme de ses visites en Israël. John Kerry ne ménage pas ses efforts pour courtiser l’électorat juif, notamment dans l’Etat crucial de Floride.

Les juifs américains sont traditionnellement pro-démocrates. En 2000, il avaient voté à 4 contre 1 pour Al Gore et son colistier Joe Lieberman, premier juif figurant sur le « ticket » d’un grand parti pour la présidence. Mais George W. Bush s’est acquis une solide réputation de défenseur d’Israël et pourrait obtenir cette fois un meilleur score dans la communauté juive.

En campagne lundi à West Palm Beach, en Floride, M. Kerry a affirmé devant des électeurs juifs qu’il serait mieux à même que le président sortant de « tenir les pays arabes pour responsables du financement du terrorisme ». « Nous ferons un meilleur travail pour protéger l’Etat d’Israël », a-t-il assuré, alors que l’assistance brandissait des panneaux proclamant « les juifs américains pour Kerry » et portait des autocollants et des t-shirts sur lesquels le nom du candidat démocrate et de son colistier John Edwards étaient inscrits en hébreu.

Sa porte-parole Stephanie Cutter souligne que le candidat démocrate cherche à rassurer les juifs sur le fait qu’il continuera à soutenir Israël. « La population juive de Floride sait qui est de son côté et qui ne l’est pas », ajoute-t-elle.

Le grand-père paternel de M. Kerry, un juif tchèque, a émigré aux Etats-Unis et a changé son nom (Kohn) pour celui de Kerry afin d’échapper à l’antisémitisme. Les racines juives de M. Kerry ont été mises au jour par le « Boston Globe » l’an dernier, mais le candidat démocrate ne les pas mentionnées lors de ses meetings en Floride. En revanche, il parle volontiers de ses visites en Israël et de ses votes pro-israéliens au Sénat.

« J’ai eu le privilège de voler dans un avion de chasse en Israël, et de découvrir combien la sécurité est stricte, combien les frontières sont proches et combien (le pays) est petit et fragile », a-t-il déclaré devant des électeurs juifs. « J’ai grimpé au sommet de Massada et j’ai crié, comme le faisaient les recrues de l’armée de l’air et d’autres (...) les mots ’Am Yisrael Chai !’ » Le cri en hébreu, qui signifie « le peuple d’Israël vit », a ravi l’assistance. Le symbolisme de Massada, cette forteresse sur une montagne du désert de Judée où les rebelles juifs assiégés préférèrent se donner la mort plutôt que d’être capturés par les Romains, reste très fort en Israël. Les soldats israéliens viennent y prêter allégeance à l’Etat au début de leur formation militaire.

Arborant un autocollant en hébreu sur sa chemise, Sharyn Wachs remarque que John Kerry semble « vraiment proche » d’Israël. Elle a été touchée par le récit de son ascension de Massada, qu’elle a gravi elle-même deux fois. Hostile à l’invasion en Irak, elle a quitté le meeting de M. Kerry pour aller voter pour lui, le vote anticipé ayant commencé dès lundi en Floride.

Le sénateur du Massachusetts a promis qu’il poursuivrait l’engagement américain au Proche-Orient et aiderait à créer une entité palestinienne avec laquelle Israël pourrait négocier. « Il n’y en a pas aujourd’hui, (les Israéliens) doivent construire une barrière et faire ce qu’ils sont en train de faire », a-t-il lancé.

Le porte-parole de l’équipe de campagne de M. Bush, Steve Schmidt, accuse M. Kerry d’avoir soutenu une position différente il y a un an lors d’une réunion devant des Américains d’origine arabe. Il avait alors qualifié le mur de séparation israélien d’« obstacle pour la paix ».


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette