Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Accord de coopération de la France avec la Télévision officielle (...)

Accord de coopération de la France avec la Télévision officielle palestinienne, vecteur de haine anti-israélienne et antisémite

Hélène Keller-Lind

jeudi 7 avril 2011
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Qui se préoccupe réellement de la paix au Moyen-Orient sait ou devrait savoir que l’un des vecteurs de haine anti-israélienne et antisémite utilisé par l’Autorité palestinienne est sa télévision officielle. Média que soutient activement la France qui vient d’accroître son aide en signant un nouvel accord de coopération avec la Public Broadcasting Compagny.

Une glorification quasi quotidienne des terroristes ayant tué des civils israéliens et qui sont donnés en exemple

« Un terroriste qui avait tué trois Israéliens dans un attentat à Itamar en 2002 en Judée-Samarie » faisait partie des terroristes honorés et donnés en exemple par la télévision officielle palestinienne. Un mois et demie plus tard 5 membres de la famille Fogel étaient assassinés dans la même implantation. Un exemple parmi tout ce que relève Palestinian Media Watch qui observe quotidiennement les médias palestiniens. Et les exemples sont légion.

La veille de l’attentat la télévision palestinienne avait glorifié une femme terroriste qui avait commis un attentat sanglant dans la pizzeria Sbarro au cœur de Jérusalem : bilan 15 morts dont 7 enfants. Une semaine plus tôt c’est le conducteur qui avait amené un terroriste suicide à Guilo qui était donné en exemple. Bilan : 19 morts et plus d’une centaine de blessés.

Le 27 mars cette même télévision montrait « le ministre des Affaires des prisonniers de l’Autorité palestinienne, Issa Karake, [qui ] rendait visite à la famille du terroriste Abbas Al-Sayid qui avait planifié l’attentat de Pessah (la Pâque juive) en 2002. Trente Israéliens avaient été assassinés au cours de l’attentat : un terroriste suicide était entré dans un hôtel à Netanya et avait fait exploser sa bombe en plein dîner du Seder de Pessah. Al-Sayid purge 30 peines de prison à vie pour avoir planifié cet attentat. »

Un personnel consulaire ou une représentante français qui, comme à Tunis, ne font pas remonter l’information...

La liste est interminable...pourtant cela a échappé au personnel du Consulat général de France à Jérusalem, antenne de la France auprès des Palestiniens, ou à la représentante française pour la paix au Proche-Orient qui se rend pourtant fréquemment dans les Territoires où elle compte des amis parmi les ministres palestiniens. En effet, si cette information pourtant essentielle était remontée à ceux qui nous dirigent on a peine à croire que la France dépenserait nos deniers pour encourager ce média scélérat.

Or elle le fait et accroît encore son soutien comme on l’append en prenant connaissance du Protocole de Coopération entre le CFI, la PBC et le Consulat Général de France à Jérusalem signé le 31 mars dernier par « Etienne Fiatte, Directeur général de Canal France International (CFI), opérateur de la coopération médias du ministère français des Affaires étrangères et européennes, Yasser Abed Rabbo, Président de la Palestine Public Broadcasting Commission (PBC), radiotélévision publique palestinienne, et Frédéric Desagneaux, Consul général de France à Jérusalem. » Ce Protocole « vise à accompagner le développement et la modernisation de la radiotélévision publique palestinienne.  » Autrement dit son incitation sera encore plus performante...

On voit aujourd’hui ce que sera le crédo audiovisuel de l’État palestinien voulu par la France...

La chute du communiqué de presse est édifiante : « Comme l’a souligné Frédéric Desagneaux lors d’une conférence de presse organisée à cette occasion, cet accord s’inscrit dans le prolongement du soutien historique de la France à la PBC depuis sa création en 1994 et participe, à travers le renforcement, la structuration et la professionnalisation de l’audiovisuel public palestinien, à la politique d’appui à l’établissement d’un État palestinien indépendant et moderne que la France appelle de ses vœux. »

Comme on le constate, il sera merveilleux cet État palestinien dont le crédo audiovisuel est l’enseignement de la haine anti-israélienne et antisémite....


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette