Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Massacre du Sinaï - une coproduction Irano-Hezbollah-al Qaeda

Massacre du Sinaï - une coproduction Irano-Hezbollah-al Qaeda

DEBKAfile

samedi 9 octobre 2004
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Rapport Exclusif DEBKAfile - Parties I et II

Le vendredi 8 octobre, au matin après l’attentat terroriste dévastateur dans des stations estivales idylliques du désert du Sinaï - avec deux dizaines de morts et toujours un grand nombre de portés manquant - les premiers indices ont été trouvés quant aux identités des mains qui sont derrière le massacre et leurs cibles. Le service de renseignement du DEBKAFILE’S et les sources de contre-terrorisme annoncent que les explosifs utilisés pour arracher la façade entière du Hilton Taba et frapper le camping de l’oasis Nueiba plus bas au sud sur la côte de la Mer Rouge sont de fabrication iranienne ; les même employées dans les bombes dans la détonation des Tours Khobar en 1996 et celles de 2003 dans les attentats d’Istanbul.

Des enquêteurs du service de renseignement égyptien travaillent sur la même thèse que leurs homologues israéliens qu’une cellule Hezbollah basée dans le Sinaï a équipé les quatre voitures de bombes et vers la mi-septembre était prête pour l’attentat multiple de jeudi. Deux des bombes ont été réservés aux 10 étages de l’Hilton Taba, où des corps sont toujours enfouis dans les décombres.
Le service de renseignement sur les mouvements annonciateurs du Hezbollah a incité le centre de contre-terrorisme de la présidence israélienne à déconseiller aux voyageurs israéliens à la veille du Nouvel An Juif de louper leurs sites de vacances préférés dans le Sinaï. Néanmoins, 15.000 Israéliens y ont été pris au piège jeudi soir.

( La cellule du Sinaï du Hezbollah fait partie du réseau international palestinien de contrebande faisant passer en fraude depuis le Sinaï des armes par le réseau qui par le système des tunnels de la Bande de Gaza et qui a maintenant des branches en Afrique orientale, en Arabie, dans le Golfe Persique, en Syrie, en Turquie et en Tchétchénie.)

Deux des quatre voitures piégées ont été identifiées comme des « Ramses », une version égyptienne de Fiat. Elles ont été tenues cachées dans des cavernes et des oueds autour du Désert de Sinaï dans l’attente des terroristes-suicide.

Une autre thèse du service de renseignement égyptien est qu’entre 4 et 6 terroristes ont activé les voitures mortelles, en arrivant un ou deux jours plus tôt par un de deux itinéraires - du Soudan ou de l’Arabie Saoudite via le Soudan. Ils auraient atteint le port égyptien de la Mer Rouge de Gardaka et ont pris un bac régulier à Sharm el-Sheikh. Au débarquement, les passagers sont seulement légèrement fouillés car l’Égypte n’a aucun désir de nuire à son tourisme. L’autre possibilité consiste en ce que les terroristes ont traversé la Mer Rouge depuis l’Arabie Saoudite et sont parvenus à la Marina de Sharm el-Sheikh à bord d’un yacht Saoudien, sachant que les Égyptiens ne le fouilleraient jamais.

Quelques heures plus tard, ils auraient pris et conduit les voitures avec les bombes cachées par des agents du Hezbollah.

Le chiffre des morts de la détonation de bombe de l’Hilton Taba est monté vendredi à 30, la plupart des Israéliens, au moins 6 Égyptiens et plusieurs Russes et d’autres nationalités. La sécurité intérieure israélienne et des équipes de secours égyptiennes dans une opération intense de 24 heures sur 24 ont dégagé encore quatre corps des débris de l’hôtel.

D’autres seront identifiés par un test ADN. Six corps ont été transférés à Israël jusqu’à présent.

Vendredi soir, au moins 60 hôtes israéliens de l’hôtel manquaient toujours.

Six mille Israéliens toujours dans le Sinaï, 15.000 au moment des attentats.

Aucun contact n’a été établi avec 250. En tout 200 sauveteurs Israéliens et personnels de secours fonctionnent maintenant dans le Sinaï.

Rapport Exclusif DEBKAfile - Partie II

La triple attaque terroriste dans le Sinaï jeudi soir, le 7 octobre, a visé des Israéliens et des Égyptiens. Ses cibles centrales étaient :

1. L’Hilton Taba qui était rempli d’Israéliens.

2. La station estivale de Nueiba, plus loin au sud sur la côte de la Mer Rouge du Sinaï.

Les sources exclusives du DEBKAFILE’S révèlent que la voiture piégée était prévue pour l’arrivée d’un groupe de 40 officiels égyptiens de haut rang, la plupart d’entre eux proches amis de Gemal Moubarak, le fils et l’héritier présomptif du président égyptien. Vingt ont été blessés, certains très sérieusement et emportés par un des deux avions présidentiels envoyés pour les sortir du danger sans retard. Parmi eux était le chef du comité économique du parti au pouvoir, le directeur général des aéroports égyptiens et le fils d’un ancien vice-Premier ministre qui est maintenant une figure financière importante. Que les terroristes aient eu connaissance d’avance de la visite privée de ce groupe très puissant dans la station estivale, mesure l’efficacité et le bien placé de leur service de renseignement, non seulement dans le Sinaï, mais au Caire aussi.

3. Ras al-Satan entre Taba et Nueiba se vante un groupe de bungalows, populaires de la même façon auprès des Israéliens et des Égyptiens. Quelques témoins ont dit que deux voitures-suicide, pas une, ont éclaté à son centre.

Une fois que les autorités égyptiennes ont saisi la méga-échelle de l’assaut, ils se sont vite déplacés pour se resserrer la sécurité à tous les postes-frontière et dans les ports incluant le terminal de Taba à la frontière israélienne. Cela a causé une grande détresse aux blessés Israéliens qui voulaient sortir, retardant aussi les efforts de sauvetage des équipes de secours israéliennes, aux voitures de pompiers et aux ambulances équipées, qui se sont accumulés au terminal jusqu’au petit matin tandis que le Hilton Taba brûlait et s’effondrait.

Les témoins plus tard ont affirmé que les Égyptiens ont été plus efficaces qu’i a semblé d’abord. Mais ils n’ont pas manqué d’insister que c’était la première crise Al-Qaida sur le sol égyptien et il a été difficile pour en assurer le plein contrôle. L’apparente permission aux Israéliens, particulièrement en uniforme, accordé par l’Égypte est un objet de dérision dans chaque pays arabe.

Pour la même raison, Le Caire a rejeté les offres de l’Organisation de la Force Multinationale du Sinaï, le MFO, d’un escadron d’hélicoptère pour évacuer les victimes et d’aide par la Division Aéroportée US 82 basée à Sharm el-Sheikh. Les Égyptiens ont seulement consenti à faire examiner par des médecins militaires Américains leurs VIP blessés.

Le rapatriement des corps israéliens depuis les sites d’attentat a été lent, surtout à cause des problèmes d’identification posés par l’état des corps et l’absence de passeports et des listes d’hôtes dans l’hôtel en ruines. Des enquêteurs égyptiens vérifient que les corps libérés sont des touristes sur les trois sites visés et non connectés aux terroristes.

Beaucoup de détenteurs de passeport russes, sont morts ou manquants, qui résidaient à l’hôtel posent un problème d’identification spécial. Ils peuvent être des immigrants en Israël et détenir leurs documents russes, ou des touristes de la Russie ou des extrémistes Islamiques des républiques Caucasiennes du Nord.

Peu de temps après les assauts de méga-terrorisme dans le Sinaï, des forces de sécurité égyptiennes se sont jetées dans l’action pour resserrer la sécurité et fermer beaucoup de sorties du pays.

1. Une chasse à l’homme a été lancée pour la cellule Hezbollah et des agents d’al Qaeda, leurs substituts et complices, qui ont mis en place les attentats et ont conduit les terroristes-suicide à la cible. À minuit, le Sinaï a été déclaré zone militaire fermée et l’espace aérien Égyptien et les ports de mer fermés au trafic. Il a été tenu compte que, quelque part dans le Sinaï ou en Égypte, les terroristes pourraient avoir un jeu de papier faux attendant de fuir.

2. Les bacs de mer s’amarrant sur la côte du Sinaï, y compris le service depuis la Jordanie, ont été annulés.

3. Les marinas du Sinaï et des ancrages de pêche ont été fermés et les propriétaires ont averti que toute mise à la mer serait bombardée.

4. Les terminaux de la frontière égypto-israélienne, y compris celui partagé avec les Palestiniens de la Bande de Gaza dans Rafah, ont été fermés.

5. Les tunnels passant de l’Égypte au Sinaï sous le Canal du Suez ont été fermés.

6. Les barrages routiers vérifient le trafic sur les routes du Sinaï. En conséquence, des centaines d’excursionnistes israéliens sont aussi empêchés de partir.

7. Le Caire a annulé les vols commerciaux et privés depuis Le Caire à Sharm el-Sheikh et plus loin jusqu’à nouvel avis.

8. Des contrôles rigoureux et prolongés dirigés sur des passagers ont ralenti l’atterrissage et le décollage d’avions de ligne commerciaux aux aéroports égyptiens, y compris au Caire International.

L’Égypte s’est rapprochée d’Israël avec une demande pour renégocier les dispositions de leurs vieux traités de paix de 12 ans qui excluent des forces militaires égyptiennes dans le Sinaï. Le gouvernement du Caire déploie des unités militaires pour la chasse au Hezbollah et à al Qaeda et à d’autres éléments terroristes et illégaux qui ont fait de la péninsule stratégique leur territoire.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette