Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > L’ancien directeur d’un journal égyptien officiel : On nous apprend depuis le (...)

L’ancien directeur d’un journal égyptien officiel : On nous apprend depuis le plus jeune âge que l’Holocauste n’est qu’un gros mensonge

MEMRI

mercredi 15 septembre 2004
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Dans une émission de la télévision égyptienne Al-Mihwar, des politiciens et journalistes ont dernièrement débattu de l’authenticité de l’Holocauste.

Parmi eux se trouvaient Mohammed Al-Zurqani, ancien directeur de journal, le chroniqueur Abd El-Qader Yassine et l’écrivain Rifaat Sayyed Ahmed, qui a dernièrement attiré l’attention avec un article paru dans Al-Liwaa Al-Islami, intitulé : « Le mensonge des fours crématoires » ; l’article prétend que le récit de l’extermination des Juifs dans les chambres à gaz pendant la deuxième guerre mondiale est un mensonge sioniste destiné à faire chanter l’Occident et à permettre la réalisation du projet sioniste.

Mohammed Al-Zurqani était directeur du journal au moment de la parution de l’article, et a été contraint de démissionner suite à la polémique engendrée. Voici quelques passages du débat télévisé. Celui-ci peut être visionné sur www.memritv.org.

Rifaat Sayyed Ahmed, président du Centre de recherche Jaffa au Caire
 : « Cet article est le fruit de recherches scientifiques ; il se base sur plusieurs sources européennes et américaines portant sur ce mensonge, l’un des mensonges sur lesquels a été établi l’Etat d’Israël : le mensonge des fours crématoires nazis. L’intention de l’article - son principal objectif, sa philosophie - n’était pas de développer le sujet en profondeur, mais plutôt de s’en servir pour éclairer l’actuel holocauste que nous subissons en Palestine et qui ne suscite pas en Occident la même douleur que cet autre événement qui a été, pour le moins, falsifié et exagéré. »

Sayyed Ali, animateur
 : « Ou dont l’authenticité est remise en cause… »

Rifaat Sayyed Ahmed
 : « Ou dont l’authenticité est remise en cause depuis soixante ans, alors qu’aujourd’hui a lieu un véritable holocauste, de Rafah à Jénine, Naplouse, Bagdad et Nadjaf : l’holocauste dont est aujourd’hui victime notre nation, notre région. Mais l’Occident ne lui accorde pas d’attention et ne ressent pas la même douleur que vis-à-vis de l’ancien holocauste. Après la parution de l’article, l’organisation sioniste MEMRI aux Etats-Unis et le Centre Simon Wiesenthal, également sioniste, l’ont traduit et diffusé, envoyant des lettres au Congrès américain, à l’Ambassade américaine du Caire, au ministère égyptien des Affaires étrangères et je ne sais où encore. »

Au téléphone, Mohammed Al-Zurqani, ancien directeur d’ Al-Liwaa Al-Islami  : « Je suis d’accord avec ce qu’a écrit le Dr Rifaat Sayyed Ahmed et j’en assume la totale responsabilité. Je pense, Dr Sayyed, que vous et moi appartenons à la même génération ; nous sommes collègues. On nous a appris depuis le plus jeune âge que l’Holocauste n’est qu’un gros mensonge. »

Sayyed Ali :
« Evidemment ».

Abd El-Qader Yassine, politicien palestinien
 : « Le ’peuple élu’… Les Juifs ont emprunté au nazisme tous ses concepts - qu’ils sont exceptionnels et qu’ils sont les meilleurs parmi les nations, exactement ce qu’Hitler pensait des Aryens. La vérité est que dans le monde actuel, on ne peut plus parler de races. On peut parler de nationalités, mais ils ne forment même pas une nation. Non, ils [les Juifs] sont une religion. »

Rifaat Sayyed Ahmed
 : " L’antisémitisme est la nouvelle excuse des Juifs sionistes depuis les années 40 pour faire chanter l’Occident et l’Orient. Ils se servent de ce prétexte pour dire que quiconque émet le moindre mot contre l’entreprise sioniste est antisémite. [Le terme] ’sémite’ renvoie ici à la religion juive, aux tribulations et aux tragédies que les Juifs ont subies de la part du reste de l’humanité, Hitler inclus.

Au cours de la deuxième guerre mondiale, 18 millions d’Allemands ont été tués. De ces 18 millions, le million et demi de Juifs dont on ne cesse de parler - s’ils ont bien été tués, et ce n’est que pour poursuivre mon raisonnement que je dis qu’un million et demi de Juifs ont été tués pendant l’holocauste -, sont morts à cause de la guerre, et non des… Bien entendu, je ne m’attendais pas à ces réactions ; si je les avais prévues, je serais allé plus loin. J’aurais fait plus pour dénoncer cette illusion. "

Abd El-Qader Yassine
 : " L’Holocauste a eu lieu avec l’accord des dirigeants sionistes et allemands. L’Organisation sioniste mondiale et Hitler ont conclu un accord très connu. Mais il subsiste des doutes concernant cette histoire. [L’accord] de transfert. Il existe aussi un livre de Farris Glubb, fils de l’Irlandais John Bagot Glubb : ’L’Etoile de David et la Croix gammée’. En outre, notre frère Mahmoud Abbas, ’Abou Mazen’, a publié un ouvrage qui lui a valu un doctorat de l’ancienne URSS, sur ces liens… Lisons le titre pour ne pas nous tromper : ’L’autre visage : les liens secrets entre nazisme et sionisme’, publié aux éditions Ibn Rushd à Amman.

Goldmann
a rencontré Mussolini. Jabotinsky a rencontré Mussolini. Ils ont publié des déclarations communes qui disaient : ’Nous et vous sommes identiques’, [en référence au] fascisme et [au sionisme]. Si je relate ces faits, dont la véracité est prouvée par des ouvrages [parus] en Occident, à l’Est, en Chine et ailleurs, est-ce que cela fait de moi un antisémite ? "

Rifaat Sayyed Ahmed
 : « Les prisonniers palestiniens qui, le ventre vide, entament la cinquième année d’Intifada, souffrent dans les prisons palestiniennes [sic] plus que ce que les Juifs ou les autres ont souffert dans les prisons nazies. La souffrance est telle qu’on dit que toutes les expériences menées dans la prison d’Abou Ghraib sur les prisonniers irakiens, ou au Guantanamo, ont d’abord été effectuées sur les prisonniers palestiniens, qui atteignent les 8000, dont 300 femmes et 300 enfants. Certains ont subi des expériences qui ont fait de leurs corps des laboratoires à germes, qui en ont fait des cobayes. »

Sayyed Ali, animateur
 : « Des souris de laboratoire (…) »

Rifaat Sayyed Ahmed
 : " Ils ont fait des souris de laboratoire de ces héroïques prisonniers. C’est un exemple de l’holocauste moderne que nous traversons actuellement. Un holocauste tout neuf. Où est la conscience de l’Occident ? Je demande où se trouve Anne Marie, conseillère médiatique de l’ambassade des Etats-Unis ? Et où est Bush ?

La destruction des oliviers… Ces deux dernières années, un demi million d’oliviers ont été détruits en Palestine. L’olivier est le plus ancien et le plus profondément enraciné des arbres de Palestine. Voilà [encore] un exemple de l’holocauste que nous traversons. Pourquoi sont-ils détruits ? N’est-ce pas du nazisme ? N’est pas un holocauste moderne ? "

Au téléphone, un représentant des Arabes contre la discrimination
 : « Je pense que ces organisations, et en particulier MEMRI, l’une des principales organisations à lire les publications arabes dans ce domaine - d’ailleurs, cette organisation est composée d’officiers des services de renseignements militaires israéliens et n’est pas un institut de recherche. Ils ont lu ces deux articles et ont affirmé qu’ils avaient été publiés dans un journal qui représente le parti égyptien au pouvoir, et non dans les journaux d’opposition. Après quoi, ils ont monté l’affaire en épingle, affirmant que l’article représente ce qui s’écrit en Egypte sur le sujet. »

[1] Voir la Dépêche spéciale n° 756 de MEMRI

[2] Al-Mihwar TV (Egypte), le 28 août 2004.

L’Institut de Recherche Médiatique du Moyen-Orient (MEMRI) est une organisation indépendante à but non lucratif qui traduit et analyse les médias du Moyen-Orient. Des copies des articles et autres documents cités, ainsi que toute information d’ordre général, sont disponibles sur simple demande.

The Middle East Media Research Institute (MEMRI),

tel : 44 - (20) - 7730 8576

fax : 44 - (20) - 7259 0274

e-mail : memri.eu memri.org.uk

site web : www.memri.org/french

Pour vous désinscrire, veuillez envoyer un courriel vide portant la mention « unsubscribe » dans la case sujet.

MEMRI détient les droits d’auteur sur toutes les traductions. Les textes ne peuvent être cités qu’avec mention de la source.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette