Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Madame Alliot-Marie a abdiqué devant la Ligue Arabe

Madame Alliot-Marie a abdiqué devant la Ligue Arabe

Michel DARMON - Ingénieur général du Génie maritime (cr) | Président d’honneur de France-Israël, Alliance Général Kœnig

lundi 6 décembre 2010
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

À peine Mme Alliot-Marie a-t-elle été choisie par M. Sarkozy comme ministre des Affaires étrangères de la France que, le 1er décembre devant l’Assemblée nationale, elle a repris à son compte les clichés aussi usés que maléfiques de notre diplomatie sur le Proche-Orient.
Tout y était : État palestinien indépendant, viable et démocratique ; frontières de 1967 ; Jérusalem capitale de deux États ; prorogation du moratoire sur les constructions ; colonisation qui doit cesser ; stabilité de la région et même du monde conditionnée par ces questions, hommage à la Ligue Arabe. Et bien sûr – il faut faire preuve d’équilibre – la sécurité pour Israël.

Dans sa stratégie d’élimination d’Israël, un représentant de la Ligue Arabe n’argumenterait pas autrement devant des parlementaires français. Mme Alliot-Marie a bien appris sa leçon des bureaux du Quai d’Orsay. Elle semble leur obéir quand une politique plus respectable et plus courageuse voudrait qu’elle les commande.

Ses propos appellent plusieurs termes correcteurs :

  • L’État palestinien, mythe bien fabriqué s’il en est, risque fort d’être un État de type Hamas.
  • Les frontières de 1967 qu’elle veut imposer à Israël sont radicalement indéfendables ; elles ne sont en réalité que des lignes d’armistice ; aucun texte ne leur assigne la valeur d’une future frontière.
  • Jérusalem n’a jamais été la capitale d’un pays musulman, ni même un chef-lieu de région. La France qui s’est accommodée sans mot dire de l’occupation des Lieux saints par la Jordanie, révèle des arrière-pensées quand elle marque un mépris pour la fidélité bimillénaire des Juifs à Jérusalem et leur droit à s’y trouver souverains ; il est en outre établi qu’ils y sont majoritaires depuis des siècles.
  • Le mot « colonisation » se veut accablant pour Israël et est factuellement impropre ; son usage relève de la propagande ou d’une politique de complaisance.
  • Faire des problèmes d’Israël le centre de l’instabilité mondiale, c’est non seulement un langage contraire à la vérité et au bon sens ; c’est un acte coupable qui a porté, porte et portera atteinte à tous les Juifs dans le monde.

Mme Alliot-Marie a affaibli l’ultime forteresse qui nous protège des assauts contre l’Europe. Qu’elle considère qu’un Israël fort est nécessaire au bon état du monde. Et que, selon les mots d’Alan Dershowitz, elle évite de franchir la limite entre l’honnêteté et l’infamie.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette