Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > C’est déjà demain

C’est déjà demain

Albert Capino

mercredi 4 août 2004
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Les événements de ces derniers jours se précipitent et le menace se rapproche : les Etats-Unis et Israël ne sont plus la seule cible. Les lieux de culte tels que des synagogues, de recueillement tels que des cimetières - juifs ou musulmans - ne sont plus les seuls visés.

Jusqu’à présent, le jeu pervers d’une certaine politique et le mercantilisme de certains médias, par leur connivence, ont servi les mêmes intérêts. L’une en allant au devant des potentats et des despotes, sous prétexte d’assurer un approvisionnement bon marché en pétrole, les autres en rassurant le quidam par l’explication simpliste selon laquelle toutes les horreurs qui se produisaient sur la planète, étaient maintenues bien loin de chez lui grâce au sens aigü de la diplomatie de ses politiciens avisés.

Or, comme une maladie grave, les choses sont en train d’évoluer.

Des groupes extrémistes profèrent à présent des menaces envers des pays de l’UE, d’autres s’attaquent maintenant directement à des églises. Ces sanctuaires de paix. Des attentats d’un type nouveau nous interpellent et font jaillir tout un ensemble de questions :

Que devient en effet la compassion de ceux qui ont accroché à leur fenêtre la bannière multicolore arborant le mot « PAIX », à l’égard de ceux qui veulent donner d’eux-mêmes l’image de « faibles », de « victimes », « d’humiliés », et qui placent des bombes dans les églises ?

Celle des bonnes âmes qui ont condamné sans appel une clôture de protection sans que les attentats suicide troublent leur sommeil ? De celles qui ont vite fait de s’émouvoir du traitement de nos « rapatriés de Guantanamo » ? Ont-elles seulement eu idée d’élever la moindre protestation sur les tentatives de meurtre de détenus dans les prisons palestiniennes, que des hommes armés viennent ensuite achever sur leur lit d’hôpital ?

N’est-ce pas en trouvant des excuses à de tels agissements, qu’elles ont indirectement fait monter les enchères et dirigé les poseurs de bombes vers des églises ?

Leur comportement n’encouragerait-il pas le fanatisme aveugle des Frères musulmans, qui ont estimé que les attentats contre les églises chrétiennes « ne visaient en fait qu’à déformer l’image de la résistance » irakienne ?
N’adhérent-elles pas à la thèse du gouvernement libanais dont le ministre des Affaires étrangères, Jean Obeid, a considéré que ces attentats « servaient en premier lieu le plan visant à mettre les civilisations, les cultures et les religions face à face, un plan qui n’est pas étranger à l’objectif essentiel d’Israël » ?

Sommes nous assez lâches pour approuver de telles théories, assez stupides pour les avaler, ou devons-nous penser que ce sont des insultes à notre intelligence ?

Le premier avertissement des Twin Towers de New York un certain 11 septembre doit-il nous conduire à penser : « Je n’étais pas concerné » ? Ou bien : « Cette fois-là, ce n’était pas moi » ! Pas encore...

Il ne fait aucun doute que nous préparions à des jours sombres, avec un chantage à la bombe, qu’elle soit classique, biologique ou chimique, voire nucléaire. Un islamisme radical et conquérant avance, masqué derrière ce qu’il présente comme une guerre des religions, en tentant de diviser pour régner.

Contre la peur et les tentatives d’endoctrinement, la lucidité est la seule réponse.

Jean Paul II, qui est certainement l’un des Papes les plus clairvoyants et charismatiques depuis Jean XXIII a demandé « à tous les croyants en un seul Dieu clément et miséricordieux » de s’unir « pour déplorer toute forme de violence ».

Le Pape est un homme de conviction. Il pense, de bonne foi, qu’il suffit de croire en la paix comme il croit en l’absence de contraception. Comme si celle-ci pouvait endiguer l’endémie de Sida en Afrique.

La fonction du Chef de l’Eglise ne peut le conduire qu’à déplorer la violence, mais c’est son message d’union que le reste du monde doit retenir : celle de toutes les nations civilisées, de tous les monothéismes : chrétien, juif, musulman, ensemble, unis pour combattre les extrémistes qui tentent de les instrumentaliser. Mais c’est aussi le combat de tous les agnostiques, laïcs et démocrates qui refusent que des radicaux usent de nos lois pour mieux en abuser.

Si nous voulons la paix, il nous faudra -hélas - préparer la guerre. Et c’est une mobilisation qui ne doit, qui ne peut laisser qui que ce soit indifférent. Il n’y a que de cette façon que nous viendrons un jour à bout de ce nouveau défi, comme d’autres fléaux qui ont jadis voulu remplacer nos valeurs humanistes en tentant d’imposer leur totalitarisme.

Il existe toutefois une différence aujourd’hui. Contrairement aux précédents, qui ont dû faire leurs preuves avant qu’on ne se décide à les combattre impitoyablement : le nazisme avec ses camps de concentration et d’extermination, le communisme avec ses goulags et ses hôpitaux psychiatriques, nous connaissons aujourd’hui notre adversaire.

Et ce serait une erreur fatale que de céder à son chantage ou d’attendre demain, pour lui laisser le choix des armes et lui permettre de porter la guerre et la désolation sur notre terrain.

Car nous, Européens, n’avons ni clôture de sécurité, ni missiles anti-missiles pour contrer l’islamisme conquérant, lorsqu’il aura doté ses troupes d’armes de destruction massive opérationnelles. C’est à dire après-demain.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette