Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Guilad Shalit : qui ment, la Croix-Rouge ou le Hamas ? Et que fait la (...)

Guilad Shalit : qui ment, la Croix-Rouge ou le Hamas ? Et que fait la France pour Guilad ?

Hélène Keller-Lind

dimanche 10 octobre 2010
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

La Croix-Rouge s’engageait à remettre au Hamas, avec qui elle entretient d’excellents rapports, une lettre de sa famille pour Guilad Shalit. Le Hamas affirme n’avoir reçu aucune lettre. Et le calvaire du jeune otage franco-israélien continue....Par ailleurs la France fait des fêtes à Gaza....

Croix-Rouge

Le 28 septembre dernier une manifestation réunissait à Genève un public très divers devant les Nations unies et les bureaux de la Croix-Rouge Internationale pour demander la libération du jeune Franco-israélien enlevé en Israël voici plus de quatre ans et maintenu depuis au secret dans des conditions inhumaine.

Son frère Yoël remettait une lettre de sa famille à la Croix-Rouge pour qu’elle lui soit transmise. Ce à quoi l’organisation humanitaire s’engageait. L’une des associations qui avaient organisé cette manifestation, www.israeltv.com faisait valoir que la Croix-Rouge entretient d’excellents rapports avec le Hamas, que ce soit à Damas ou dans la Bande de Gaza. D’ailleurs elle abrite dans ses bureaux de Jérusalem trois membres du Hamas sous le coup d’une expulsion par Israël, leur permettant de vivre quasi normalement, en recevant librement des visites et même en donnant des conférences de presse.

Réciprocité

A ce titre, donc, il semble que la Croix-Rouge est en mesure d’exiger que des nouvelles soient données au jeune homme et qu’un droit de visite lui soit accordé. Au nom d’un principe d’humanité, certes, mais aussi de réciprocité qui, curieusement, n’est jamais appliqué dès lors qu’il s’agit de Palestiniens.

Il en va de même également avec la France et l’Europe qui déversent des millions d’Euros sur les Palestiniens sans jamais rien demander en échange. Comme un accès à Guilad Shalit, qui se trouve être aussi un citoyen français, dans le cadre du respect du droit international, ce qui serait un minimum. Ou exiger que soit mis un terme à l’éducation à la haine et à la violence qui ne pourra jamais déboucher sur la paix. Non seulement dans la Bande de Gaza, qui vit sous la férule du Hamas, mais aussi en Judée-Samarie, sous la houlette de l’Autorité palestinienne et de Mahmoud Abbas. Ce qui lui a d’ailleurs dit le Président du CRIF, Richard Prasquier, en le rencontrant récemment à Paris


La France offre une belle « Nuit Blanche » aux Gazaouis. Que fait-elle pour Guilad ?



Le Centre culturel de Gaza, une belle « villa dans de vastes jardins abritant une cafétéria... » offre des activités culturelles très variées aux Gazaouis. Notamment une « Nuit Blanche » en parallèle avec celle de Paris.
Mais elle organise aussi un Fête en octobre avec un hôte de marque : Stéphane Hessel, très actif dans la promotion de la campagne BDS pourtant illégale en France. Ou elle invite Régis Debray qui honnit Israël, tout au moins en grande partie, accusant l’État hébreu de violations graves...


La Bande de Gaza n’est pas si vaste... Ces fêtes, ces incitations à la haine d’Israël et des Israéliens, se passeront donc forcément non loin de l’endroit où ce jeune Franco-israélien qui avait 19 ans lorsqu’il a été kidnappé est enfermé dans des conditions terribles. A Genève son frère Yoël disait que sur la vidéo montrant Guilad il y a un an environ on ne voyait plus la même personne que celle qui avait quitté ses parents quelque quatre ans plus tôt...


Comment la France peut-elle faire la fête comme si de rien n’était ? Comment prétendre qu’en invitant de tels hôtes anti-israéliens la France s’efforce de promouvoir la paix ? Et pourquoi ne demande-t-elle pas en échange de ces fêtes, au nom du principe de réciprocité d’avoir accès à l’un de ses citoyens retenu en otage depuis plus de quatre ans par des autorités avec qui elle entretient les meilleurs rapports ?


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette