Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Vous m’avez fait honte !

Vous m’avez fait honte !

Charles Etienne Nephtali

mardi 5 octobre 2010
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

C’est très vraisemblablement du fait que j’ignorais et ignore toujours les tenants et aboutissants de la réunion du 26 septembre de M. Abbas avec une vingtaine de personnalités juives, ou plutôt de personnes juives, que j’ai envie de leur dire, de leur crier et même de leur écrire : « VOUS M’AVEZ FAIT HONTE ! ».

J’ignore également si ce sont ces personnes juives qui sollicitèrent une entrevue à ce Monsieur, 24 heures avant qu’il ne soit reçu par M. Sarkozy, ou l’inverse. Toujours est-il que je n’ai pas du tout apprécié, et n’apprécie toujours pas, cette réunion. Et je me permets de faire mienne l’opinion de M. Shmuel Trigano à savoir que c’est « un affront aux Juifs de France », s’interrogeant sur la signification de cette réception,

Car enfin, quelles raisons particulières avaient-elles ces personnes de rencontrer cet homme qui, il y a quelques jours encore, déclarait froidement et fermement qu’il « était pas prêt à accepter une troisième partie qui contrôle l’exécution de l’accord, par exemple les forces de l’OTAN, mais [qu’il] n’accepterait pas qu’il n’y ait des Juifs dans ces forces ni même un Israélien sur la terre de Palestine » ?

Je rappelle par ailleurs que c’est de l’ « Autorité palestinienne » qu’est partie la campagne de boycott mondial d’Israël, ce qui rend à mes yeux cette rencontre encore plus insoutenable et inadmissible.

Quelles raisons particulières avaient-elles ces personnes de rencontrer cet homme qui refuse d’accepter le caractère juif d’Israël car, pour lui, un « Etat juif ne peut exister par définition du fait du problème des réfugiés » ?

Ces questions importantes ont-elles été posées à « l’illustre » invité de notre Président ? Ou ne serait-ce qu’abordées ? J’en doute fort du fait du « manque de temps » comme déclara un des participants sur une station de la fréquence juive parisienne.

Avec toutes mes excuses et avec tout le respect que je pourrais avoir pour quelques uns des participants, je me dois de faire savoir que je m’interroge sur la « représentativité » de certains à cette curieuse réunion que je désavoue.

M. le Grand-Rabbin Sirat n’est pas le Grand-Rabbin de France. Il le fut, certes, mais qui représentait-il ce jour-là ? Avait-il été mandaté par le M. le Grand-Rabbin de France ?

Ils sont les représentants de qui et quels rapports ont-ils avec la Communauté juive, si ce n’est qu’ils en font (peut être) partie, Mme Elkrieff ainsi que MM. Elkabach, Finkielkraut (qui salua « le courage » de M. Abbas, ce que j’ai trouvé ridicule et affligeant) et autres participants ? Quelle représentativité ont-ils ?

Certes, M. Eric de Rothschild, Président du Mémorial de la Shoah, pourrait être considéré comme le représentant les victimes de la Shoah en France mais je suis particulièrement choqué, pour ne pas écrire scandalisé, qu’il ait pu rencontrer cet homme qui basa sa réputation sur la négation de la Shoah. En effet, M. Abbas aurait prétendu que des liens secrets auraient existé entre les hitlériens et la direction du mouvement sioniste. Plus tard, en 1984, ce même homme présenta une étude, ou une thèse, émettant des doutes quant à l’utilisation des chambres à gaz pour l’extermination des Juifs, allant même jusqu’à prétendre que le nombre de Juifs tués aurait été « inférieur à 1 million ».

M. de Rothschild ne devait pas ignorer cela comme il ne devait pas non plus ignorer que M. Abbas n’hésitait pas à citer, pour étayer sa thèse, le négationniste français Faurisson.
Pour terminer, je ne puis m’empêcher d’avoir une pensée pour les 27 Israéliens, dont 22 enfants, assassinés à Maalot le 15 mai 1974. Se souvenaient-elles ou savaient-elles seulement, les personnes juives présentes à cette réunion, qu’elles avaient en face d’elles l’homme qui avait co-organisé ce massacre, l’homme qui, avait décerné une très haute distinction, la médaille « Al Qosd », à 2 femmes terroristes coupables d’attentats particulièrement meurtriers, 2 femmes emprisonnées en Israël ?

Que le gouvernement israélien discute avec cet homme, il n’a pas le choix, ein breira, mais des Juifs de diaspora qui, par surcroît, ne sont pas des représentants de leur Communauté, étaient-ils obligés de le rencontrer ?

Il est à noter que la Communauté juive de France est dotée d’une institution sensée la représenter, le CRIF, dont le Président, M. Richard Prasquier prit, semble-t-il, ses distances avec cette initiative. Il ne rencontra M. Abbas que le lendemain.


REACTION


Cher Monsieur,

vous avez raison, ce qui est le plus troublant dans cette rencontre c’est que nous ne savons pas ce qui s’y est dit / tramé. Si ce n’est qu’on a entendu M.Finkielkraut dire sur Europe1 et RCJ - et peut-être ailleurs- que M.Abbas assure la promotion d’une culture de la paix dans les Territoires. Ce qui est une ânerie. Car c’est, hélas, exactement le contraire qui se passe.
Ce que le Président du CRIF a dit à M.Abbas. En détail. L’avertissant qu’il suivrait de près ce qui se passe en matière d’incitation - au sens large - dans les Territoires.
J’ai consacré deux articles à ces deux points publiés dans ces colonnes.
Il est évident que les dirigeants palestiniens ont décidé de lancer une opération de charme dirigée envers les Juifs de Diaspora. Encouragés en cela, sans doute, par la pétition de J Call. Et que certains tombent dans le panneau.
Raison de plus pour soutenir la pétition / mouvement Raison Garder, autour de Shmuel Trigano et Raphaël Draï, entre autres.

Cordialement

Hélène Keller-Lind


Lire :


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette