Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Petit meurtre au Texas : où l’on découvre que des Palestiniens affluents (...)

Petit meurtre au Texas : où l’on découvre que des Palestiniens affluents installés en Amérique soutiennent Hezbollah et Hamas..

Hélène Keller-Lind

lundi 16 août 2010
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Le meurtre d’un hommes d’affaires palestinien à Houston, Texas, trouve un large écho . On découvre que la victime était un militant actif appartenant à une organisation qui soutient Hezbollah, Hamas ou IHH
Cela commence avec le meurtre d’un propriétaire de stations services et magasins de dépannage comme on en voit souvent dans le cinéma américain. Déplorable. D’autant que ce père de famille de 42 ans laisse une veuve enceinte et deux enfants.

Un classique

La violence individuelle ou en gangs atteint désormais même les endroits censés être les plus tranquilles du Texas...

Ici ce sont deux voyous qui ont tenté de cambrioler un magasin dont le propriétaire était présent. Il n’a pas laissé faire et semble s’être battu avec les voleurs. L’un des voyous l’a renversé et écrasé avec son véhicule. Ils ont été arrêtés alors qu’ils prenaient la fuite et leur victime est morte de ses blessures. Ce que rapporte le Huston Chronicle du 16 août

Une victime peu ordinaire

Ce vol qui a mal tourné et s’est terminé en meurtre a aussitôt été rapporté par des agences de presse palestiniennes. Dont Ma’an News Agency ou Wafa News La victime était un Palestinien qui avait obtenu la nationalité américaine.

On y apprend qu’Abu Obeida Omran, natif d’un village proche de Naplouse était membre de l’organisation Al-Awda et avait ouvert une section de cette organisation à Houston. Cette « Coalition pour le Droit au Retour des Palestiniens, » a d’ailleurs fort légitimement exprimé son émotion.

Le Huston Chronicle décrit la victime comme un homme dont la générosité était connue. Générosité envers sa propre communauté, palestinienne, mais aussi envers d’autres communautés comme la communauté Africaine Américaine. Et la journaliste dresse un portrait élogieux de cet homme, au parcours typiquement américain selon elle, - d’immigrant pauvre à homme d’affaires - notant qu’il avait récolté quelque 150.000 $ pour Gaza et qu’il militait pour le droit au retour des Palestiniens, « un sujet que conteste Israël. »

Un soutien actif à des organisations terroristes

Et si elle salue son engagement pour « œuvrer à l’établissement d’un État palestinien indépendant, » elle aurait dû creuser le sujet et se demander quels étaient les moyens préconisés par celui qu’elle présente comme modèle. Un minimum de curiosité lui aurait permis de se rendre compte que le collectif al-awda soutient le Hamas, le Hezbollah – que les États-Unis considèrent comme des mouvements terroristes - ou encore l’organisation turque IHH dont le juge Bruguière a dénoncé récemment les liens avec le terrorisme Mais cela est totalement passé sous silence.

Inquiétant

Ce qui inquiète est non seulement l’étendue de l’implantation de telles organisations aux États-Unis et l’audience dont ils disposent auprès d’Américains qui, de toute évidence, ne connaissent pas toujours bien les dossiers. Certains médias y compris.

A cet égard un film très intéressant, bien mené,« Droit de passage » traite de l’immigration et de ses difficultés à travers l’histoire de candidats à la citoyenneté américaine. Mais l’un des exemples choisis, celui d’une jeune fille musulmane sympathique mais exaltée qui « comprend » les terroristes du 11 Septembre et l’exprime clairement en classe, au grand dam des autres élèves, pêche par une certaine naïveté. Car s’il y a certainement des cas d’extradition ou de renvoi au pays d’origine injustes, un passage à l’acte terroriste commence parfois par une empathie marquée avec les « causes » défendues par des terroristes et surtout avec les moyens violents qu’ils préconisent comme on l’a vu récemment avec l’attentat raté du jeune Nigérian Omar Farouk Abdulmutallab
Dès lors, encenser un personnage dont on ne peut que déplorer la mort mais qui soutenait activement des organisations terroristes– il récoltait des fonds et leur fournissait une tribune -, comme le fait ici la journaliste du Houston Chronicle est totalement irresponsable.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette