Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Articles des brèves > Six hommes ont violemment agressé, vendredi matin dans le RER D, entre (...)

Six hommes ont violemment agressé, vendredi matin dans le RER D, entre Louvres et Sarcelles, une jeune femme de 23 ans qu’ils croyaient juive, avant de lui dessiner des croix gammées sur le ventre

dimanche 11 juillet 2004
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Les six agresseurs, d’origine maghrébine et armés de couteaux, ont coupé les cheveux de la jeune femme, accompagnée de son bébé de 13 mois, puis ont lacéré son tee-shirt et son pantalon, avant de dessiner au feutre noir trois croix gammées sur son ventre.

Les six jeunes hommes, qui étaient montés dans le train à la gare de Louvres, avaient commencé par bousculer la jeune mère, puis lui avaient dérobé son sac à dos, qui contenait ses papiers d’identité.

C’est en voyant qu’elle avait une adresse dans le XVIe arrondissement de Paris - où elle n’habite plus - qu’ils auraient déduit qu’elle était juive, ce qui n’est pas le cas, a-t-on précisé de sources policières.

« Dans le XVIe il y a que des juifs », avait alors lâché un des six hommes, avant que le groupe ne commence à agresser la jeune femme, a-t-on précisé de mêmes sources.

Les agresseurs avaient ensuite pris la fuite en renversant la poussette, faisant tomber le bébé à terre, et en emportant le sac de la victime qui contenait, outre ses papiers d’identité, sa carte bancaire et une somme de 200 euros.

La police judiciaire de Versailles (Yvelines) a été saisie de l’affaire.

Le ministre de l’Intérieur, Dominique de Villepin, a condamné samedi « avec la plus grande fermeté » l’agression « ignoble » d’une jeune femme que ses agresseurs croyaient juive, vendredi matin dans le RER, dans le Val-d’Oise.

M. de Villepin a précisé, dans un communiqué du ministère de l’Intérieur, qu’il avait « donné instructions aux services de police pour retrouver les auteurs dans les plus brefs délais », après cette agression « qui a été aggravée de gestes racistes et antisémites ».

Une jeune femme de 23 ans, accompagnée de son bébé, a été violemment agressée vendredi matin dans le RER D, entre Louvres et Sarcelles (Val-d’Oise), par six jeunes gens armés de couteaux, a-t-on appris samedi de source policière.

Les agresseurs, d’origine maghrébine, lui ont coupé les cheveux au couteau avant de dessiner trois croix gammées au feutre sur son ventre pensant qu’elle était juive, a-t-on précisé de mêmes sources.

Le président Jacques Chirac a exprimé son « effroi », samedi soir, après l’agression à caractère antisémite d’une jeune femme dans le RER, en demandant que les auteurs de « cet acte odieux » soient retrouvés, « jugés et condamnés avec toute la sévérité qui s’impose ».

« J’apprends avec effroi l’agression à caractère antisémite dont ont été victimes une jeune femme et son enfant en région parisienne dans la journée de vendredi », a déclaré le chef de l’Etat, dans un communiqué de l’Elysée.

« Je lui exprime, ainsi qu’à tous les siens, ma vive émotion et ma profonde sympathie. Je demande que tout soit mis en oeuvre pour retrouver les auteurs de cet acte honteux afin qu’ils soient jugés et condamnés avec toute la sévérité qui s’impose », a poursuivi le président de la République.

Six hommes ont violemment agressé, vendredi matin dans le RER D, entre Louvres et Sarcelles (Val-d’Oise), une jeune femme de 23 ans qui était accompagnée de son bébé de 13 mois et qu’ils croyaient juive, avant de lui dessiner au feutre noir des croix gammées sur le ventre, a-t-on appris samedi de sources policières.

Jeudi, au Chambon-sur-Lignon (Haute-Loire), Jacques Chirac avait appelé les Français « au sursaut » face à la recrudescence d’actes antisémites et racistes.

Le chef de l’Etat a demandé samedi soir à la justice de sanctionner l’agression du RER « avec la plus grande sévérité et la plus grande exemplarité ».


BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE ONTRE L ANTISEMITISME - Le Président
Alain Sammy GHOZLAN COMMUNIQUE

Le bureau Natonal de Vigilance Contre l’Antisémitisme condamne avec la plus grande énergie l’agression commise ce vendredi 9 juillet 2004 dans le RER D.
Six hommes d’origine arabomusulmane ont pris à partie une jeune femme et son bébé .L’ayant prise pour une juive, ils l’ont violemment agressée ;,et armés de couteaux, ils se sont comportés comme les nazis dont ils s’inspirent,lui ont coupé les cheveux,ont tailladé ses vêtements,ont dessiné des croix gammées sur son ventre. L’hôpital a ordonné à la victime choquée et blessee une incapacité de travail de 10 jours.

Ce sont encore et toujours des arabo musulmans qui commettent des agressions antijuives depuis 4 ans en meme temps que s’est déclenchée l’intifada

La situation est grave et insupportable.
Malgré toutes les mesures prises par l’Etat, le fléau persiste.

L’Etat doit indentifier les sources de cet antisémitisme , et y mettrre fin d’urgence par tous les moyens en son pouvoir.

Le Bureau de Vigilance contre l’Anrtisémitisme qui recence les actes antijuifs constate une recrudescence de ces actes,non seulement commis contre des juifs identifiables ou non, mais contre des français pris pour des juifs, ou les soutenant
Il est inadmissible que le fait d’être juif ou pris pour un juif soit en France une circonstance aggravante.

Les juifs sont perçus par les antisémites comme des cibles privilégiees et vulnérables.

Nous demandons aux services de police et notamment au SRPJ de Versailles chargé de l’enquête de proceder à des investigations poussées de nature à identifier les lâches agresseurs et les remettre à la justice qui devra infliger des peines severes et dissuasives.

Nous assurons la victime et son bébé de toute notre solidarité et leur souhaitons un prompt retablissement.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette