Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > z_Colonne Droite1 > Le courrier des lecteurs > Réponse à l’article de Pierre Barbancey dans « l’Humanité »

Réponse à l’article de Pierre Barbancey dans « l’Humanité »

René Levy

mardi 29 juin 2004
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Monsieur,

Je fais suite à l’article que je viens de lire sur votre site et qui est un véritable tissu d’infamie. Loin d’être objectif, cet article légitime et justifie les attentats commis contre les israéliens, véritables crimes contre l’humanité, puisqu’ils visent indifféremment des hommes, femmes, enfants, parce qu’ils sont juifs. Votre article met sur le même plan, l’élimination ciblée de terroristes palestiniens, armés et responsables de ces crimes et le meurtre d’Israéliens qualifiés de colons.

Quelle honte !

Aujourd’hui un bébé de 3 ans a été sauvagement assasiné ainsi que son grand père par des missiles palestiniens et 10 autres personnes ont été grièvement blessées.Sa mère lutte contre la mort en ce moment. La cible était un jardin d’enfant israélien, et ce n’est pas un hasard ou une erreur de tirs car dans la stratégie du terroristes palestiniens, tous les Israéliens mérietnt la mort.
Les Brigades Ezzedine Al-Qassam, branche armée du Hamas, ont affirmé dans un communiqué avoir tiré quatre roquettes de type Qassam sur Sdérot et que ces engins « ont atteint leurs cibles, causant la mort de deux sionistes et en blessant d’autres ». Quelle façon de déshumaniser ces victimes en les rendant responsables de leur propre mort ...

Non seulement ce fait est passé sous silence par vos désinformateurs mais vous défendez les terroristes palestiniens qui commettent ces crimes comme Marwan Barghouti reconnu responsable de la mort de dizaine d’Israéliens. Vous ne faites pas de l’information mais de la désinformation et vos articles sont des pamphlets anti-israéliens pris loin de toute objectivité.

Cette disproportion dans le traitement de l’information est largement à l’origine des actes antisémites qui sévissent en Europe et dont vous êtes les principaux responsables. Le partie communiste est devenu aujourd’hui un parti antisémite qui justifie et légitime, je cite vos sources, le meurtre de« colons et de militaires Israéliens ».

Mais ces pratiques ne m’étonnent que peu ,à vrai dire, puisque le partie communiste Français reste le dernier bastion d’un régime totalitaire , Le communisme, qui a provoqué la mort de plus de 100 millions de personnes, les a persécutées et à nié ces évidences avec son régime de désinformation. A l’apogée de ce totalitarisme, qui a beaucoup de points communs avec le nazisme, c’était encore des juifs que l’on persécutait.

Vous refusez d’appeler terroristes ceux qui égorgent , lapident et éventrent des femmes enceintes, vous refusez d’appeler terroristes ceux qui déchiquètent les corps de civils israéliens dans les bus , et mettent des boulons pour causer le plus de dommages corporels. Vous êtes , par ces faits, complices de ces crimes contre l’humanité , vous les entretenez, les nourrissez , les justifiez.
Vous êtes la honte de notre pays et le fer de lance du renouveau antisémite...

Continuez ainsi, vous irez loin. Continuez à vous Ben Ladeniser...


Cisjordanie
Répression... éradication

Les troupes de Sharon matent les manifestations et abattent un responsable des Brigades des martyrs d’Al-Aqsa.

Tout en cherchant à reprendre l’avantage diplomatique en présentant le plan de désengagement de Gaza comme un pas vers la paix, le gouvernement Sharon poursuit sa politique d’assassinats ciblés. Rien d’étonnant d’ailleurs à ce que celle-ci se développe en Cisjordanie. C’est là l’enjeu véritable pour le pouvoir israélien. Au contraire des représentants des colons et de la droite ultra, Ariel Sharon a compris l’avantage qu’il avait à se débarrasser de la bande de Gaza : une bande de terre historiquement importante pour les Palestiniens mais d’un intérêt économique médiocre. Surtout si cette bande se transforme en une prison à ciel ouvert, dont les frontières terrestres, maritimes sont sous surveillance israélienne et l’espace aérien contrôlé encore par Tel-Aviv. En revanche, la Cisjordanie à la terre riche, aux puits nombreux, représente la clé du maintien d’Israël. En s’accaparant ces richesses, le gouvernement israélien sait qu’il obère l’existence véritable d’un État palestinien. D’où la construction de la fameuse « barrière de sécurité », argument employé pour tromper l’opinion publique internationale. Des millions de dollars sont gaspillés pour bâtir un mur de l’apartheid, dépouiller les Palestiniens de leurs biens, diviser des villages, appauvrir toujours plus la population, et surtout, se moquer des résolutions internationales et s’affranchir des frontières de 1967, pourtant base intangible du règlement du conflit. Sharon n’entend pas être entravé dans cette construction qui va annexer des territoires palestiniens et rattacher à Israël plusieurs colonies, dont la plus importante : Ariel. Alors que la Cour internationale de justice (CIJ), principal organe judiciaire des Nations unies, doit rendre un avis consultatif le 9 juillet sur la construction de ce mur, l’armée réprime toutes les manifestations. Des heurts ont opposé samedi en diverses localités de Cisjordanie occupée, des militaires et policiers israéliens à près de trois mille manifestants palestiniens. Les incidents les plus graves se sont produits au barrage d’Al-Ram, à l’entrée nord de Jérusalem-Est. Un photographe palestinien de l’Agence France-Presse (AFP), Ata Hussein, a été roué de coups par des policiers israéliens, alors qu’il photographiait la manifestation. Sévèrement touché, notre confrère a été évacué par une ambulance israélienne vers un hôpital de Jérusalem, après que la police se fut opposée à son transfert par ambulance palestinienne.

Une telle politique nécessite, comme toute politique d’occupation, l’élimination de ceux qui s’y opposent. On les appelle des « terroristes », mot commode pour gagner le monde entier. Marwan Barghouti vient ainsi d’être condamné à cinq fois l’emprisonnement à vie, alors même qu’il est un des acteurs incontournables du dialogue israélo-palestinien. Si certains groupes, particulièrement les fondamentalistes du Hamas et du djihad islamique, commettent effectivement des attentats contre des civils, d’autres organisations au contraire n’ont toujours prôné l’action armée que contre les militaires et les colons. Au moment où l’Autorité palestinienne est affaiblie, de telles organisations, comme les Brigades des martyrs d’Al-Aqsa prennent évidemment de l’ampleur aux yeux des Palestiniens qui n’en peuvent plus des bouclages des territoires, des barrages incessants et des incursions militaires dans leurs villages. L’armée israélienne le sait bien, qui est parvenue samedi à tuer le chef présumé (un commandement central n’est pas réellement évident) des Brigades des martyrs d’Al-Aqsa pour toute la Cisjordanie lors d’une opération de ratissage meurtrière dans la casbah de Naplouse. Nayef Abou Charekh, 42 ans, était traqué depuis plusieurs années par les forces de sécurité israéliennes qui le rendait responsable d’une série d’attaques sanglantes, dont un attentat à Tel-Aviv qui avait fait 23 morts en 2002, ce que rien ne prouve jusqu’à maintenant. Nabil Abou Roudeina, le principal conseiller de Yasser Arafat, a condamné « les crimes israéliens à Naplouse » qui, a-t-il dit, « constituent une dangereuse escalade, destinée à saboter les efforts égyptiens et américains pour un retrait israélien de la bande de Gaza ».

Pierre Barbancey


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette