Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > La croisière s’amuse et autres perles

La croisière s’amuse et autres perles

Hélène Keller-Lind

dimanche 20 juin 2010
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Le site d’Al-Manar TV est une mine . On y apprend, entre autres, que l’agence de pub qui monte les « flottilles » tourne à plein régime.... Une exclusivité Al-Manar TV

Avec son drapeau palestinien l’accroche de l’article est bien visible en page d’accueil et le texte est racoleur à souhait : « Ça nous est égal si Israël le sait...Nous voulons que le monde connaisse nos plans. » Plans mentionnés en rouge juste au-dessus : « nous briserons le siège de Gaza par les airs, relancerons le Droit au Retour à partir de l’aéroport Ben Gourion. » Droit au retour....on comprend l’allusion et le détournement.....
L’article est « une exclusivité Al-Manar », une interview d’un valeureux Américain qui épousa « la cause » en 1965 à l’occasion d’une visite en Jordanie et entre autres, a co-fondé le Free Gaza Movement et le Free Palestine Movement ces agences de voyage particulièrement actives.

A la manière de Rambo le brave

Ce valeureux chevalier relate ici son arrestation sur l’un des bateaux de la dernière « flottille » provocation en date – il a participé à d’autres, bien sûr, mais celle-là a été la plus sanglante, nous dit-on. Pas sur son bateau, mais, le sang, ça fait toujours mieux. On a ici un remake de Rambo qui donne du fil à retordre à ses geôliers....Valeureux, ne craignant rien, les cordes vocales bien développées, n’ouvrant la bouche que pour vociférer, se débattant comme un beau diable – ça provoque des marques-, bref, faisant tout pour embarrasser ses ennemis, surtout quand des médias sont présents – c’est lui qui le dit- . En dépit des coups portés, bien entendu. Et de l’humiliation infligée lorsqu’on a déchiré son pantalon sur le bateau, lui en a donné un autre, déchiré aussi, puis refusé, selon lui, de lui en donner un qui soit mettable. C’était « indécent, » dit-il.... Le room service est vraiment déplorable dans ce qu’il appelle « les territoires israéliens » - les guillemets sont d’origine. Il appelle d’ailleurs les forces de sécurité israéliennes en Israël « les autorités d’occupation israéliennes. » De la mer au Jourdain, donc....Reçu 5 sur 5...

Tout pour les caméras

Question fringues, ce valeureux combattant pour les droits de l’homme – on allait oublier, car ça il n’en parle jamais – refuse de porter la chemise qu’on veut lui faire porter. C’est parce qu’on la lui donne pour cacher les coups reçus sur son torse, explique-t-il... Et, ces coups, il veut qu’on les voie, bien entendu. Sinon, pourquoi se donner toute cette peine : affréter un bateau à grands frais, refuser qu’Israël transfère les marchandises apportées – médicaments périmés y compris - par la route comme on le propose et au lieu de ça, vouloir forcer un blocus maritime dont on sait qu’il ne pourra l’être, etc. ? C’est justement pour les images, voyons, et plus elle seront gores, mieux ce sera...

Au passage, on réécrit ce qui s’est passé sur le bateau turc affrété par l’IHH - l’organisation liée à des mouvements terroristes – Ça c’est pour les contes et légendes ultérieurs sur « le massacre du Marmara » qui croîtront et se multiplieront, comme tout bon mythe oriental.

Quant à sa paranoïa....sachant qu’il est diabétique – comment on se le demande- ces occupants l’ont mis dans une « cellule très spéciale, sans fenêtre et sans air, » sa condition voulant qu’il ait de l’air, dit-il. Décidément, pas une prison 4 étoiles...Pourtant toute une aile de cette prison aurait été vidée autour d’eux. Pour les « empêcher de communiquer » bien entendu...

Voyage retour. Ce passager professionnellement récalcitrant ne veut pas aller en Turquie – où, dit-il, à cause des morts turcs il ne serait personne - mais en Grèce pour y être accueilli en héros et qu’il y ait des photos prises de lui et de ses blessures....La pub quand ça vous tient...

Suit un couplet théorique avec « crimes d’Israël », « martyrs turcs » - il s’est converti à l’Islam ? - juristes, eaux internationales et tutti quanti...

Prochains coups de pub : charters et Retour

Et, la cerise sur le gâteau est l’annonce de projets bien avancés qui démontrent que tout le ramdam médiatique et politique fait autour de cette « flottille » marche. Pour briser le blocus, finies les croisières maritimes : c’est un avion qu’ils affréteront la prochaine fois et ils « travaillent » sur ce projet « avec les autorités à Gaza. »

Un autre projet en est à un stade avancé, selon lui : « 100 Palestiniens avec des passeports européens et nord-américains - pays dont ils sont citoyens donc- prendront des vols différents pour arriver le même jour à l’aéroport Ben Gourion. Ils auront des titres de propriété d’avant 1948 et des photos de famille de l’époque – il y avait tellement de propriétaires terriens dans l’Empire Ottoman et ils ont pris la précaution de prendre ces papiers ? - et ils exigeront de rentrer chez eux. Un comité de soutien sera formé dans leur ville d’origine – enfin la ville où ils vivent aujourd’hui et où leur famille a sans doute vécu avant eux, mais bon, ce n’est pas leur douar d’origine, faut pas confondre...- Et ce comité diffusera leur déclaration pré-enregistrée après leur arrivée en Israël...pardon, dans « les territoires israéliens »....De la mer au Jourdain, on vous le dit...Une équipe de Palestiniens – Palestiniens ou Arabes israéliens à la Zoabi, cette députée de la Knesset violemment anti-sioniste, une copine de croisière... qui, selon Al-Manar, « refuse de collaborer avec la commission d’enquête israélienne sur le massacre des forces sionistes contre la flottille Liberté » D’ailleurs, comment pourrait-elle refuser ? Elle a beau avoir fait ses études dans les universités israéliennes de Haïfa et Jérusalem personne ne lui a demandé d’y participer. - avec des journalistes et des juristes les accueilleront. « Et ils résisteront... ils seront certainement envoyés en prison et les Israéliens voudront les renvoyer chez eux – [NDLR, mais on croyait que justement, chez eux, c’était en Israël, faudrait savoir...]- aussi vite que possible, mais ils résisteront et refuseront d’aller dans l’avion. » On les imagine se roulant par terre, crachant, griffant, cherchant les coups pour les opérations photo etc.

Israël va avoir du pain sur la planche avec toutes ces croisières ou tous ces charters en vue. Mais affrétés avec quel argent ? Une petite enquête sur le sujet serait bien opportune, non ? Et la désinformation a encore de beaux jours devant elle. A moins que le public des lecteurs ou autres téléspectateurs ne finisse par en avoir marre de ces coups de pub...Ça finit par s’émousser tout ce spectacle à la grand Guignol..

Un Post scriptum qui en dit long....mais qui donc opprime les Palestiniens du Liban ?

Petite info qui vaut son pesant de cacahuètes sur ce même site dans un petit articleon voit ici ce que sont les priorités de l’organe de presse d’Al-Manar, organe du Parti de Dieu libanais – Hezbollah -, bras armé de l’Iran au Liban – on apprend que Human Rights Watch – pas bidon comme les organisations sus-nommées en matière des droits de l’homme bien qu’enclin à taper sur Israël plus souvent qu’à son tour – « estime que le Liban devrait mettre un terme à ses discriminations contre les Palestiniens. » Le directeur de HRW à Beyrouth déclarait, en effet, le 19 juin 2010 : « Cela fait trop longtemps que le Liban marginalise les réfugiés palestiniens. Le Parlement devrait saisir cette occasion pour tourner la page et en finir avec cette discrimination contre les Palestiniens. » En effet, lit-on, « Les réfugiés palestiniens, que l’on estime être au nombre de 300.000, vivent dans des conditions sociales et économiques épouvantables – la plupart d’entre eux dans des camps surpeuplés où manquent des infrastructures essentielles. Une étude fouillée réalisée par l’organisation Fafo, qui effectue des recherches en matière de conditions sociales, révèle que seuls 15% des adultes palestiniens ont des contrats de travail. ’S’il y a besoin d’ouvriers, on vous emploie, parce qu’on est palestinien et que cela est interdit, alors on ne vous paie que la moitié, ’ a déclaré un Palestinien à HWR. ’ En tant que Palestiniens on ne demande pas d’argent, on demande d’avoir le droit de travailler, de vivre dignement. ’ Et le directeur d’HRW de dire : « il est temps de transformer les paroles en actes. Les semaines à venir vont montrer clairement si les hommes politiques libanais donnent dans la rhétorique vide de sens ou si ce sont de vrais défenseurs des droits des Palestiniens. »
Il est rappelé dans ce court article que au Liban « les Palestiniens n’ont pas le droit d’être propriétaires ni de travailler... » Vous en saurez bien plus avec le documentaire de Pierre Rehov « Les Otages de la Haine, » tourné en partie dans un de ces camps au Liban. Un film à voir, avec son corollaire « Les Réfugiés du Silence » qui éclairent sur les manips soi-disant « pro-palestiniennes. »

Ce qui est stupéfiant ici est de voir que toutes les « bonnes âmes » qui organisent des flottilles, montent à bord, avec armes – littéralement parfois- et bagages ou manifestent bruyamment d’Istanbul à Paris au nom des droits de l’homme ne pipent mot de ce que des Arabes – libanais ici – font à d’autres Arabes – palestiniens en l’occurrence. Tout le monde s’en fiche. Évidemment, c’est pas « la faute aux Juifs.... » Ça ne titille donc pas les faux humanistes.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette