Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Entre inquiétude et culpabilité

Entre inquiétude et culpabilité

Par Alain Rajchman

mercredi 23 juin 2004
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Les Juifs de France sont gagnés par l’inquiétude. Dans le même temps, ils se sentent coupables d’exprimer cette inquiétude sourde qu’ils ressentent. Entre inquiétude et culpabilité, que faut-il penser du climat qui pèse actuellement sur la communauté juive française ?

Le témoignage de Stéphane R. de Pontoise paru sur le site de Desinfos a valeur de symbole. Il marque une époque où de simples citoyens ressentent qu’ils ont été tolérés dans ce pays, mais que leur avenir n’est plus ici. Ni de droite, ni de gauche, ni religieux, ni sionistes, Stéphane R. et sa famille ne veulent plus être des citoyens français en sursis. Cette réalité gagne et il serait illusoire de la masquer.

Face à des responsables politiques qui affichent un discours clair sur l’antisémitisme, les Juifs de France ne sont pas les victimes d’un antisémitisme d’Etat ou de partis politiques se déclarant ouvertement antisémites. En conséquence, les dirigeants de la communauté juive se sentent coupables de dénoncer un antisémitisme qui s’étend tout en étant condamné par le gouvernement. Résultat : comme la montée de l’antisémitisme s’est faite plus insidieuse et teintée d’une virulente haine d’Israël, les Juifs de France sont de plus en plus nombreux à affronter des situations où cette haine s’exprime ouvertement.

Au nom du conflit israélo-palestinien, la complaisance des autorités à l’égard de ceux qui se livrent à de tels comportements constitue une invitation à les poursuivre. Quand une employée d’Auchan peut librement prendre à parti une cliente pour déclarer haut et fort de ne pas acheter des avocats d’Israël -pourtant en rayon-, on mesure la profondeur du malaise légitime qui progresse au sein de la communauté juive.

Ce malaise est aujourd’hui une réalité. Il rend l’avenir des Juifs en France plus incertain qu’on le veuille ou non. Il leur rappelle aussi que dans l’histoire de France, ils ont été à plusieurs reprises tolérés, puis rejetés. Le rejet sourd qu’ils ressentent aujourd’hui ne peut que les inviter à la réflexion sur la dimension historique de leur destin. Depuis 2000 ans, l’espérance du « l’an prochain à Jérusalem » que chaque famille prononce pour commémorer la sortie de l’esclavage en Egypte, pourrait rapidement prendre pour les Juifs de France un sens particulier.

Entre inquiétude et culpabilité, que doit-on espérer ? Comme nous le dit Stéphane R. « que voulez-vous ! - le bonheur mérite qu’on le partage avec son peuple ».


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Articles associés

A lire absolument
Alerte rouge et préventive à la programmation de France 2 - janvier 2005
Timbres Chirac & Arafat. AP. No comment ... - mars 2006
Le Secrétaire-général du comité iranien de soutien à l’Intifada : « Le peuple palestinien vivait sur cette terre avant Jacob et les enfants d’Israël » ; « Le problème palestinien concerne tous les musulmans » - mai 2004
A quelles fins les milices islamistes d’Iran affirment-elles leur détermination à défendre le droit iranien à la technologie nucléaire jusqu’à leur dernière goutte de sang ? - juin 2004
Ils vont trouver le chemin du Hamas... Epître aux Béotiens. - mai 2006
L’aide aux Palestiniens au coeur de la visite d’Abbas à Paris - avril 2006
Zahar : la proposition d’accepter implicitement Israël a été faite sans disposer de tous les éléments - juin 2006
Gaza : la colombe, le faucon et le vrai con - janvier 2009
La « suédisation » de l’Europe - juin 2004
Quand la démocratie a bon dos - juillet 2006
Rajchman Alain
La mécanique bien huilée de l’indignation internationale - mai 2004
A-t-on vraiment compris ? - janvier 2005
« ONU soit qui mal y pense » - juillet 2004
Un seul peuple - septembre 2004
La référence à l’esprit de Munich rappelle la démission des démocraties face à la montée du péril hitlérien. - mars 2004
Des questions qui méritent autre chose que de mauvaises réponses - juillet 2004
Carpentras, c’est fini ! - mai 2004
Double langage ? - juin 2004
Pas plus qu’un entrefilet - novembre 2004
L’Union des Organisations Islamiques de France déclare la guerre à l’Education Nationale et à la République. - juillet 2004

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette