Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Ouverture partielle / Roni Shaked, Yossi Yehoshua et Yaron Doron – Yediot (...)

Ouverture partielle / Roni Shaked, Yossi Yehoshua et Yaron Doron – Yediot Aharonot

Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

vendredi 28 mai 2010
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Des kilomètres de murs de protection, de fils barbelés, de miradors, de postes d’observation et de caméras ainsi que des nouveau barrages : ce sont là les nouveaux dispositifs de sécurité le long de la route 443. Cette route n’est longue que de 14 kilomètres, mais seuls quatre d’entre eux seront accessibles aux Palestiniens à partir de ce matin. Tsahal a respecté la décision de la Cour suprême d’ouvrir la route, mais de la manière la plus minimaliste qui soit.

40 000 véhicules israéliens parcourent chaque jour la route 443, cette voie d’accès secondaire à Jérusalem qui permet de parcourir les vingt kilomètres qui séparent Modiin du nord de la capitale en vingt minutes seulement. La route est commode, mais il y a eu des périodes au cours desquelles le confort était bien cher payé. Au cours des dix dernières années, six personnes ont été tuées sur cette route lors d’attentats terroristes palestiniens.

La route, qui, pendant neuf ans, a été réservée aux Israéliens, sera ouverte aux véhicules palestiniens ce matin à huit heures, sur ordre de la Cour suprême. 30 millions de shekels ont été investis dans les nouveaux dispositifs de sécurité installés le long des quatre kilomètres ouverts aux Palestiniens.

La section qui a été ouverte relie deux villages, Beit Sira et Beit Ur a-Tahta. Les quatre kilomètres qui les séparent devraient pouvoir être parcourus en cinq ou six minutes, mais les barrages et les restrictions feront de ce parcours un voyage long et fatigant. Le système de routes qui contourne la route 443, lequel a été construit ces dernières années par les autorités militaires pour un coût de 160 millions de shekels, constitue un parcours beaucoup plus long et sinueux, sans autoroute, mais probablement plus rapide. Tout Palestinien qui voudra prendre la route 443 devra subir un contrôle de sécurité approfondi. Le but est semble-t-il de compliquer la vie des automobilistes afin qu’ils comprennent qu’il est préférable pour eux d’utiliser les routes de contournement.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette