Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > L’esprit, nouveau prisonnier de guerre

L’esprit, nouveau prisonnier de guerre

Bernard Corcos

jeudi 27 mai 2004
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Peuples heureux des démocraties occidentales, nous vivons, sans conscience, une terrible période de guerre. Une guerre d’un genre nouveau, où l’ennemi réussit le tour de force de faire croire qu’il n’existe pas. Une guerre qui ne fait plus prisonniers les corps, mais les esprits. Cette guerre, c’est celle de l’information.

Pourquoi montre-t-on au Zapping de Canal Plus un hélicoptère américain abattant trois trafiquants d’armes irakiens en pleine transaction d’un lance-missiles et ne montre-t-on pas les corps mutilés de soldats américains pendus à des potences et exposés à la population irakienne par des fondamentalistes unis dans la barbarie et l’inhumanité ?

Pourquoi les Guignols de Canal stigmatisent-ils systématiquement l’armée américaine tout en rendant Ben Laden presque sympathique ? Ceux qui ont décapité le journaliste Daniel Pearl et le jeune Nicholas Berg parce qu’ils étaient américains et juifs, ont-ils, respectés les accords de Genève, où plutôt de « Geneviève » comme fait dire la rédaction des Guignols à la marrionnette du soldat « Stallone » ?

Pourquoi le soutien ignoble de la France au génocide rwandais n’a-t- il pas été divulgué par les médias du monde, habituellement si fiers de leur mission d’investigation ?

Pourquoi la plupart des médias du monde font-ils si peu état des actes de torture infligés quotidiennement depuis 1949 aux prisonniers « politiques » tibétains par l’armée d’occupation chinoise avec le même empressement qu’ont été, parfois sans distinguer le faux du vrai, dénoncés les sévices infligés aux prisonniers irakiens par quelques militaires dévoyés, aussitôt traduits en cour martiale ?

Pourquoi les médias du monde ne font-ils pas leur « une » d’un enfant palestinien de dix ans découvert et sauvé par l’armée israélienne alors qu’il marchait vers une foule de civils, son cartable d’écolier rempli d’explosifs reliés à un détonateur à minuterie, placés là en cachette par ceux qu’il est désormais courageusement convenu d’appeler des « activistes ».

Pourquoi les médias du monde font-ils leur « une » du petit Mohammed AL DURA, tombé sous des tirs croisés lors de combats armés entre palestiniens et israéliens, en titrant qu’il a été tué par l’armée israélienne alors qu’il a été démontré depuis, dans une indifférence et un silence quasi général, que l’enfant était très probablement tombé sous les balles palestiniennes ?

À l’inverse, pourquoi les médias accordent-ils si peu d’importance à l’assassinat de sang froid, à quelques centimètres, par ces mêmes « activistes », d’une mère de famille enceinte de huit mois et de ses quatre petites filles, dans sa voiture, en plein jour, en précisant qu’il s’agissait là de « colons », juifs de surcroît ? Pourquoi les médias du monde ne s’insurgent-ils pas contre l’utilisation délibérée d’enfants en première ligne dans les conflits armés ?

Pourquoi les médias du monde parlent-ils si peu des bioénergies, bien moins coûteuses et moins polluantes que le pétrole ? Pourquoi croit-on que l’Allemand Johannes Gensfleisch, dit Gutenberg, a inventé l’imprimerie alors que c’est en réalité le Chinois Pi Cheng, quatre siècles plus tôt ?

Aujourd’hui, le mythe de l’objectivité et de la sincérité de l’information s’effondre. Car informer, pour beaucoup, est devenu, manipuler. Lisez une fois la vérité et dix fois un mensonge : que croirez-vous ?

Il existe une alternative : chacun d’entre nous peut et doit devenir un praticien de l’information et de la communication, en remontant aux sources, en confrontant, en vérifiant, en doutant, tel un Descartes moderne. A l’un de ces patients qui lui disait : « Je ne suis quand même pas un idiot », Jacques Lacan répondit : « Ce n’est pas parce que vous le dites que ce n’est pas vrai. »

Engagés dans cette guerre à notre insu et contre notre gré, nous devons pourtant vaincre. Pour en finir avec la manipulation. Pour recouvrer nos esprits. Pour vivre en hommes libres.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette