Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Netanyahu : Le président de l’Autorité palestinienne est « réfractaire aux (...)

Netanyahu : Le président de l’Autorité palestinienne est « réfractaire aux négociations » ; Saëb Erekat : Netanyahu a fait échouer les efforts de paix d’Obama / Natacha Mozgovaya, Barak Ravid et Avi Issacharof – Haaretz

Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

vendredi 22 janvier 2010
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Le président américain, Barack Obama, a déclaré hier, dans une interview au magazine Time, que le gouvernement américain « a surestimé » sa capacité à convaincre les deux camps de reprendre les pourparlers. « Le processus de paix au Proche-Orient n’a pas avancé et je pense que l’on peut légitimement dire que, malgré tous nos efforts et notre intervention précoce, nous n’en sommes pas là où j’aurais souhaité ».

Hier, le Premier ministre Netanyahu a reçu l’émissaire américain pour le Proche-Orient, George Mitchell, à qui il a affirmé que c’est le président de l’Autorité palestinienne, Mahmud Abbas (Abou Mazen), qui est responsable de cette paralysie car il est « réfractaire aux négociations ».

Dans son interview au Time, qui couvre sa première année à la Maison Blanche, le président Obama affirme : « Après un peu d’optimisme au départ, les relations entre Israéliens et Palestiniens se sont détériorées… C’est tout simplement très difficile. C’est un problème compliqué à résoudre. Si nous avions anticipé plus tôt certains des problèmes politiques des deux côtés, nous n’aurions peut-être pas nourri des attentes aussi élevées. Je crois que les Israéliens et les Palestiniens ont découvert que le contexte politique, la nature de leurs coalitions ou les fractures au sein de leurs sociétés rendent difficile l’ouverture d’un dialogue substantiel. Et je pense que nous avons surestimé notre capacité à les convaincre de le faire, alors que leur situation politique s’y oppose ».

Barack Obama évoque dans le détail les problèmes internes aux deux camps : du côté palestinien, le Hamas, qui rejette la paix avec Israël, et au sein de la coalition de Netanyahu, les représentants de la droite, qui refusent de faire des concessions pour la paix. « Après un temps, les Israéliens se sont montrés prêts à effectuer des changements dans leur politique mais ils ont continué à avoir du mal à avancer et à prendre des mesures courageuses, quelles qu’elles soient. Il est vrai que tout ce que nous avons fait cette année n’a pas amené la percée que nous souhaitions », a-t-il avoué.

Le président Obama promet toutefois de continuer à travailler avec les deux camps « pour qu’en fin de compte, ils s’aperçoivent de ce qui est, je le pense, leur intérêt ». L’objectif, affirme M. Obama, c’est la solution de deux Etats pour les deux peuples, Israël vivant dans la sécurité et les Palestiniens obtenant leur souveraineté, ce qui leur permettra de se consacrer au développement de leur économie et à une vie meilleure pour leurs enfants et petits-enfants.

Hier, l’émissaire américain George Mitchell s’est entretenu avec le Premier ministre Netanyahu et avec d’autres hauts responsables israéliens sans parvenir à la moindre avancée vers une reprise des pourparlers. Contrairement aux propos pessimistes du président Obama, M. Mitchell a fait part hier de sa détermination à agir pour relancer les négociations. En privé, le Premier ministre Netanyahu a déclaré que le président de l’Autorité palestinienne, Mahmud Abbas, a adopté une stratégie de refus des négociations et que c’est lui qui est responsable de la paralysie du processus.

« Je suis prêt à me lancer dans un processus diplomatique et je ne veux pas négocier juste pour négocier. Mais nous sommes ici face à une politique systématique de refus de la part des Palestiniens. C’est leur stratégie et même les Egyptiens ne sont pas parvenus à les convaincre de changer de politique. Les Palestiniens continuent à grimper sur leurs grands chevaux, mais à la fin ils se rendront compte que c’est inutile », a dit Netanyahu.

Le chef de l’équipe de négociation palestinienne, Saëb Erakat, a lui réagi aux propos du président Obama, affirmant que le Premier ministre Netanyahu était parvenu à déjouer toute tentative du président américain de parvenir à la paix entre Israël et les Palestiniens.

Pour Saëb Erakat, Barack Obama a fait tous les efforts possibles : « Il a rencontré Abou Mazen et Netanyahu, il a dépêché George Mitchell et la secrétaire d’Etat, Hillary Clinton, dans la région. Mais malheureusement, Netanyahu a saboté ses efforts et s’il en est satisfait, il y a effectivement un problème. Netanyahu veut les colonies, il veut Avigdor Liberman à ses côtés, malheureusement c’est cela la situation ».

Un proche d’Abou Mazen a déclaré que les Palestiniens attendent peu de la visite de George Mitchell. Selon lui, pour autant que l’on sache, l’émissaire américain n’a pas d’idées nouvelles et Israël fait tout pour saboter sa visite : « Les déclarations de Netanyahu concernant la vallée du Jourdain, la décision d’Ehud Barak concernant l’université à Ariel, tout cela crée chez les Palestiniens un sentiment de totale défiance vis-à-vis des Israéliens ».


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette