Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Quand LE FIGARO se fait le porte-parole de l’absurde

Quand LE FIGARO se fait le porte-parole de l’absurde

Par David Ruzié, professeur émérite des universités, spécialiste de droit international

mardi 5 janvier 2010
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Après avoir présenté, la veille, de façon objective ce que la presse israélienne, rapportait d’un plan de paix que les Etats-Unis envisageraient de proposer, Le Figaro du 5 janvier publie sur plus d’une demi-page une interview de l’ « universitaire » palestinien Sari Nusseibeh, qui « exécute »de façon expéditive ce projet, en le déclarant irréaliste.

Alors que les Etats-Unis prévoient, au terme de deux années de négociations, l’établissement d’un État palestinien et le maintien de colonies israéliennes en Cisjordanie, le doyen de l’Université al-Qods à Jérusalem considère que « l’Etat palestinien est devenu impossible » (souligné par nous).

Or, on ne voit pas pourquoi un accord de paix final, qui serait basé sur des échanges territoriaux, ce qui permettrait à Israël de conserver ses grands blocs de colonies en Cisjordanie, serait irréaliste.

On ne peut manquer d’être surpris – voire atterré – par les expressions utilisées par quelqu’un que le journaliste du Figaro Adrien Jaulmes présente comme un « pacifiste » (en 2002, il avait cosigné un « plan de paix » avec Ami Ayalon, ex-chef du Shin Bet, le service de sécurité israélien).

Qu’on en juge…

« Les Israéliens ont appliqué en Cisjordanie la même politique qu’à Jérusalem. Cette extraordinaire ingéniosité coloniale s’est faite au détriment des populations. Les sionistes ont réussi en termes de béton et de macadam, de ce point de vue, ils existent. Mais en ce qui concerne la chair et le sang, ils restent des étrangers ».

Si les Palestiniens n’ont que des « pacifistes » de ce genre à mettre en avant, la paix n’est effectivement pas pour demain.

Que de haine et de mauvaise foi, dans ces phrases « Plus ils réussissent à bétonner, moins ils parviennent à créer une vraie démocratie et à s’enraciner dans la région » ou encore « Les Israéliens sèment leur propre échec par leurs succès ».

S’il est vrai que, de notre point de vue, la politique suivie à Jérusalem risque, effectivement, de rendre difficile l’établissement d’une capitale pour le futur Etat palestinien, il est manifestement faux de soutenir que « la colonisation de Jérusalem et de la Cisjordanie…. rend impossible une solution à deux États »,

Car, des échanges de territoires ont toujours été envisagés du côté israélien et, à l’heure actuelle, pour une durée de 9 mois – qui devraient être propices pour une négociation - un gel de la colonisation, en Cisjordanie, est effectivement accepté par le gouvernement israélien.

On ne voit pas pourquoi la situation actuelle « va obliger Israël à cohabiter avec une importante population arabe et à remettre en cause son système démocratique ».

Il est vrai que Sari Nusseibeh est un récidiviste des présentations biaisées. Interrogé sur son plan, il déclare « J’en ai proposé plusieurs ! Le meilleur était sans doute celui que j’avais envisagé dans les années 1980, en demandant qu’Israël annexe purement et simplement les Territoires palestiniens. » (souligné par nous).

Il a d’ailleurs un tel mépris pour les Israéliens que l’on se demande comment des Israéliens ont pu « négocier » avec lui : « .Aujourd’hui, la dynamique israélienne va à l’encontre de toute concession. Ils ne voient plus la nécessité d’un compromis. Les Israéliens ne pensent plus que de façon machiavélique, considérant que la force est la seule chose importante, qu’elle est la seule garantie de leur survie ».

Apparemment le journaliste français n’a pas compris la pensée de son interlocuteur, à travers certaines de ses formules à l’emporte pièce, lorsqu’il écrit en sous-titre de son interview que « pour le pacifiste palestinien, Israël n’aura bientôt d’autre choix que d’intégrer sa population arabe  »,

En réalité, il faut lire les dernières phrases de Sari Nusseibeh, qui ne prend même pas la peine de réfuter, arguments à l’appui, le supposé plan de paix américain : « Ma prochaine proposition sera de demander à Israël de nous annexer, en nous acceptant comme des citoyens de troisième catégorie. Les Palestiniens bénéficieraient des droits élémentaires, le mouvement, le travail, la santé, l’éducation, mais n’auraient aucun droit politique. Nous ne serions pas des citoyens, seulement des sujets ».

Soyons sérieux quand même….


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette