Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Sarkozy propose d’accueillir un sommet pour briser l’impasse au (...)

Sarkozy propose d’accueillir un sommet pour briser l’impasse au Proche-Orient

Par Barak Ravid, Haaretz - adapté en français par desinfos

dimanche 15 novembre 2009
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Le président français Nicolas Sarkozy a, la semaine dernière offert d’accueillir un sommet international à Paris pour sortir de l’impasse dans le processus de paix au Moyen Orient. Sarkozy a d’abord fait la proposition lors de sa rencontre avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu, le mercredi, puis avec le président palestinien Mahmoud Abbas et le président syrien Bachar al-Assad.

Ni Netanyahu, ni Abbas n’ont rejeté l’offre, bien que la position de l’administration américaine reste incertaine.

Netanyahou , toutefois, s’est mis en colère sur les propos de Bernard Kouchner, le ministre des affaires étrangères français, qui mardi a jugé que le désir des Israéliens pour la paix avait décliné.

Les fonctionnaires français ont déclaré que pendant la réunion avec M. Netanyahu, Sarkozy avait lancé plusieurs idées pour relancer les négociations au point mort. Il a été proposé d’organiser un sommet sur le processus de paix au Proche-Orient en présence de M. Netanyahu, M. Abbas, du président Assad, du roi de Jordanie Abdullah II, du président égyptien Hosni Mubarak et du président libanais Michel Suleiman. Les représentants du Quatuor les négociateurs au Proche-Orient - les Etats-Unis, l’Union européenne, les Nations unies et la Russie - pourraient également y prendre part.

Lors de sa rencontre avec M. Sarkozy, M. Netanyahu n’a pas rejeté la possibilité d’assister au sommet, et jeudi le Président français a discuté de la proposition dans une conversation téléphonique avec M. Abbas. Un jour plus tard, Nicolas Sarkozy a présenté l’idée à Assad lors de la visite du leader syrien à Paris.

Netanyahou a trouvé un accueil plus chaleureux à Paris qu’après sa visite tendue à Washington et le Bureau du Premier ministre a été soucieux d’assurer aux journalistes que la dernière rencontre s’est bien déroulée.

Néanmoins, les diplomates français à la réunion ont déclaré qu’il y avait eu quelques rides à l’Elysée. Considérant que lors de leur dernière réunion, Nicolas Sarkozy s’était plaint à Netanyahou de remarques inappropriées d’Avigdor Lieberman en l’exhortant à évincer le ministre des Affaires étrangères, cette fois c’est Netanyahou qui a critiqué Kouchner.

Un jour avant l’arrivée de Netanyahou à Paris, M. Kouchner avait déclaré à la station de radio France Inter, qu’il semblait que le désir du public israélien pour la paix « a complètement disparu, comme si les gens ne croient plus en elle. »

Netanyahou et ses conseillers ont perçu les remarques comme des affronts personnels au Premier ministre. La diplomatie française a déclaré que M. Netanyahu a protesté amèrement sur les commentaires Kouchner, et un responsable israélien, Uzi Arad (National Security Advisor ) a demandé à son homologue français Jean-David Levitte que Kouchner ne participe pas à la réunion avec Netanyahu. Le Bureau du Premier ministre a minimisé ces informations, affirmant que Netanyahou a simplement demandé une audience privée avec Sarkozy.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette